Pyrénées-infos.com
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
 
   
 
  
 

Faits divers 65 (Janvier-Février 2009)

samedi 31 janvier 2009 par Rédaction

Inforoute : le point ce jour à 8h -
Hormis les restrictions de circulation que l’on peut consulter dans le document ci-après , les conditions de circulation sur le réseau routier départemental sont normales en plaine et délicates en montagne. Prendre connaissance du bulletin Inforoute mis en ligne par le service des Routes du Conseil général : cliquez ci-dessous
[bleu]Mis en ligne vendredi 6 mars 2009[/bleu]

Cour d’assises : l’accusé ne se souvient de rien -
Depuis hier, la cour d’assises des Hautes-Pyrénées juge, en appel, Jean-Pierre Cramard accusé d’avoir mortellement tué d’un coup de couteau à l’aîne Michaël Reynier, un Tarbais de 25 ans. Les faits se sont déroulés dans la nuit du 22 décembre 2005 dans le jardin de l’accusé, à Mimizan (Landes). Pourquoi Jean-Pierre Cramard a-t-il porté un coup de couteau ? Ce dernier ne se souvient de rien. « C’est le trou noir » répondit-il. Ses déclarations ont beaucoup varié sur l’origine de la dispute.
[bleu]Mis en ligne vendredi 6 mars 2009[/bleu]

Cour d’assises : Eugène Ricaud condamné à 5 ans de prison avec sursis
À l’issue de deux heures de délibéré, les jurés ont déclaré Eugène Ricaud, 82 ans, coupable et responsable du meurtre de sa femme. Il a été condamné à 5 ans de prison avec sursis et interdiction de revenir dans les Hautes-Pyrénées pendant une durée de dix ans. Il est reparti dans le Tarn où il réside à la maison de retraite médicalisée de Sorèze.
[bleu]Mis en ligne jeudi 5 mars 2009[/bleu]

Cour d’assises : procès en appel de Jean-Pierre Cramard, accusé d’avoir poignardé mortellement un jeune Tarbais dans les Landes -
Condamné en première instance à 10 ans de réclusion par la cour d’assises des Landes pour violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner, Jean-Pierre Cramard, 54 ans, comparait en appel devant la cour d’assises des Hautes-Pyrénées.
[bleu]Mis en ligne jeudi 5 mars 2009[/bleu]

Fouille générale à la prison de Lannemezan
Hier, d’importants moyens ont été déployés pour une fouille générale à la centrale de Lannemezan. Les surveillants de la prison du Plateau ont reçu le renfort de 150 collègues venus d’autres régions pénitentiaires. Il s’agissait de rechercher des armes, des explosifs, voire des appareils informatiques qui sont interdits en centre pénitentiaire. Cette opération faisait suite au meurtre, la semaine dernière, d’un détenu. Il semblerait que rien de délictueux n’ait été trouvé.
[bleu]Mis en ligne jeudi 5 mars 2009[/bleu]

18 mois de prison dont 6 avec sursis pour avoir tabassé un SDF
Le tribunal correctionnel a condamné un homme qui avait frappé un SDF en gare de Lourdes, le 20 mars 2008. Verdict : 18 mois de prison dont 6 avec sursis, mise à l’épreuve pendant deux ans avec obligation de soins, obligation de trouver un travail. Il a été maintenu en détention.
[bleu]Mis en ligne jeudi 5 mars 2009[/bleu]

Bordères-sur-l’Échez. collision auto/cyclo
Hier, à 16 h, à Bordères-sur-l’Échez, une automobile et un cyclo sont entrés en collision. Le pilote du deux-roues, légèrement blessé, a été transporté au centre hospitalier par les sapeurs-pompiers.
[bleu]Mis en ligne jeudi 5 mars 2009[/bleu]

Ibos : le radar a été incendié
Dans la nuit de mardi à mercredi, vers deux heures du matin, le radar situé sur la route de Pau, à Ibos a été incendié et mis hors d’usage. Les sapeurs-pompiers de Tarbes ont dû intervenir.
[bleu]Mis en ligne jeudi 5 mars 2009[/bleu]

Gavarnie : les deux randonneurs égarés retrouvés après avoir passé la nuit par - 4°
Marion, 32 ans et Simon, 24 ans, deux pyrénéistes bordelais expérimentés, ne sont pas près d’oublier la nuit qu’ils ont passée sur le versant espagnol du massif de Gavarnie. Il faisait moins 4° et n’étant pas équipés pour affronter ces conditions, ils ont trouvé l’attente très longue. C’est le brouillard qui les a surpris. Ils se sont égarés et ont été bloqués sur le balcon du cirque d’Ordesa. C’est grâce à leur téléphone portable et en faisant le 112 qu’ils ont alerté les secours, en l’occurence le poste des CRS de Gavarnie. Finalement, c’est une équipe de la Guardia Civile qui a porté secours aux deux jeunes Bordelais et les a ramenés au poste des CRS de Gavarnie. Transis de froid, ils ont particulièrement apprécié les boissons chaudes et le repas qui leur ont été servis.
[bleu]Mis en ligne mercredi 4 mars 2009[/bleu]

Lourdes : feu dans un appartement de l’Ophite
Hier matin, un incendie s’est déclaré dans un appartement situé au troisième étage du bâtiment 10 de la cité Ophite. Le feu aurait pris dans un matelas. Les sapeurs-pompiers sont intervenus et ont rapidement maîtrisé le sinistre. Ils ont procédé à l’évacuation de deux personnes qui ont été légèrement intoxiquées par les fumées. Transportées au centre hospitalier, elles ont subi les examens d’usage.
[bleu]Mis en ligne mercredi 4 mars 2009[/bleu]

Trie-sur-Baïse : incendie dans une entreprise
Hier, à 0 h 10, un feu s’est déclaré dans l’entreprise "Arôme et Saveur de France" située à Trie-sur-Baïse. En moins d’une demi-heure, les sapeurs-pompiers de Trie, Lannemezan et Galan ont circonscrit le sinistre, évitant ainsi des dégâts.
[bleu]Mis en ligne mercredi 4 mars 2009[/bleu]

Cour d’assises : l’accusé est-il responsable de son acte ?
La deuxième journée du procès d’Eugène Ricaud, accusé d’avoir tué son épouse Eliane d’un coup de fusil de chasse dans leur domicile de Pinas, a porté sur la responsabilité de l’octogénaire au moment des faits. Des experts psychiatres et des témoins ont défilé à la barre.
[bleu]Mis en ligne mercredi 4 mars 2009[/bleu]

Cour d’assises : l’accusé a perdu la mémoire
Depuis hier matin, Eugène Ricaud, 82 ans, comparait devant la cour d’assises. Il doit répondre du meurtre de sa femme Eliane, tuée le 17 novembre 2005 d’un coup de fusil de chasse à leur domicile de Pinas. L’accusé ne se souvient de rien, pas même de s’être tiré un coup de fusil dans le visage après le meurtre de son épouse. Est-ce chez lui de la dissimulation ou les conséquences d’une maladie ?
[bleu]Mis en ligne mardi 3 mars 2009[/bleu]

Tarbes : collision camion/auto
Hier, à 13 h 30, sur la route de Pau, à hauteur du carrefour face au magasin Mr Bricolage, pour une raison indéterminée, une automobiliste a percuté violemment l’arrière d’un camion espagnol se trouvant en sens inverse. La conductrice blessée au dos a été transportée au centre hospitalier de Tarbes par les sapeurs-pompiers. Le passager est sorti indemne de l’accident. La circulation a été perturbée durant quelques instants.
[bleu]Mis en ligne mardi 3 mars 2009[/bleu]

Gavarnie : deux personnes égarées
_ Hier, vers 17 h 20, par leur téléphone portable et en faisant le 112, deux Français ont signalé à la Protection civile de Saragosse qu’ils se trouvaient en difficulté dans le secteur de Gavarnie. Des CRS du poste de Gavarnie sont partis à la recherche de ces deux personnes. Les conditions de visibilité compliquaient les recherches qui devaient se poursuivre durant la nuit.
[bleu]Mis en ligne mardi 3 mars 2009[/bleu]

Lanne : fuite de gazole
Ce Lundi 2 mars vers 14h36, une cuve de gazole de 700 litres se trouvant dans les locaux de la société ARS sise 53 rue des Chênes à Lanne s’est affaissée sous son propre poids, laissant écouler environ 250 à 300 litres de ce produit en direction du ruisseau la Géaune qui coule à proximité. Une dizaine de Sapeurs Pompiers des Corps d’Ossun et de Tarbes, ainsi que le véhicule spécialisé en risques chimiques sont intervenus sous le commandement du Major Bruno Bille. Des buvards et des produits absorbants ont été utilisés par les soldats du feu, pour diluer le carburant déversé. On notait sur place la présence de la Gendarmerie. Alain Luquet, le maire de la commune, était attendu sur les lieux. La société ARS est spécialisée dans l’aéronautique, la mécanique et le travail des métaux. Ces activités principales sont la conception la fabrication et la commercialisation de robinetterie industrielle « clapets anti retour ».
[bleu]Mis en ligne lundi 2 mars 2009[/bleu]

Eugène Ricaud devant la cour d’assises pour le meurtre de son épouse
A partir d’aujourd’hui, Eugène Ricaud, 82 ans, comparaît devant la cour d’assises pour le meurtre de son épouse Eliane, commis le 17 novembre 2005 à Pinas. Les disputes devenaient fréquentes au sein du couple. Eugène Ricaud, dans un état dépressif, n’aurait pas supporté de se sentir diminué par un début de maladie d’Alzheimer.
[bleu]Mis en ligne lundi 2 mars 2009[/bleu]

Panne de courant à Tarbes
Dans la nuit de vendredi à samedi, une coupure de courant est intervenue dans une partie du Grand Tarbes. Certains quartiers ont été plongés dans le noir, de même que le boulevard Kennedy. La situation est redevenue normale samedi matin.
[bleu]Mis en ligne lundi 2 mars 2009[/bleu]

Tarbes : agression sexuelle dans un restaurant
Samedi soir, les policiers ont interpellé un individu qui venait de commettre des attouchements sur deux clientes d’un restaurant. Surexcité, il les aurait même menacées avec un couteau. Il a été conduit au commissariat et placé en garde à vue. Il comparaîtra prochainement devant la justice.
[bleu]Mis en ligne lundi 2 mars 2009[/bleu]

Tarbes : grivèlerie
Samedi, en début de soirée, un automobiliste qui avait fait le plein de carburant à Intermarché est parti sans payer. La brigade anti-criminalité est parvenue à l’interpeller. Placé en garde à vue, il a été remis en liberté et sera poursuivi pour grivèlerie.
[bleu]Mis en ligne lundi 2 mars 2009[/bleu]

Laloubère : collision auto/cyclo
Samedi à 13h, au carrefour des 4 Chemins à Laloubère, une automobile et un cyclomoteur sont entrés en collision. Le cyclomotoriste a été blessé aux jambes et au thorax. Il a été évacué vers le centre hospitalier de Tarbes par les sapeurs-pompiers.
[bleu]Mis en ligne lundi 2 mars 2009[/bleu]

Incendie et explosion à Aureilhan.
Vendredi soir, les sapeurs-pompiers sont intervenus, à 22h15, pour lutter contre un incendie qui s’était déclaré dans le garage d’une maison sise, 21 chemin du Roy à Aureilhan. A l’intérieur se trouvaient plusieurs véhicules qui ont été entièrement détruits. Une bouteille de gaz qui se trouvait dans le hangar a explosé. Une boule de feu s’est élevée dans l’air et a été visible à Tarbes et Soues. Heureusement, il n’y a pas eu de victimes. Les pompiers ont pris de gros risques pour enlever deux autres bouteilles de gaz situées à proximité et qui auraient pu causer encore plus de dégâts. Le préjudice est évidemment lourd pour la famille d’Alain Palacio, propriétaire de l’habitation.
[bleu]Mis en ligne dimanche 1 mars 2009[/bleu]

Cauterets : chute mortelle pour une skieuse béarnaise de 17 ans
Nouveau drame de la montagne hier après-midi au bas de la crête du Lys à Cauterets. Une skieuse de 17 ans, originaire du Béarn, a chuté de 300 m, au travers d’un couloir et de barres rocheuses, sur le versant sud du Cambasque. La victime s’était regroupée avec ses camarades pour déjeuner sur la crête du Petit Maouloc, secteur situé en dehors du domaine de la station. Les secouristes du PGHM ont récupéré le corps de la jeune fille qui a été transporté par hélicoptère, vers 18h, à l’hôpital de Tarbes.
[bleu]Mis en ligne samedi 28 février 2009[/bleu]

Hommage solennel au gendarme secouriste Laurent MIRA
Un hommage solennel sera rendu au gendarme secouriste Laurent MIRA du PGHM de Pierrefitte Nestalas, décédé dans l’exercice de ses fonctions jeudi 26 février 2009, en présence du Directeur Général de la Gendarmerie Nationale et du préfet des Hautes-Pyrénées
La cérémonie se déroulera samedi 28 février 2009, à 15h30, place de la gare à Pierrefitte-Nestalas.
[bleu]Mis en ligne samedi 28 février 2009[/bleu]

Pic du Midi : un gendarme du PGHM de Pierrefitte-Nestalas emporté par un bloc de glace
Une nouvelle tragédie frappe le milieu des montagnards et des secouristes. Par un communiqué, Michèle Alliot-Marie, Ministre de l’Intérieur, de l’Outre-mer et des Collectivités territoriales, vient de nous faire part de sa très vive émotion à la suite du décès d’un gendarme* du Peloton de Gendarmerie de Haute Montagne de Pierrefitte-Nestalas, emporté ce matin par un bloc de glace alors qu’il effectuait en solitaire une course d’entrainement sur le pic du Midi de Bigorre, dans le couloir dit "des Poubelles". Le Ministre présente ses sincères condoléances à la famille du défunt et à ses proches, s’associe à leur douleur et les assure de sa profonde sympathie. Michèle Alliot-Marie "rend hommage au courage et au sens du devoir des gendarmes qui œuvrent au quotidien, et au péril de leur vie, pour assurer la sécurité des Français".
*Le gendarme, Laurent Mira, marié et père d’un enfant de 8 mois, avait intégré le Peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM) il y a environ 2 ans.

Réaction
Après ce tragique accident, Josette Durrieu, présidente du conseil général des hautes-Pyrénées, nous a adressé le communiqué suivant :

Josette Durrieu, Présidente du Conseil Général des Hautes Pyrénées fait part de sa très vive émotion à la suite du décès d’un gendarme du Peloton de Gendarmerie de Haute Montagne de Pierrefitte-Nestalas

« Encore un accident dramatique qui alourdit la liste des gendarmes de haute montagne disparus dans l’exercice de leurs missions.

Je souhaite présenter, au nom du Conseil Général des Hautes-Pyrénées, nos sincères condoléances à la famille et aux proches du gendarme qui a perdu la vie dans ces circonstances tragiques.

Toute notre sympathie va également au peloton de gendarmerie de Peyrefitte-Nestalas qui œuvre chaque jour, dans des conditions que l’on sait extrêmement dangereuses, pour assurer la sécurité de nos concitoyens. Nous les assurerons de notre soutien dans cette épreuve. »
[bleu]Mis en ligne jeudi 26 février 2009[/bleu]

Meurtre de la prison de Lannemezan : Thierry Théophile et Rodrigo Sophie inculpés pour assassinat
Hier matin, les deux détenus du centre pénitentiaire de Lannemezan, Thierry Théophile et Rodrigo Sophie, ont été présentés à deux juges d’instruction du tribunal de grande instance de Pau. Ils ont été mis en examen pour assassinat. Tous deux se sont retrouvés derrière les barreaux dans un établissement pénitentiaire de la région. Érick Maurel, procureur de la République du tribunal de grande instance de Pau, a mentionné que lors de l’agression, les deux détenus possédaient quatre armes fabriquées de façon artisanale. Mardi, à 8 h 30, Thierry Théophile et Rodrigo Sophie, deux Guadeloupéens âgés de 33 et 31 ans, aux gabarits impressionnants, se sont acharnés avec violence à coups de quatre armes blanches sur un codétenu, Rachid Benchetouia. Celui-ci devait succomber aux blessures infligées par les deux agresseurs. Ces derniers encourent la réclusion criminelle à perpétuité.
[bleu]Mis en ligne vendredi 27 février 2009[/bleu]

Un père de famille mis un examen pour viol sur ascendant
Hier, un père de famille demeurant dans la région lourdaise, âgé d’une cinquantaine d’années, soupçonné de viol sur sa fille âgée d’une dizaine d’années a été présenté à la juge d’instruction du tribunal de grande instance de Pau. Il a été mis en examen pour viol sur mineure, agression sexuelle et corruption de mineure. Il a été incarcéré.
[bleu]Mis en ligne vendredi 27 février 2009[/bleu]

Gembrie : un automobiliste légèrement blessé
Hier, à 17 h 25, un automobiliste âgé de 44 ans a perdu le contrôle de son véhicule à hauteur du bureau de poste situé sur la commune de Gembrie. Les pompiers de Mauléon-Barousse et de Lannemezan ont dû procéder à la désincarcération du conducteur, légèrement blessé. Celui-ci a été conduit au centre hospitalier de Saint-Gaudens.
[bleu]Mis en ligne vendredi 27 février 2009[/bleu]

Meurtre de la prison Lannemezan : des aveux
Deux détenus de la centrale de Lannemezan ont avoué avoir égorgé un prisonnier hier matin, selon une source proche de l’enquête. Ils ont été présentés aujourd’hui au parquet de Tarbes. "Les suspects reprochaient à la victime de faire trop de bruit dans sa cellule", indique-t-on de même source. "Le ton est monté et la personne a été égorgée". Les meurtriers présumés auraient utilisé des "éléments de mobilier affûtés" pour lui trancher la gorge.

Agés de 31 et 33 ans, les deux détenus qui purgent de longues peines ont été condamnés pour homicide et vol à main armée. Leurs cellules étaient proches de celle Rachid Benchetouïa, un Algérien de 44 ans qui avait été agressé dans une salle d’activités de la maison. L’attaque avait été filmée par une caméra de surveillance.
Incarcérée depuis juin 2006, la victime était connue pour "faux et usage de faux, escroquerie, trafic de véhicules et vol à main armée". Elle avait également été condamnée en 2003 à 15 ans de prison pour des braquages et s’était notamment évadée par hélicoptère en juin 2000 avec deux autres détenus de la prison de Moulins-Yzeure (Allier) avant d’être reprise quelques semaines plus tard.

Cet homicide est survenu alors que six personnes ont été mises en examen la semaine dernière pour un projet d’évasion dans cette même prison. Deux braqueurs de 26 et 47 ans, originaires de Corse et de la Côte d’Azur, avaient envisagé une évasion par hélicoptère. Le projet ayant été éventé, les deux hommes avaient été transférés dans d’autres prisons. Le commando de six personnes qui devait les faire évader a été interpellé, alors qu’une nacelle devant servir à hélitreuiller les évadés a notamment été découverte en Corse.
[bleu]Mis en ligne mercredi 25 février 2009[/bleu]

Cour d’assises : des peines de 7 et 6 ans de réclusion pour les braqueurs de Netto
Au terme de trois heures de délibéré, les jurés de la cour d’assises ont condamné les braqueurs du magasin Netto de Laloubère à 7 ans de réclusion criminelle pour Abbou et Msgued et 6ans pour Beljed. Ce dernier était le seul à ne pas être armé.
[bleu]Mis en ligne jeudi 26 février 2009[/bleu]

Ski : sept interventions dans les stations
Les sapeurs-pompiers sont intervenus à sept reprises dans la journée d’hier pour porter secours à des skieurs qui s’étaient blessés sur les pistes de saint-Lary, Luz-Ardiden, Cauterets, Barèges et Hautacam. Ces skieurs ont été hospitalisés à Lourdes et Lannemezan.
[bleu]Mis en ligne jeudi 26 février 2009[/bleu]

Collision auto-cyclo
Hier, à 17h10, rue Pierre-Semard à Bordères-sur-l’Echez, une collision s’est produite entre une automobile et un cyclomoteur. Le pilote du deux-roues et son passager ont été blessés et transportés au centre hospitalier de Tarbes par les sapeurs-pompiers de Bordères et de Tarbes.
[bleu]Mis en ligne jeudi 26 février 2009[/bleu]

La Mongie : un enfant victime d’un traumatisme crânien
Hier après-midi, à La Mongie, un enfant de 12 ans qui avait fait une chute à skis a été secouru par les gendarmes du PGHM de Pierrefitte-Nestalas. Souffrant d’un traumatisme crânien, il a été évacué par l’hélicoptère de la gendarmerie vers le centre hospitalier de Tarbes.
[bleu]Mis en ligne mercredi 25 février 2009[/bleu]

Cour d’assises : le verdict des braqueurs de Netto connu ce soir
C’est aujourd’hui que sera connu le verdict des jurés de la cour d’assises concernant le procès des trois braqueurs du magasin Netto à Laloubère. Hier, il a été procédé à l’étude de la personnalité des trois prévenus. Les avocats de la défense devraient insister sur l’improvisation du braquage
[bleu]Mis en ligne mercredi 25 février 2009[/bleu]

Un détenu de 42 ans, Rachid Benchetouia, de nationalité algérienne, est décédé ce mardi matin des suites d’une violente altercation avec des co-détenus au centre pénitentiaire de Lannemezan , a annoncé le procureur de la République de Tarbes, Gérard Aldigé. Le procureur n’a pas donné de précisions sur les circonstances de la mort de Rachid Benchetouia. D’après une source syndicale pénitentiaire, il aurait été égorgé à l’aide d’une lame de fabrication artisanale. Plusieurs détenus sont en cours d’audition, dont deux plus particulièrement signalés. Selon le magistrat, la situation était calme, malgré le drame, dans la centrale de Lannemezan, qui compte 140 détenus. Rachid Benchetouia s’était fait remarquer en juin 2000, lors de son évasion par hélicoptère de la centrale de Moulins-Yzeure (Allier) avec deux autres prisonniers. Il avait alors été condamné à 15 ans de réclusion par la cour d’assises de la Loire, en juin 2003, pour un vol à main armée dans la région de Villeurbanne. Faisant partie des détenus particulièrement surveillés de la centrale de Lannemezan, Rachid Benchetouia était libérable en 2020.
« Depuis plusieurs mois, les prisons françaises sont le lieu de violences extrêmes. Malgré l’investissement des personnels, sans cesse en alerte, ne rechignant pas à la tâche malgré des conditions de travail détestables, la sécurité n’est plus assurée dans la plupart des prisons », a déclaré la CGT pénitentiaire dans un communiqué. Le syndicat dénonce également l’augmentation impressionnante des suicides dans les prisons françaises et réclame au ministère de la Justice des moyens supplémentaires.
[bleu]Mis en ligne mardi 24 février 2009[/bleu]

Cour d’assises : ouverture du procès des braqueurs de la supérette Netto.
Depuis hier, les trois auteurs du braquage de la supérette Netto de Laloubère comparaissent devant la cour d’assises des Hautes-Pyrénées. Ahmed Abbou, Ousmana Beljed et Khalid Msegued qui ne sont pas des enfants de choeur encourent jusqu’à 20 ans de réclusion. Ils ont reconnu les faits qui leur sont reprochés et qui datent du 4 septembre 2006.
[bleu]Mis en ligne mardi 24 février 2009[/bleu]

Agos-Vidalos : un camion dans le ruisseau.
Hier matin, à 10 h 50, le conducteur d’un camion de l’entreprise Pyrénées-Gascogne, située à Séméac, a perdu le contrôle de son véhicule qui a quitté la 2 x 2 à hauteur de la commune d’Agos-Vidalos. Le camion a terminé sa course dans le ruisseau Lescourre. Le chauffeur a été légèrement blessé. Cet accident aurait pu avoir des conséquences plus dramatiques.
[bleu]Mis en ligne mardi 24 février 2009[/bleu]

Tarbes : collision auto/moto.
Dimanche, à 9 h 10, rue Maréchal Foch à Tarbes, une voiture et une moto sont entrées en collision. La passagère de la moto a été blessée et transportée au centre hospitalier de Tarbes par les sapeurs-pompiers. L’automobiliste qui se trouvait en état d’ébriété a été conduit au commissariat de Tarbes où il a été placé en cellule de dégrisement.
[bleu]Mis en ligne mardi 24 février 2009[/bleu]


Monléon-Magnoac : intoxications au monoxyde de carbone
Samedi, vers 22 h 30, suite à un incendie qui s’était déclaré dans les appartements situés au-dessus de l’école de la commune de Mauléon, quatre locataires ont été évacués par la grande échelle. Pris en charge par le SAMU, victimes d’un début d’intoxication, ils ont été hospitalisés. La rapide intervention des sapeurs-pompiers a sans doute évité le pire.
[bleu]Mis en ligne lundi 23 février 2009[/bleu]

Traumatismes crâniens sur les pistes de ski de Barèges et Cauterets
Hier, deux accidents de ski ont nécessité l’intervention des CRS de Gavarnie. La première fois sur la station du Lys à Cauterets où un jeune homme de 20 ans, originaire du Pays Basque, a lourdement chuté. Il souffrait d’un léger traumatisme crânien et d’une fracture de l’avant-bras. La deuxième fois sur la station du Tourmalet à Barèges, où un adolescent de 16 ans, demeurant à Pau, a été victime d’un traumatisme crânien avec perte de connaissance. L’hélicoptère de la gendarmerie a procédé à leur évacuation vers le centre hospitalier de Tarbes.
[bleu]Mis en ligne lundi 23 février 2009[/bleu]

Un automobiliste perd le contrôle de sa voiture à Ibos
Samedi, vers 13 h, un conducteur circulant sur la route départementale 817, a perdu le contrôle de son véhicule au pied de la côte de Ger. Les deux occupants ont été blessés. Il a fallu que les pompiers procèdent à la désincarcération de l’un des deux.
[bleu]Mis en ligne lundi 23 février 2009[/bleu]

Les braqueurs du magasin Netto de Laloubère devant la cour d’assises des Hautes-Pyrénées -
Les trois auteurs du braquage du magasin Netto de Laloubère seront jugés à partir du lundi 23 février par la cour d’assises des Hautes-Pyrénées. Les faits s’étaient déroulés dans la soirée du 4 septembre 2006. Les trois hommes, Khalid Msegud, 25 ans ; Ahmed Abbou, 24 ans et Oussama Beljed, 28 ans, ont déjà eu des démêlés avec la justice, ayant été condamnés à plusieurs reprises.
[bleu]Mis en ligne vendredi 20 février 2009[/bleu]

Escaunets : une voiture plonge dans le lac -
Hier, vers 13 h 30, des personnes ont aperçu, sur la rive du lac de Louet, une voiture plonger dans le lac. L’alerte donnée, les pompiers de Pontacq sont parvenus les premiers sur les lieux, suivis peu après par les pompiers plongeurs de Tarbes, secondés par leurs collègues palois. Les sept plongeurs devaient découvrir le corps d’un homme de 70 ans dans la voiture immergée. Sur le chemin emprunté par l’automobiliste, aucune trace de freinage, les quatre vitres de la voiture étaient ouvertes. Ce qui laisse à penser que le conducteur a pu commettre un geste désespéré. - _ [bleu]Mis en ligne vendredi 20 février 2009[/bleu]

Siarrouy : une voiture en feu -
Dans la nuit de mercredi à jeudi, à 22 h 20, les sapeurs-pompiers d’Andrest sont intervenus pour éteindre un incendie qui s’était déclaré dans une voiture, stationnée route d’Andrest à Siarrouy.
[bleu]Mis en ligne vendredi 20 février 2009[/bleu]

Cauterets : feu de cheminée -
Jeudi matin, à 8 h 55, les sapeurs-pompiers de Cauterets sont intervenus pour éteindre un feu de cheminée dans une maison située près du magasin Shopi, à Cauterets. Le sinistre a été rapidement circonscrit.
[bleu]Mis en ligne vendredi 20 février 2009[/bleu]

Tarbes : une jeune femme interpellée pour des escroqueries sur Internet.
Joli coup de filet de la Brigade de Sûreté Urbaine du commissariat de Tarbes. Les policiers ont interpellé, il y a deux jours, une jeune femme âgée d’une trentaine d’années qui escroquait les gens par le biais du célèbre site de vente aux enchères eBay. Elle vendait des objets qu’elle ne possédait pas et conservait l’argent. La personne qui a longtemps vécu à Tarbes, a été arrêtée dans le Gers où elle est résidente depuis le début de l’année. L’affaire avait pris une ampleur nationale et l’enquête avait été menée conjointement par la BSU de Tarbes, le site eBay et les établissements bancaires où avaient été encaissés les chèques. L’affaire a débuté suite à des plaintes déposées au commissariat de Tarbes par des personnes lésées. Les malversations ont été commises entre juin 2007 et juillet 2008. 232 transactions ont été faites, 78 ont abouti et 63 victimes ont été identifiées dans toute la France pour un préjudice de 22 000 €. Après son arrestation, l’internaute indélicate a été placée en garde à vue avant d’être déférée au parquet de Tarbes.
[bleu]Mis en ligne vendredi 20 février 2009[/bleu]

Tarbes : acte de vandalisme.
Dans la nuit de dimanche à lundi, la vitrine du magasin des cycles Labbé, avenue Bertrand Barère Tarbes, a éclaté suite à un coup de barre à mine ou à un jet d’un objet lourd. L’alarme s’est déclenchée. Rien n’a été volé. Cet acte coûte quand même cher au commerçant.
[bleu]Mis en ligne vendredi 20 février 2009[/bleu]

Astugue : une voiture plonge dans le ravin mais sans personne à bord.
Hier, vers 16 h, sur la route départementale 18, entre Loucrup et Astugue, une voiture a dévalé dans le ravin, effectuant plusieurs tonneaux sur une cinquantaine de mètres. Fort heureusement, le propriétaire du véhicule ne se trouvait pas à bord. C’est le frein à main qui a dû vraisemblablement lâcher.
[bleu]Mis en ligne vendredi 20 février 2009[/bleu]

Tarbes : bagarre à la sortie d’un bar.
Jeudi, vers 1 h du matin, à la sortie d’un bar rue Despourrins à Tarbes, deux individus sous l’emprise de l’alcool en sont venus aux mains. Un des deux hommes a été hospitalisé. Le second a été placé en garde à vue et entendu.
[bleu]Mis en ligne vendredi 20 février 2009[/bleu]

Tarbes : des chiens laissés en liberté sur le Caminadour inquiètent les promeneurs.
Le Caminadour est un lieu qui attire de très nombreuses personnes. Des chiens laissés en liberté par leurs propriétaires donnent parfois un sentiment d’insécurité aux promeneurs . Dernièrement, un labrador a sauté sur une fillette de 8 ans. Heureusement, les propriétaires étaient à proximité et ont crié à la petite de ne pas bouger.
[bleu]Mis en ligne vendredi 20 février 2009[/bleu]

Un gendarme mobile tarbais blessé en Guadeloupe
73 hommes de l’escadron de gendarmerie mobile de Tarbes, placés sous le commandement du capitaine Pruniaux, se trouvent depuis trois semaines en Guadeloupe. Dans la soirée du mardi 16 février, vers 21h, les gendarmes de Tarbes devaient procéder au démantèlement d’une barricade. Des jeunes ont lancé dans leur direction divers projectiles. Un gendarme de l’escadron tarbais, âgé de 40 ans, a été blessé à un genou par un objet lancé avec violence. Il devra observer un arrêt de huit jours.
[bleu]Mis en ligne jeudi 19 février 2009[/bleu]

Tribunal correctionnel : fraude aux Assedic
Des employés licenciés d’une entreprise spécialisée dans l’art culinaire installée à Séméac avaient gonflé leurs salaires pour toucher des revenus conséquents des Assedic. Les fausses attestations ont été établies par l’ancienne secrétaire-comptable qui a déclaré qu’elle avait agi ainsi à la demande du gérant. Le liquidateur judiciaire de l’entreprise a découvert le pot aux roses. Et les Assedic ont porté plainte pour escroquerie. Lesquelles réclament le remboursement des sommes versées, ce qui représente plus de 6 000 € pour chacun des trois prévenus. Depuis, ces salariés ont accepté de démissionner volontairement, ce qui les prive des prestations de chômage. Le jugement sera rendu le 3 mars prochain.
[bleu]Mis en ligne jeudi 19 février 2009[/bleu]

Six personnes mises en examen pour un projet d’évasion spectaculaire à Lannemezan
Six personnes ont été interpellées les 3 et 11 février dernier dans le cadre d’un projet d’évasion spectaculaire de la centrale de Lannemezan, a-t-on appris mercredi auprès de la gendarmerie. Elles ont été mises en examen par un juge de la juridiction interrégionale spécialisée de Bordeaux (JIRS) et cinq d’entre elles ont été écrouées. La dernière a été placée sous contrôle judiciaire. Le projet d’évasion aurait été mis au point en avril 2008 par deux braqueurs de 26 et 47 ans originaires de Corse et de la Côte d’Azur et incarcérés à Lannemezan. Selon le plan établi, un commando puissamment armé devait intervenir à bord d’un hélicopthère et hélitreuiller les deux détenus à l’aide d’une nacelle. Ayant eu vent d’un projet d’évasion, l’administration pénitentiaire avait transféré les détenus à Saint-Maur et à Clairvaux. L’un d’entre eux s’était déjà évadé par hélicoptère de la prison de Draguignan en 2001. Saisis de l’enquête, les gendarmes des sections de recherche de Toulouse et d’Ajaccio ont interpellé le 3 février dernier quatre personnes en Corse et le 11 février deux personnes dans le Var. Six armes de poing et des carabines ont été saisies. Une nacelle munie de tôles ondulées a également été découverte à Propriano (Corse-du-Sud). "Le projet avait été différé mais sans doute pas abandonné", a-t-on observé de source proche de l’enquête.
[bleu]Mis en ligne jeudi 19 février 2009[/bleu]

Peyragudes : une fillette se fracture le fémur
Hier, à 15h, une fillette de 15 ans a fait une chute et s’est fracturé le fémur. L’hélicoptère de la gendarmerie l’a évacuée vers le centre hospitalier de Tarbes après que les CRS de Lannemezan soient intervenus.
[bleu]Mis en ligne jeudi 19 février 2009[/bleu]
Castelnau-Magnoac : un chauffeur routier perd le contrôle
Hier, vers 11h, le conducteur d’un ensemble routier espagnol transportant de la paille a perdu le contrôle de son camion qui s’est couché sur le bas-côté de la chaussée, au lieu-dit « Côte de Chélan », sur le CD 929, à Castelnau-Magnoac. Une déviation a été mise en place par la gendarmerie et les services de l’équipement. La circulation a été rétablie en fin d’après-midi.
[bleu]Mis en ligne jeudi 19 février 2009[/bleu]


- Arrestation des deux détenus de la centrale de Moulins : les deux hommes s’étaient connus à la centrale de Lannemezan
Les deux détenus évadés dimanche de la centrale de Moulins ont été interpellés par une brigade anti-criminalité soutenue par des effectifs locaux ce mardi peu avant 6h00 sur l’autoroute A86, près de Créteil (Val-de-Marne). Les 2 hommes fichés au grand banditisme s’étaient connus à la centrale de Lannemezan. L’un des deux devait d’ailleurs être jugé demain mercredi pour une tentative d’évasion de la prison de Lannemezan en mai 2006.
[bleu]Mis en ligne mardi 17 février 2009[/bleu]

- Tarbes : Intervention du GRIMP pour secourir une dame âgée au 14e étage de la tour n°2 de Solazur - I
Intervention spectaculaire du GRIMP hier matin à la tour nº 2 de Solazur. Ces hommes spécialisés dans la reconnaissance et l ’intervention en milieux périlleux sont passés par le toit de l’immeuble pour secourir une dame âgée de 80 ans qui avait chuté dans son appartement, situé au 14e étage. Un homme est descendu en rappel jusqu’à l’une des fenêtres de l’octogénaire et a brisé un carreau pour pénétrer à l’intérieur de l’appartement. Les pompiers ont porté les premiers soins à la dame âgée qui a été descendue en civière par l’ascenseur. Une ambulance l’a transportée au centre hospitalier de Tarbes. L’intervention a duré moins d’une heure.
[bleu]Mis en ligne mardi 17 février 2009[/bleu]

- Juillan : un cyclomotoriste blessé
Hier, à 7 h 30, un cyclomoteur qui circulait sur la rocade RN 21 alors que ce n’est pas autorisé, a été accroché par un ensemble routier. Blessé, le cyclomotoriste a été transporté au centre hospitalier de Tarbes par les sapeurs-pompiers.
[bleu]Mis en ligne mardi 17 février 2009[/bleu]

- Lourdes : fuite de gaz
Hier après-midi, dans la petite rue du Foirail, une canalisation de gaz a été endommagée par un malheureux coup de pelle. Les pompiers rapidement sur les lieux ont sécurisé le secteur et les agents de GDF ont colmaté la fuite.
[bleu]Mis en ligne mardi 17 février 2009[/bleu]

-Peyrouse : perte de contrôle sur le verglas, deux blessés
Hier, à 7 h 45, à Peyrouse, un automobiliste a glissé sur une plaque de verglas, la voiture s’est retournée sur le toit. Le conducteur et son passager ont été blessés et transportés au centre hospitalier de Lourdes par les sapeurs-pompiers.
[bleu]Mis en ligne mardi 17 février 2009[/bleu]

-Marquerie : incendie d’un mobil-home
Samedi, vers 21h30, un incendie s’est déclaré dans un mobil-home, stationné sur un terrain situé à l’entrée du village de Marquerie et dans lequel demeurait depuis 6 mois Denis Lacrampe, artisan-menuisier, âgé de 29 ans. Malgré l’intervention des sapeurs-pompiers de Rives-Adour et Tarbes, l’habitation a été entièrement détruite.
[bleu]Mis en ligne lundi 16 février 2009[/bleu]

- Fuite d’oxygène à l’hôpital de Lannemezan
Dimanche, vers 10h, une fuite d’oxygène médical s’est déclarée sur une cuve qui alimente le centre médico-chirurgical des hôpitaux de Lannemezan. Cet incident n’a eu aucune conséquence, le système d’approvisionnement de secours ayant pris automatiquement le relais. Cette fuite pourrait être due à un blocage d’une électrovanne.
[bleu]Mis en ligne lundi 16 février 2009[/bleu]

- La Mongie : une fillette de 7 ans violemment heurtée par un surfeur.
Hier, vers 14h40, une fillette de 7 ans, originaire de Cholet (Maine et Loire) qui skiait en compagnie de son père, sur la piste des Isards à La Mongie, a été violemment percutée par un surfeur qui avait perdu le contrôle de sa trajectoire. Souffrant d’un traumatisme crânien, l’enfant a été évacuée vers le CHU de Purpan, à Toulouse.
[bleu]Mis en ligne lundi 16 février 2009[/bleu]

- Automobilistes en état d’ivresse
Trois automobilistes comparaîtront prochainement devant le tribunal correctionnel pour conduite en état d’ivresse. L’un d’eux avait dérobé le véhicule et conduisait sans permis.
[bleu]Mis en ligne lundi 16 février 2009[/bleu]

- Tarbes : arrestation d’un individu recherché.
Dans la nuit de vendredi à samedi, rue Despourrins à Tarbes, à la suite d’un contrôle d’identité, les policiers ont interpellé un homme qui était recherché par la justice.
[bleu]Mis en ligne lundi 16 février 2009[/bleu]

-Labatut-Rivière : un septuagénaire tué par son moulin.
Mercredi soir, vers 19 h, à Labatut-Rivière, au lieu-dit Soubagnac, un retraité de 74 ans, Jean-Pierre Bouhaben ,est mort étouffé par la turbine du moulin familial qu’il tentait de réparer. L’enquête de la gendarmerie permettra de connaître les circonstances de cette tragédie.
[bleu]Mis en ligne samedi 14 février 2009[/bleu]

- Rabastens de Bigorre : un piéton grièvement blessé.
Hier vers 11 h 30, rue des Pyrénées, à Rabastens de Bigorre, un piéton, M. Alain Gauseye, a été percuté par une voiture alors qu’il traversait la chaussée sur un passage protégé. Les sapeurs-pompiers, intervenus rapidement, aidés du SMUR, ont médicalisé la victime sur place. Cette dernière qui souffrait de sérieuses blessures à la tête et aux jambes, a été transportée au centre hospitalier de Tarbes. Une enquête a été ouverte par les gendarmes de Rabastens et Tournay.
[bleu]Mis en ligne samedi 14 février 2009[/bleu]

- Col de Peyresourde : coulée de neige.
Hier, vers 16 h 30, une coulée de neige d’une centaine de mètres a coupé la route du Col de Peyresourde, versant Arreau, une centaine de mètres avant la bifurquation qui conduit à la station de Peyragudes. La circulation a été immédiatement stopée par les gendarmes de la brigade d’Arreau. Les engins de déneigement sont intervenus. Ce qui a permis aux nombreuses voitures descendant de la station de poursuivre leur route, à partir de 17 h. Fort heureusement, au moment de la coulée, aucun véhicule ne se trouvait dans le secteur.
[bleu]Mis en ligne samedi 14 février 2009[/bleu]

- Louey RN 21 Collision Auto-Moto
Un accident de la circulation s’est produit ce matin vers 07h00 à Louey, à l’intersection de la RN 21 et de la rue Miramont. Le jour n’était pas encore levé lorsque le véhicule automobile d’une habitante de la commune est entré en collision avec un motocycliste. Les circonstances de cette collision seront déterminées après auditions des parties en cause, par la Gendarmerie Nationale, qui vu l’heure et la circulation importante, a dépêché d’importants effectifs pour sécuriser les lieux et canaliser le trafic. Les Sapeurs Pompiers de Tarbes et d’Ossun ont porté secours et assistance aux victimes, transportées au Centre Hospitalier de Tarbes. Si la conductrice du véhicule ne semble que légèrement blessée, l’état du motocycliste paraissait beaucoup plus alarmant. Les services de la D.D.E. ont procédé au nettoyage de la chaussée, durant la prise en charge des véhicules par le Garage Grisenti. Cet accident a ralenti la circulation pendant près de deux heures. Christian Laborde, Maire de Louey, s’est rendu sur les lieux. Pour l’heure, on ignore l’identité des parties en cause. Cet accident a encore une fois causé une vive émotion dans la commune dont les habitants ont hâte que soit enfin terminée la 2x2 voies entre Lourdes et Tarbes. Le nombre d’accidents constatés entre la bretelle de Juillan et le territoire de la commune de Lanne est impressionnant, d’autant plus qu’ils sont pour la plupart d’une extrême gravité. - (Texte et photos Henri Soulet)

_ [bleu]Mis en ligne vendredi 13 février 2009[/bleu]

- Intempéries : point sur la situation jeudi 12 février 2009 à 18h. (Communiqué de la Préfecture des hautes-Pyrénées)
Circulation :
Le réseau structurant est complètement rétabli, à l’exception du tunnel d’ARAGNOUET qui demeure fermé et dont l ’accès est interdit à partir du pont des Templiers
Stations de ski : toutes les routes menant aux stations de ski sont dégagées et tous les domaines skiables du département seront ouverts à partir de demain ( partiellement pour la plupart) à l’exception de
Nistos qui reste fermée pour cause de défaut d’alimentation électrique.
En ce qui concerne les personnes hébergées dans la station de LUZ ARDIDEN, elles ont toutes été reconduites dans la vallée.

- Intempéries : le point de la situation ce jeudi 12 février 2009 à 11h - Lire ci-dessous le communiqué de la préfecture des Hautes-Pyrénées... ( 123 ko ; .pdf ; les changements intervenus sont notés en couleur)

GIF - 744 octets


[bleu]Mis en ligne mercredi 11 février 2009[/bleu]

- Station du Val d’Azun : réouverture partielle -
Malgré les grosses chutes de neige de ces derniers jours, l’équipe de la station du Val d’Azun a réussi à travailler les pistes pour une ouverture à compter de ce jour à 12h30. Ouverture partielle : accès par le col de Couraduque uniquement. L’ouverture du col du Soulor sera probablement effectuée dans la journée de demain, mais les dameuses devront faire la traversée par la route en raison de la non praticabilité de la traversée. La traversée restera fermée en raison des forts cumuls.
[bleu]Mis en ligne mercredi 11 février 2009[/bleu]

- Un officier du 35e RAP de Tarbes tué dans un accrochage en Afghanistan (Communiqué de presse de Monsieur Hervé Morin, ministre de la Défense) -
Le mercredi 11 février 2009, au cours d’une patrouille motorisée avec une section de l’armée nationale afghane, un officier du 35e Régiment d’artillerie parachutiste de Tarbes*, appartenant à une OMLT [1] a trouvé la mort dans la province du Logar au cours d’un accrochage qui a suivi l’explosion d’un engin explosif improvisé (EEI). Un brigadier chef appartenant à la même unité a été gravement blessé et un interprète afghan a également trouvé la mort dans cet incident. Monsieur Hervé Morin, ministre de la Défense, s’incline avec émotion devant le sacrifice de cet officier et de son interprète morts au combat et s’associe pleinement à la douleur de leurs familles et de leurs proches. Il leur adresse ses condoléances attristées. Le ministre de la Défense salue l’engagement des soldats français auprès de l’armée nationale afghane pour que la sécurité et la paix progressent en Afghanistan et leur renouvelle toute sa confiance.
* La victime est le capitaine Patrice Sonzogni. Il était marié et père de deux filles. Il demeurait à Laloubère. Il était titulaire de la Légion d’Honneur au titre des Décorés au péril de leur vie.

[1] Operational mentoring liaison team : composées de militaires français expérimentés, ces équipes sont intégrées dans les unités opérationnelles de l’armée nationale afghane qu’elles accompagnent et conseillent dans toutes leurs missions afin de les aider à prendre en compte elles mêmes les missions de sécurité de leur pays.
Mis en ligne mercredi 11 février

- Mort du capitaine Sonzogni : Réaction de Gérard Trémège (Communiqué) -
"La Ville de Tarbes vient de perdre en Afghanistan un de ses soldats du 35ème Régiment d’Artillerie Parachutiste. C’est avec beaucoup d’émotion que je m’incline devant cet officier, Capitaine. Je pense aussi au Caporal-Chef qui l’accompagnait, gravement blessé dans cette embuscade. Je veux rendre hommage à tous nos militaires qui sur de nombreux théâtres d’opérations portent avec honneur le drapeau Français et représentent dignement notre Ville. J’ai pu le vérifier lors de mon déplacement au Tchad au début de ce mois. Je tiens à dire aux familles qui vivent là une terrible épreuve que le Maire de Tarbes et toute la Ville, affectés, sont à leur côté. Nos pensées vont aussi vers leurs camarades de Régiment et le Colonel Pellerin, Chef de Corps, touchés par ce drame". Gérard Trémège, Maire de Tarbes , Président de la Communauté, d’Agglomération du Grand Tarbes. -
Mis en ligne mercredi 11 février

- Mort du capitaine Sonzogni : L’hommage de Martin Malvy -
Après l’annonce de la mort d’un officier français du 35e Régiment d’artillerie parachutiste de Tarbes, au cours d’une opération dans laquelle un brigadier-chef du même régiment a été gravement blessé, Martin Malvy, président de la Région Midi-Pyrénées, a adressé mercredi le message suivant au colonel Jean-Jacques Pellerin, chef de corps : « Le 35e Régiment d’artillerie parachutiste de Tarbes est durement touché par le décès d’un officier français et la grave blessure reçue par un brigadier-chef au cours de la même opération. Nos concitoyens savent que ces hommes accomplissent en Afghanistan leur devoir au service de la France et pour la défense de la liberté. Je tiens, dans cette tragique circonstance, à vous assurer de la solidarité et de la compassion de toute la population de Midi-Pyrénées qui garde toujours en mémoire le sacrifice des huit soldats du 8è RPIMa de Castres tombés en août dernier. Nous espérons tous le retour rapide du soldat blessé auprès des siens et son rétablissement. En mon nom personnel et au nom de l’ensemble du Conseil régional, je vous prie de transmettre à la famille de l’officier décédé le témoignage de notre sympathie et de nos plus sincères condoléances. »
Mis en ligne mercredi 11 février 2009

- ...Et celui de François Fortassin, sénateur des Hautes-Pyrénées -
"Un officier appartenant au 35eme régiment d’artillerie parachutiste de Tarbes a trouvé la mort dans une embuscade,l’or d’une intervention qu’il effectuait en Afghanistan. Un militaire du rang appartenant lui aussi au 35eme R.A.P.a été trés grievement blessé. C’est,hélas dans ces moments tragiques qu’on comprend le danger qui guette nos soldats en mission pour la France. Dans cette terrible épreuve je tiens à témoigner mon soutien et ma compassion aux familles et à m’associer à la peine de la garnison du 35 R.A.P.autour du chef de corps,le colonel Pellerin, qui paie un lourd tribut à cette violence aveugle
Mis en ligne mercredi 11 février 2009
-Conditions de circulation : cliquez
Mis en ligne jeudi 12 février 2009

- Intempéries : le point sur la situation à 19 h (Communiqué de presse de la Préfecture) -
Le Plan Intempéries Sud Ouest (PISO) a été déclenché dans les départements des Hautes-Pyrénées, Pyrénées-Atlantiques et Haute-Garonne, le mercredi 11 février 2009, suite aux intempéries actuelles (importantes chutes de neige, pluie abondante).
Une cellule de crise est activée à la préfecture depuis 14 heures.
Circulation :
Le réseau structurant est partiellement interdit de circulation à cause de l’épisode neigeux sur le département :
A 64, interdite à la circulation dans les deux sens,
RD 30, interdite à la circulation entre VIGNEC et SOULAN,
RD 12, interdite à la circulation entre GRUST et LUZ ARDIDEN,
RD 30, interdite à la circulation entre GUCHEN et AULON,
RD 918, interdite à la circulation entre le lieu-dit GRIPP et la station de ski de LA MONGIE
SNCF :
Le trafic est interrompu entre LANNEMEZAN et MONTREJEAU suite à la chute de plusieurs arbres sur la voie. Un train Corail avec 150 voyageurs est bloqué entre les deux gares citées ci-dessus ; il est alimenté en électricité. Une locomotive est dépêchée de TARBES afin de tenter de le ramener vers LANNEMEZAN.
Alimentation électrique :
La station de ski de NISTOS est privée d’électricité.
Chute d’un arbre sur une ligne moyenne tension entre ST. LAURENT DE NESTE et TUZAGUET
Hébergement : 200 personnes sont hébergées dans la station de ski de LUZ ARDIDEN. Plusieurs coulées de neige interdisent leur évacuation. La station a la capacité d’accueil pour la totalité des touristes.

- Stations de ski : toutes les stations de ski sont fermées*.
La préfecture rappelle les consignes de sécurité impératives suivantes :
Il est demandé aux automobilistes de :
se renseigner vous avant d’entreprendre un déplacement, les conditions de circulation pouvant être difficiles
adapter sa vitesse à l’état de la chaussée
prévoir un équipement minimum au cas ou vous seriez bloqués à bord de votre véhicule
- Informations météorologiques– météo France www.meteofrance.com
composez le 0 892 68 02 65
- Informations complémentaires
site du conseil général des Hautes-Pyrénées www.cg65.fr
un bulletin d’information sur l’état des routes du département est actualisé deux fois par jour ou composez le 0825 825 065
n°info tunnel Aragnouet Bielsa composez le 0 800 91 60 33
recommandations sanitaires en période de grand froid www.hautes-pyrenees.pref.gouv.fr

*NDLR. La station de Luz Ardiden est isolée par une coulée de neige
Mis en ligne mercredi 11 février

- Bagnères : fuite d’eau à l’hôpital -
Hier, vers 17 h 30,une importante fuite d’eau s’est produite au sous-sol du bâtiment principal du centre hospitalier de Bagnères-de-Bigorre. Toutes les dispositions ont été prises immédiatement pour approvisionner les services en bouteilles d’eau. C’est une pièce d’une conduite qui a lâché qui est à l’origine de la fuite. Les sapeurs-pompiers de Lourdes se sont déplacés avec un camion-pompe pour évacuer l’eau. Il n’y a pas eu d’eau chaude cette nuit dans l’établissement hospitalier. Tout devrait rentrer dans l’ordre aujourd’hui.
[bleu]Mis en ligne mercredi 11 février[/bleu]

- Lannemezan : une vache dans la Neste -
Hier, à 15 h 45, les pompiers de Lannemezan sont intervenus pour sortir une vache tombée dans la Neste, route d’Escala. À l’aide d’une corde, ils ont sorti l’animal au bout d’un quart d’heure.
[bleu]Mis en ligne mercredi 11 février[/bleu]

- Tarbes : pris en train de fumer du cannabis -
Lundi , à 22 h 50, les policiers, au cours d’une ronde, ont contrôlé dans le centre-ville de Tarbes, un homme à bord d’un véhicule, place saint-Antoine, qui fumait du cannabis et en avait un gramme en sa possession. Placé en garde à vue au commissariat de police, il a été remis en liberté et sera convoquée prochainement par la justice.
[bleu]Mis en ligne mercredi 11 février[/bleu]

-Tarbes : deux voitures brûlées à Laubadère.
Ce dernier week-end, dans le quartier tarbais de Laubadère, deux feux de voitures ont été constatés. Le premier a eu lieu, samedi, à 22 h 48, avenue Saint Exupéry : une Panda a été détruite. Le second s’est produit dans la nuit de dimanche lundi, à 3 h 10, à hauteur du 73 boulevard Garigliano. La voiture stationnée près de la tour qui connaît depuis quelque temps des dégradations et des actes d’incivilité a contraint les sapeurs-pompiers d’évacuer les locataires des premiers étages afin de ventiler les appartements envahis par les épaisses fumées.
[bleu]Mis en ligne mardi 10 février[/bleu]

- Aureilhan : deux blessés légers dans une collision.
Samedi, au carrefour des rues du Moulin et des Amandiers, à Aureilhan, une collision s’est produite entre deux voitures. Deux blessés légers ont été transportés au centre hospitalier de Tarbes par les sapeurs-pompiers.
[bleu]Mis en ligne mardi 10 février[/bleu]

- Saint-Lary : coulée de neige.
Hier, à 11 h 10, suite à la rupture d’une plaque à vent, une coulée de neige de 60 mètres de long s’est produite sur le domaine hors piste de la station de ski de Saint Lary. Aucune victime n’est à déplorer.
[bleu]Mis en ligne mardi 10 février[/bleu]

- Lannemezan : collision auto/scooter.
Hier, vers 15 h 30, à l’angle des rues Jean-Jacques Rousseau et Alsace Lorraine, à Lannemezan, une voiture et un scooter sont entrés en collision. La jeune fille qui pilotait le scooter a été blessée à une jambe et évacuée vers les urgences du centre hospitalier de Lannemezan.
[bleu]Mis en ligne mardi 10 février[/bleu]

- Feux de cheminées à Pierrefitte-Nestalas et Luz Saint-Sauveur. _ Hier, à 8 h 50, les sapeurs-pompiers de Pierrefitte-Nestalas sont rapidement intervenus pour maîtriser un feu de cheminée qui s’était déclaré dans une maison, sise rue Despourrins à Pierrefitte. Dans l’après-midi, à 17 h 15, un autre feu de cheminée s’est déclaré dans une maison, route de Barèges à Luz-Saint-Sauveur. Là encore, la rapide intervention des sapeurs-pompiers a permis d’éviter la propagation du feu à l’habitation.
[bleu]Mis en ligne mardi 10 février[/bleu]

- Secousse sismique ce matin à l’est d’Arudy (64)
Ce lundi, à 9h38, un séisme d’une magnitude de 4,1 a été localisé à l’est d’Arudy. Il a été ressenti dans un périmètre d’une quarantaine de kilomètres autour de l’épicentre. D’après les premiers témoignages reçus au BCSF (27), le séisme a été principalement ressenti dans le département des Pyrénées-Atlantiques (9 communes) durant quelques secondes et jusqu’à Argelès-Gazost, Saint-Pé de Bigorre Lourdes et Tarbes. Identifié par un grondement lointain accompagné de petites vibrations, une grosse secousse a été perçue (Beuste). Aucun appel n’a été enregistré par les Codis des deux départements des Pyrénées Atlantiques et Hautes-Pyrénées. Aucun dégât n’a été signalé sur le territoire français aux autorités. Ces informations nous ont été communiquées par le Bureau central Sismologique Français situé à Strasbourg qui recherche des témoignages que l’on peut laisser sur le site www.franceseisme.fr
[bleu]Mis en ligne lundi 9 février[/bleu]

- Incendie à Orincles -
Dans la soirée de dimanche, vers 22h20, un incendie a ravagé une grange, se propageant rapidement à la maison d’habitation située au n° 2 du chemin de la côte à Orincles. Le foyer qui a pris rapidement de l’ampleur inquiétait les habitants des maisons voisines. Les sapeurs pompiers ont procédé à l’extinction des flammes cherchant a éviter toute extension du sinistre aux propriétés attenantes. La commune d’Orincles est relativement éloignée des centres de secours et l’accès au chemin de la côte n’est pas des plus aisés pour permettre aux engins lourds de se déplacer. Sont intervenus les sapeurs-pompiers d’Ossun, de Lourdes et de Tarbes, placés sous le commandement du Lieutenant Marie-Pierre Toustard, du Centre de Secours de Saint-Pé, chef de Groupe de permanence. On ignore pour l’instant les circonstances de l’incendie. Aux dires des habitants de la commune, des rongeurs auraient pu provoquer un court circuit, donnant naissance au feu. La maison est habituellement occupée par des ressortissants britanniques, absents au moment du sinistre.
[bleu]Mis en ligne lundi 9 février[/bleu]

- Campan : une dizaine de carcasses de brebis retrouvées dans le ravin -
Sur la route de Gripp, en direction de La Mongie, une dizaine de brebis ont été retrouvées mortes dans le ravin sur une cinquantaine de mètres. Aucune trace de prédateurs n’a été constatée. Les brebis auraient pu glisser le long de la paroi. Certaines bêtes avaient les oreilles coupées et ne portaient plus de traces de peinture pouvant les identifier. La gendarmerie a ouvert une enquête pour retrouver le propriétaire de ces brebis.
[bleu]Mis en ligne lundi 9 février 2009[/bleu]

Tarbes : une voiture percute un poids-lourd.
Hier, à 14 h, sur le boulevard Jean-Raoul-Paul, à hauteur de la cité Mouysset, une automobiliste a percuté un poids-lourd stationné sur le bord de la chaussée. La conductrice a été légèrement blessée et transportée au centre hospitalier de Tarbes par les sapeurs-pompiers.
[bleu]Mis en ligne vendredi 6 février 2009[/bleu]

- Incendie de l’immeuble lourdais : prison ferme pour deux des trois individus -
Comme nous le mentionnions ci-dessous, les trois individus interpellés suite à l’incendie survenu dans la nuit de dimanche à lundi, dans l’immeuble situé au n° 44 de la rue de Pau, ont comparu, hier après-midi, devant le tribunal correctionnel dans le cadre de la procédure de comparution immédiate. Celui qui avait lancé des allumettes sur le lit, provoquant l’incendie qui a d’ailleurs été requalifié en incendie involontaire, a été condamné à deux ans de prison ferme avec mandat de dépôt. Le second a écopé de 18 mois de prison dont 12 avec sursis, mise à l’épreuve dans un délai de deux ans avec obligation de soins. Il a fait, lui aussi, l’objet d’un mandat de dépôt. Le troisième qui était l’occupant sans titre du logement où s’est déroulé l’incident a été condamné à six mois avec sursis et confiscation des scellés.
[bleu]Mis en ligne jeudi 5 février 2009[/bleu]


- Incendie de l’immeuble lourdais du 44 rue de Pau : interpellation de 3 individus
Les policiers du commissariat de Lourdes, décidément très sollicités ces temps-ci, viennent de résoudre l’affaire concernant l’incendie survenu dans la nuit de dimanche à lundi, dans l’immeuble situé au n° 44 de la rue de Pau. Cet incendie n’a aucun lien avec l’homicide qui s’était déroulé dans ce même lieu en octobre 2008. Dimanche soir, un occupant sans titre d’un logement situé au rez-de-chaussée a reçu la visite de deux individus venus lui demander des comptes, car celui-ci avait l’habitude de frapper sa compagne, un comportement qui déplaisait fortement à ces deux hommes. Ces derniers sont connus des services de police de et de gendarmerie et s’ils exercent une profession et ont des domiciles connus, ils fréquentent également les milieux des marginaux et de la toxicomanie. Ils sont donc venus punir l’occupant du rez-de-chaussée. Des coups de pied et de poings ont été échangés. Alors que l’homme parvenait à s’enfuir, les deux "redresseurs de torts" s’en prenaient au chien de ce dernier qui devait périr dans l’incendie qui embrasait l’appartement après que l’un des deux individus ait jeté des allumettes sur le lit de l’occupant. Les deux hommes ont été interpellés lundi après-midi, à la suite d’un dispositif mis en place par les policiers alors qu’ils revenaient d’Espagne où ils étaient allés acheter de la drogue. Ils ont été trouvés en possession de 14 g de cocaïne. Ce trio passera en comparution immédiate cet après-midi devant le tribunal correctionnel. Un seul des trois pourrait être incarcéré compte tenu des antécédents et des charges qui pèsent sur lui, ayant été identifié comme celui qui a jeté les allumettes.
[bleu]Mis en ligne mercredi 4 février 2009[/bleu]

- 18 mois de prison ferme pour la Lourdaise "cogneuse"
On se souvient que le jeudi 29 janvier dernier dans la soirée, en plein centre-ville, près des halles et de la place du Champ-Commun à Lourdes, une femme avait été agressée et violemment frappée par une jeune fille qui était accompagnée par d’autres jeunes gens. Au début, les policiers pensaient qu’il s’agissait de violences en réunion concernant un groupe de marginaux. En fait, cette agression était consécutive à un contentieux entre deux femmes, conflit qui perdurait depuis plusieurs mois. Ces deux femmes étaient en voie de marginalisation, fréquentant le milieu SDF avec addiction à l’alcool et à la drogue. Les coups sont partis lorsque la victime dans un état d’ébriété avancé est venue demander des comptes à une autre jeune femme. La "cogneuse", une Lourdaise d’une vingtaine d’années, est très connue des services de police locaux pour ses comportements violents. Le jour de Noël 2008, elle avait causé des troubles et des violences sur le personnel hospitalier de la cité mariale. En début de semaine, elle a été placée en garde à vue pour l’ensemble de ces faits. Lundi après-midi, elle est passée en comparution immédiate devant le tribunal correctionnel. Compte tenu de ses antécédents, elle a été condamnée à 18 mois d’emprisonnement ferme et écrouée à la maison d’arrêt de Pau. Cette jeune fille, une toxicomane particulièrement "accro", qui habite le centre-ville de Lourdes avec ses parents, pose des problèmes depuis son adolescence.
[bleu]Mis en ligne mercredi 4 février 2009[/bleu]

- Tarbes : feu de poubelle au quartier de Laubadère, des dégâts à la mairie annexe.
Dans la nuit de dimanche à lundi, des individus ont déplacé un container à ordures à proximité de l’entrée de la mairie annexe du quartier Laubadère, à Tarbes et y ont mis le feu. Le porche de la mairie a été endommagé, les vitres ont explosé. Une partie du carrelage du sol où se trouvait le container a également été brisée. Fort heureusement, les sapeurs-pompiers sont intervenus rapidement et ont pu éviter que l’incendie prenne des proportions plus importantes, la mairie annexe et la médiathèque voisine auraient pu être détruites. La police a ouvert une enquête et la municipalité a déposé plainte. Les habitants du quartier ne cachent pas leur exaspération devant les dégradations et incivilités fréquentes qui se produisent depuis peu.
[bleu]Mis en ligne mercredi 4 février 2009[/bleu]

- Beaucens : éboulement au donjon des Aigles.
Vendredi matin, une partie du mur d’enceinte du Donjon des Aigles, à Beaucens, s’est effondré, vraisemblablement suite aux intempéries récentes. Une chouette chevêche mâle s’est échappée tandis que la femelle a été retrouvée morte. Un arrêté municipal a été pris par Stéphanie Lacoste, maire de la commune de Beaucens, interdisant l’accès à un chemin piétonnier. Cela pourrait avoir pour conséquence de retarder l’ouverture de la saison de ce lieu très fréquenté par les touristes.
[bleu]Mis en ligne mercredi 4 février 2009[/bleu]

- Tarbes : un piéton renversé.
Lundi, à 16 h 30, un piéton âgé de 64 ans a été renversé par un automobiliste, chemin de l’Ormeau à Tarbes, alors qu’il traversait la chaussée en dehors du passage protégé. Blessé, il a été conduit au centre hospitalier de Tarbes par les sapeurs-pompiers.
[bleu]Mis en ligne mercredi 4 février 2009[/bleu]

- Autoroute A 64 : perte de contrôle.
Lundi, à 22 h 45, alors qu’il circulait sur l’autoroute A 64 dans le sens Tournay-Capvern, au niveau du point kilométrique 159, un automobiliste a perdu le contrôle de sa voiture qui a fini sa course sur le rail. Légèrement blessé, le conducteur a été transporté au centre hospitalier de Tarbes par les sapeurs-pompiers.
[bleu]Mis en ligne mercredi 4 février 2009[/bleu]


- Tribunal correctionnel : deux détenus s’étaient évadés pour se rendre en discothèque.
Deux détenus de la centrale de Lannemezan, profitant d’un régime de faveur, se sont évadés pour aller passer une soirée en boîte de nuit à Tarbes, après avoir volé une voiture. Le lendemain, ils se sont constitués prisonniers, l’un auprès du juge d’application des peines, l’autre au commissariat de police de Tarbes. Le procureur de la République, le Gérard Aldigé, a requis un an de prison pour chacun des évadés. Le plus âgé des deux a été condamné à 8 mois de prison ferme, l’autre à 8 mois, dont 4 avec sursis, mise à l’épreuve pendant 18 mois avec obligation de travail, de logement. Ils devront payer conjointement 1000 € à la partie civile.
[bleu]Mis en ligne mardi 3 février 2009[/bleu]

- Lourdes : Incendie dans un immeuble où un meurtre avait été commis en octobre dernier
La nuit dernière, vers minuit, un incendie s’est déclaré dans un immeuble, sis 44 rue de Pau à Lourdes. Cette habitation est composée d’appartements occupés pour la plupart par des personnes en difficultés sociales. C’est d’ailleurs au troisième étage de cet immeuble que le 29 octobre dernier, un homme avait été retrouvé mort et défiguré. L’incendie qui a pris naissance au rez-de-chaussée s’est propagé dans tout l’immeuble. Les fumées ont pénétré dans plusieurs appartements, provoquant des dégâts importants. Les sapeurs-pompiers ont secouru six victimes dont l’une a été hospitalisée au C. H. U. de Purpan à Toulouse pour un traitement par caisson hyperbare afin d’être alimentée en oxygène, ayant été fortement incommodée par le dégagement des fumées. Cette dame, âgée de 52 ans, demeure dans l’appartement situé près de l’endroit où l’incendie a pris naissance. Ses jours ne sont pas en danger. Parmi les autres personnes intoxiquées, deux d’entre elles ont subi des examens de contrôle à l’hôpital de Lourdes et en sont ressorties rapidement. Les occupants incommodés par les fumées ont été relogés par de la famille ou des amis. Aucune mesure de relogement n’a été prise par la mairie. Les causes précises de l’incendie sont encore ignorées mais on s’orienterait vers un règlement de comptes entre marginaux, à l’issue peut-être d’une soirée un peu trop arrosée. Un des belligérants serait d’ailleurs en garde à vue. La police recherche toutes les personnes susceptibles d’avoir participé à cette soirée. PHOTOS
[bleu]Mis en ligne lundi 2 février 2009[/bleu]

- Lourdes : la femme agressée en pleine rue, l’enquête progresse -_ Dans nos infos parues le 31 janvier dernier, nous évoquions l’agression dont avait été victime une femme à proximité de la halle et de la place du Champ-Commun. Cette personne avait été frappée par un groupe de jeunes gens parmi lesquels se trouvaient trois jeunes filles. L’enquête de la police a progressé. Tous les belligérants concernés par cette affaire étaient entendues ce matin par les policiers lourdais. Cela semble ressortir du règlement de comptes entre des personnes qui se connaissent et qui se retrouvent dans un milieu souvent alcoolisé. Ce matin, toutes les personnes impliquées étaient entendues au commissariat de police. Les enquêteurs devraient très vite connaître les mobiles de cette agression.
[bleu]Mis en ligne lundi 2 février 2009[/bleu]

- Tarbes : un automobiliste percute un véhicule et prend la fuite.
Samedi, à 16 h 50, à l’angle du boulevard Claude Debussy et de l’avenue Henri Duparc à Tarbes, une voiture qui venait de griller un feu rouge a percuté de plein fouet une autre automobile. Le chauffard a aussitôt pris la fuite avec son véhicule. Un appel à témoins a été lancé par le commissariat de police.
[bleu]Mis en ligne lundi 2 février 2009[/bleu]

- Barèges : 32 personnes relogées après une inondation.
Samedi, vers 22 h 30, 32 personnes résidant dans l’immeuble l’Astazou, rue Madame de Maintenon à Barèges, ont dû être relogées suite à une importante fuite d’eau provenant d’une canalisation située en haut de l’immeuble. L’EDF est intervenue pour couper le courant. La commune est restée privée d’eau. Un arrêté municipal a été pris par le maire pour interdire l’accès à la résidence pendant l’intervention des secours. Cette inondation a provoqué d’importants dégâts, particulièrement dans le magasin de location de ski se trouvant au rez-de-chaussée.
[bleu]Mis en ligne lundi 2 février 2009[/bleu]

- Grust : une randonneuse espagnole blessée.
Samedi, près de la cabane de Conques, sur le territoire de la commune de Grust, à 1 950 mètres d’altitude, une Espagnole de 53 ans, originaire de Barcelone, qui effectuait du ski de randonnée a chuté et dévissé sur une trentaine de mètres puis a sauté une barre rocheuse. Souffrant de nombreuses contusions et d’une entorse grave au genou gauche, elle été évacuée par hélicoptère de la gendarmerie vers l’hôpital de Tarbes.
[bleu]Mis en ligne lundi 2 février 2009[/bleu]

- Nistos : traumatisme crânien après une chute en luge.
Hier, 16 h 30, à proximité du domaine de ski de la station de Nistos, un jeune de 17 ans a fait une chute en luge. Souffrant d’un traumatisme crânien, il a été secouru par le PGHM de Pierrefitte-Nestalas et le SAMU puis transporté par l’hélicoptère de la gendarmerie vers le centre hospitalier de Tarbes.
[bleu]Mis en ligne lundi 2 février 2009[/bleu]

-Lourdes : une femme agressée et violemment frappée en plein centre-ville - Jeudi, vers 19 h, à proximité de la halle et de la place du Champ-Commun, à Lourdes, une femme a été agressée et violemment frappée par un groupe de jeunes individus au sein duquel figuraient trois jeunes filles qui tentaient de lui arracher son sac à main. Laissée à terre, la victime avait le visage sérieusement amoché. Le maire de Lourdes, Jean-Pierre Artiganave, qui passait dans le secteur en voiture, s’est arrêté. Il a discuté avec des témoins de nationalité italienne qui avaient assisté à la scène. Une affaire familiale pourrait être à l’origine de cette agression qui a causé une vive émotion. Les agresseurs sont activement recherchés.
[bleu]Mis en ligne samedi 31 janvier 2009[/bleu]

Hommage au capitaine de police Eric Fauvet - Ax les Thermes, d’où il est originaire, rendra un dernier hommage au capitaine de police Eric Fauvet de la section montagne de la CRS 29 de Lannemezan, au cours d’une cérémonie présidée par Michèle Alliot-Marie, ministre de l’Intérieur, de l’Outre-mer et des Collectivités territoriales. Le capitaine Eric Fauvet est « décédé dans l’accomplissement de son devoir le 27 janvier 2009 dans le massif du Néouvielle dans les Hautes Pyrénées. » Cet hommage sera rendu ce « samedi 31 janvier 2009 à 14h30 à Ax les Thermes - Promenade Paul Salette (devant le Casino) » selon le communiqué de la Préfecture de l’Ariège. (Louis Dollo)
[bleu]Mis en ligne samedi 31 janvier 2009[/bleu]

- Bagnères-de-Bigorre : un pompiste braqué pour 100 euros.
Mardi soir, après 21 heures, deux individus ont frappé le pompiste de la station service Intermarché à Bagnères-de-Bigorre. Ils lui ont arraché sa sacoche qui contenait une somme de 100 €. Les deux malfaiteurs se sont enfuis en courant. Les gendarmes, alertés, ont interpellé le lendemain et hier après-midi cinq individus qui ont été placés en garde à vue puis relâchés. Blessé, le pompiste a été marqué psychologiquement par cette agression. Une enquête a été ouverte.
[bleu]Mis en ligne vendredi 30 janvier 2009[/bleu]

- Tribunal correctionnel : un septuagénaire dénichait la bonne "occase" qu’il ne livrait pas et gardait l’argent.
Robert B., âgé de 71 ans, avait la réputation de dénicher la bonne "occase" dans le secteur automobile. Le bouche-à-oreille lui a amené un volant de clients. L’argent lui était avancé par ceux qui lui passaient commande. Seulement, trois d’entre eux attendent toujours leur véhicule. Des plaintes ont donc été déposées. Il a été poursuivi pour abus de confiance. Le tribunal l’a condamné à quatre mois de prison avec sursis et devra rembourser intégralement les parties civiles.
[bleu]Mis en ligne vendredi 30 janvier 2009[/bleu]

-Tribunal correctionnel : un infirmier à la barre
Un infirmier âgé de 50 ans a comparu devant le tribunal correctionnel de Tarbes pour violences sur personne vulnérable, à savoir sur la personne de Geoffrey, un jeune autiste, âgé de 19 ans, en centre de Lannemezan. Le 23 mai 2008, un groupe de jeunes de l’hôpital de Lannemezan se trouvait à la ferme pédagogique d’Escala. Une dispute éclata entre les jeunes et une vitre fut brisée. C’est là où tout s’enchaîne. Pierre veut punir Geoffrey le plaque sur son lit après lui avoir administré deux coups de pied aux fesses et une claque sur le tibia. Le jeune autiste prend peur. Un peu plus tard, il se confie au personnel et raconte l’incident. L’infirmier regrette son geste et demande pardon à la famille du du jeune homme. Verdict : quatre mois de prison avec sursis et non inscription au casier judiciaire.
[bleu]Mis en ligne jeudi 29 janvier 2009[/bleu]

- Cadéac : incendie dans une annexe d’hôtel -
Hier, à 19 heures, pour une raison indéterminée, un feu s’est déclaré dans les combles de l’annexe de l’hôtel du Val d’Aure à Cadéac. Les sapeurs-pompiers d’Arreau, Saint-Lary et Sarrancolin sous les ordres de l’adjudant chef Pellegrin sont rapidement intervenus. L’incendie a fait de gros dégâts, fort heureusement aucune victime n’est à déplorer.
[bleu]Mis en ligne jeudi 29 janvier 2009[/bleu]

-Accident d’avalanche au-dessus de Barèges : un CRS de la section montagne de Lannemezan tué -
Un accident d’avalanche impliquant deux fonctionnaires de police de la section montagne de la CRS 29 de Lannemezan s’est produit hier audessus de la station de Barèges (Domaine du Tourmalet). Partis pour un entraînement en direction du col de Sencours au pied du Pic du Midi de Bigorre, la montée s’était normalement déroulée en prenant toutes les dispositions nécessaires pour leur sécurité alors qu’il existait un risque fort d’avalanche (niveau 4 sur 5 dans l’échelle européenne de risque). C’est au retour, à la descente, « nous avons pris un goulet au-dessus de la station alors que nous étions pratiquement arrivés. Il y avait des traces et on s’est un peu relâchés » nous a dit l’un d’entre eux. « Ce sont les deux derniers qui ont été pris. » Selon les explications qui nous ont été fournies, l’un des deux derniers est parti sur le flanc du goulet. C’est ce qui a déclenché la coulée.

Les autres membres de l’équipe se sont précipités pour leur porter secours. Munis d’ARVA, pelles et sondes, ils ont été sortis dans les 2 mn. « Olivier n’avait rien. Il a pu se protéger le nez » nous a précisé l’un des secouristes. Pour l’autre, Eric Fauvet, il a fallu lui faire le bouche à bouche. Au moment de son évacuation, le pronostic vital était engagé mais sans grand espoir. Il est mort quelques instants plus tard. Il s’agit tous, de skieurs alpinistes très compétents, faisant partie du secours en montagne. Selon une dépêche AFP à partir d’informations du Ministère de l’intérieur, les CRS étaient en cours de repérage et balisage pour une compétition de ski, l’ALTITOY, qui doit se dérouler ce week-end et sur laquelle nous reviendrons. Eric Fauvet, originaire de l’Ariège, était guide de haute montagne et moniteur national de ski. (Louis Dollo)

- Barèges : deux CRS emportés par une avalanche -
Lors d’une mission dans le secteur du lac d’Oncet, en dessous du pic du Midi, deux CRS de la section montagne de la CRS 29 de Lannemezan ont été emportés, hier après-midi, par une coulée de neige importante. Un hélicoptère, avec un maître-chien et un médecin du SMUR, spécialiste du secours en montagne, sont rapidement partis sur les lieux tandis que 11 hommes du peloton de gendarmerie de Pierrefitte-Nestalas se dirigeaient à pied vers l’endroit de l’accident. Les deux CRS, équipés chacun d’un appareil de repérage des victimes d’avalanches (ARVA) ont été rapidement repérés et dégagés. Ils avaient néanmoins passé près d’une heure sous la neige. L’un d’eux n’était pas blessé et se trouvait en état d’hypothermie. Il a été transporté au centre hospitalier de Lourdes. Par contre, son collègue, âgé de 46 ans, était en arrêt cardio-respiratoire au moment où l’hélicoptère l’évacuait vers l’hôpital Rangueil de Toulouse. Son état inspirait les plus vives inquiétudes, le pronostic vital est engagé. L’enquête qui a été ouverte expliquera les raisons de ce drame qui frappe ces spécialistes du sauvetage en montagne.

-Alerte aux inondations sur huit départements du Sud-Ouest -
Météo France a étendu à huit départements l’alerte orange aux inondations sur le Sud-ouest de la France. La Charente-Maritime, la Charente, la Dordogne, la Gironde, les Landes, le Gers, les Hautes-Pyrénées et le Lot-et-Garonne sont menacés par les crues classiques d’hiver, qui sont "significatives" dans les bassins de l’Adour et de la Garonne, selon Météo France.La vigilance orange alerte sur un risque de crue, susceptible d’avoir des conséquences sur la sécurité des biens et des personnes, dans des régions déjà durement touchées par la tempête du week-end dernier.
[bleu]Mis en ligne mardi 27 janvier 2009[/bleu]

- Cieutat : un véhicule heurte une souche.
Dimanche, vers 15 h, à la sortie de Cieutat, un conducteur a perdu le contrôle de son véhicule qui a heurté une souche en bordure de route. Il a fallu plus d’une heure aux pompiers pour désincarcérer l’automobiliste, seul dans l’habitacle et qui était grièvement blessé. Il a d’abord été transporté au centre hospitalier de Tarbes avant d’être transféré sur un hôpital toulousain. La route a été bloquée durant plus de deux heures. Cet accident a mobilisé des moyens importants.
[bleu]Mis en ligne mardi 27 janvier 2009[/bleu]

- Feu sur un pylône haute tension à Gazost.
Hier matin, à 9 h 35, les sapeurs-pompiers sont intervenus pour éteindre le feu qui s’était déclaré sur un pylône haute tension alimentant le village de Gazost. La gendarmerie et EDF se trouvaient sur place.
[bleu]Mis en ligne mardi 27 janvier 2009[/bleu]


Tempête : le nord du département a été le plus touché-
La tempête qui a ravagé le Sud-Ouest n’a pas épargné notre département. Les dégâts sont cependant moins importants que dans des départements voisins. Tout au long de la journée d’hier, nous avons publié les différents communiqués provenant de la cellule de crise installée à la préfecture des Hautes-Pyrénées.
Les pompiers sont intervenus à 350 reprises consécutivement à des chutes d’arbres et de toitures arrachées ou endommagées ; 41 673 foyers ont été privés d’électricité sur quelque 200 communes. 300 personnes des services ERDF ont été mobilisées pour rétablir la situation. Le réseau téléphonique a été très perturbé. Une quinzaine de routes départementales ont été interdites à la circulation en raison des chutes d’arbres et des lignes électriques arrachées. C’est la partie nord du département qui a été la plus touchée, principalement le secteur de Vic-en-Bigorre où des rafales de 158 km/h ont été enregistrées samedi à 7h24. Jean Bordères, le maire de Vic-en-Bigorre, a parlé d’un spectacle de désolation à l’issue d’une visite de la ville.

À Tarbes, des rafales supérieures à 115 km/h ont fait tomber des arbres à la cité Bel-Air, dans le quartier de l’Ormeau, rue André Fourcade. À noter qu’au Pic du Midi, le vent a atteint 200 km/h.

Lire le dernier communiqué publié hier soir par la cellule de crise de la préfecture des Hautes-Pyrénées.

[bleu]Mis en ligne dimanche 25 janvier 2009[/bleu]


COMMUNIQUE DE PRESSE : Alerte meteo rouge pour forte tempête de vent - Point de situation samedi 24 janvier 2008 à 11h
COMMUNIQUE DE PRESSE : Alerte meteo rouge pour forte tempête de vent - Point de situation samedi 24 janvier 2008 à 8h00
Une cellule de crise départementale est activée à la préfecture depuis ce matin 5 heures.
Alimentation électrique
environ 28 000 foyers sont privés d’électricité sur l’ensemble du département et principalement sur la zone nord du département Vic en Bigorre/Maubourguet.
Circulation
Le CD 935 Tarbes/Maubourguet est fermé à partir de Vic en Bigorre suite à des chutes d’arbres (dégagement en cours)
Le préfet des Hautes-Pyrénées a interdit depuis cette nuit la circulation aux Poids Lourds, transports collectifs, jusqu’à la fin de l’épisode météorologique.
Réseau SNCF
Trafic interrompu à partir de Tarbes. 50 personnes sont bloquées en gares de Pau et Lourdes
SDIS
Le service départemental d’incendie et de secours est intervenu à 26 reprises, suite à des chutes d’arbres et en mission de reconnaissance
vents
La vitesse du vent atteint 110 km/h environ. Cette tempête s’accompagne de pluies en plaine, et de neige en montagne et sur le piémont.

- Rappel des consignes
– Il est fortement conseillé de ne pas quitter son domicile et d’attendre une amélioration de la situation.

Informations météorologiques
météo France : www.meteofrance.com ; composez le 0 892 68 02 65

Informations complémentaires
site du conseil général des Hautes-Pyrénées www.cg65.fr un bulletin d’information sur l’état des
routes du département est actualisé deux fois par jour ou composez le 0825 825 065
– n°info tunnel Aragnouet Bielsa composez le 0 800 91 60 33

Nouveau point de situation à 11 heures.
[bleu]Mis en ligne samedi 24 janvier 2009-10h[/bleu]

- Tempête : 330 hommes mobilisés -
Plus de 300 membres de la Sécurité civile, appuyés par 30 véhicules, ont été mobilisés dès ce soir dans les Pyrénées-Atlantiques, la Haute-Garonne et les Hautes-Pyrénées en prévision de l’avis de tempête émis par Météo France, selon le ministère de l’Intérieur.
"En prévision de l’avis de tempête annoncé par Météo France à compter de samedi", le ministère de l’Intérieur a prépositionné "330 hommes et 60 véhicules tout terrain" dans les départements des Pyrénées-Atlantiques, de la Haute Garonne et des Hautes-Pyrénées, a précisé le ministère dans un communiqué.
"L’ensemble des bases d’hélicoptères de la Sécurité civile et de la gendarmerie ainsi que les deux avions DASH-8 de la Sécurité civile (capacité de transport de 60 personnes par avion) ont été mis en alerte immédiate", selon le communiqué.
"En cas de besoin, des détachements d’urgence médicale des sapeurs pompiers prêts à intervenir ont également été mobilisés", a ajouté le ministère.
En raison d’un avis de vigilance rouge pour forte tempête hivernale la nuit prochaine, avec des vents pouvant atteindre 150 km/h, émis vendredi par Météo France sur cinq départements du Sud-Ouest (Landes, Pyrénées-Atlantiques, Hautes-Pyrénées, Gers et Haute-Garonne), les autorités ont notamment invité la population à limiter ses déplacements, à éviter les activités extérieures et à emprunter les grands axes de circulation.
[bleu]Mis en ligne vendredi 23 janvier 2009[/bleu]

- Eboulement autour du centre d’exploitation GDF : communiqué de la mairie de Lourdes -
"On n’exagère pas et on ne minimise pas la situation" telle a été la conclusion de Jean-Pierre Artiganave, maire de Lourdes, à l’issue d’une brève conférence de presse qui s’est tenue, dans les salons de l’hôtel de ville, il y a quelques instants et qui avait pour objet le dernier éboulement survenu autour du centre d’exploitation GDF. Voici le communiqué de presse qui nous a été remis : "L’éboulement a eu lieu sur un front rocheux caractérisé autour du centre d’exploitation GDF. Ce front rocheux localisé et connu présente plusieurs points de fragilité.
A tel point, qu’un talus de protection a été créé avant la construction des locaux GDF. Il a parfaitement joué son rôle dans ce cas. Une telle descente rocheuse avait donc été envisagée précédemment.
Ces deux fronts rocheux derrière les résidences de Chanteclerc et de l’Ophite ne présentent pas les mêmes caractéristiques. Ils n’ont pas de points de fragilité avérés. Néanmoins, la Ville a décidé d’interdire aux promeneurs les accès à proximité immédiate des pieds de la falaise pour éviter des problèmes liés à des projections légères localisées.
Un bureau d’études spécialisé en géotechnique intervient la semaine prochaine pour établir un diagnostic plus précis sur l’ensemble du front rocheux du Pic du Jer de cette zone.
La note technique préconisera des interventions plus ou moins lourdes qui seront réalisées selon une approche pragmatique.
Les conclusions de ce rapport seront communiquées et la note technique sera ensuite consultable à la Mairie".

Ci-dessous vidéo avec Michel Azot, maire-Adjoint, président de la 2ème Commission (Finances, politique de la Ville, Contrat Local de Sécurité, logistique événementielle, prévention des risques)


[bleu]Mis en ligne vendredi 23 janvier 2009[/bleu]

- Lourdes : suite au risque d’éboulement de la falaise, le site EDF évacué
Des risques de nouvelles chutes de blocs provenant de la falaise située derrière l’Ophite, boulevard d’Espagne à Lourdes, ont nécessité l’évacuation du site EDF qui se trouve en aplomb. C’est le bureau de contrôle Nourisko qui a fortement recommandé de quitter le site. Le principe de précaution a été appliqué. Les sept agents et les véhicules professionnels de l’agence lourdaise ont été répartis entre les sites de Tarbes et d’Argelès-Gazost. L’accueil clientèle a été supprimé provisoirement. Les usagers sont invités à contacter directement les numéros verts figurant sur les factures. Signalons que la fermeture du site lourdais n’aura pas d’incidence sur la partie" intervention technique". À noter que la ville de Lourdes a mandaté un autre bureau de contrôle pour inspecter la falaise en face de la Cité Ophite.
[bleu]Mis en ligne vendredi 23 janvier 2009[/bleu]

- Risque d’avalanches sur le massif pyrénéen
Le risque d’avalanches est remonté à 4 sur une échelle de 5 sur l’ensemble du massif pyrénéen. Des coulées de neige sont attendues suite au radoucissement des températures et des pluies sur les reliefs. Les avalanches pourront localement atteindre certaines routes. Les skieurs et les randonneurs doivent redoubler de prudence.
[bleu]Mis en ligne vendredi 23 janvier 2009[/bleu]

- Rabastens-de-Bigorre : encorné par un taureau à la foire
À l’occasion de la foire aux bovins, une personne a été encornée par un taureau. Cet habitué du marché a été grièvement blessé à une cuisse. Médicalisé sur les lieux de l’accident, il a été transporté ensuite au centre hospitalier de Tarbes.
[bleu]Mis en ligne vendredi 23 janvier 2009[/bleu]

- Il a terminé sa grève de la faim
Mohamed Naji, l’exploitant du bar-boulangerie "Le téléphérique" à Saint-Lary qui avait commencé une grève de la faim lundi matin, devant le service interentreprises de la santé du travail (SIST) a mis fin à son action. Il a été reçu par la directrice de l’établissement et une délégation d’employeurs prêts à l’accompagner dans ses démarches pour faire avancer son recours. À la suite de la mise à pied d’une employée indélicate contre laquelle il a déposé plainte, cette dernière avait obtenu une inaptitude au travail et réclamait 30 000 €.
[bleu]Mis en ligne vendredi 23 janvier 2009[/bleu]

- Eboulement de rochers dans les gorges de Luz -
Ce jeudi, en début de soirée, un éboulement de rochers s’est produit dans les gorges de Luz, au niveau de la sortie sud du tunnel. Deux voitures ont été endommagées. A priori, il n’y a pas eu de victimes, les dégâts aux deux véhicules ont été par contre importants. Une dépanneuse était sur place pour procéder à leur enlèvement. Les employés du service des routes du conseil général ont régulé la circulation. (L.D.)
[bleu]Mis en ligne jeudi 22 janvier 2009[/bleu]

- Tribunal correctionnel : trois ans de prison pour viol sur un mineur vulnérable -
Le 13 mars 2007, Nicolas M., 20 ans, aurait imposé à un jeune déficient mental, placé sous tutelle dans un institut médico-éducatif lourdais, une fellation et une sodomie, un couteau sous la gorge. Les faits se seraient passés vers le lac de Lourdes. Nicolas M. a continué à nier les faits devant le tribunal correctionnel. Il prétend n’avoir jamais eu de relations sexuelles avec des garçons. Il a été condamné à trois ans de prison, à payer 15 000 € à la partie civile. Le tribunal a ordonné son maintien en détention, un suivi socio-judiciaire avec injonction de soins pendant cinq ans et son inscription au fichier national des délinquants sexuels.
[bleu]Mis en ligne jeudi 22 janvier 2009[/bleu]

- Lourdes : baisse significative de la délinquance en 2008 -
Hier, lors d’un point-presse, Nicolas Canouet, commissaire de police, chef de la circonscription de sécurité publique de Lourdes, a signalé que malgré une fréquentation exceptionnelle, l’année 2008 s’est terminée sur une baisse de la délinquance générale de moins de 3 % (soit 45 infractions de moins) et de moins 5,5 % pour la délinquance de proximité (cambriolages, vols à la roulotte...). Le mois de janvier se présente sous la même tendance avec une baisse de -28 % de la délinquance générale sur les quinze premiers jours.
[bleu]Mis en ligne jeudi 22 janvier 2009[/bleu]

- Lourdes : trois affaires, dont une avait rapporté 74 000 euros à un couple "Rmiste", résolues en quinze jours
Le commissariat de police de Lourdes a eu une action judiciaire résolue et très intense en ce mois de janvier où plusieurs affaires ont été traitées. D’abord dans le domaine de la surveillance générale de la voie publique. L’ action très efficace de la brigade de nuit qui n’a pas toujours une tâche facile en saison basse, les rues n’étant pas très fréquentées, a permis l’interpellation en flagrant délit, le 15 janvier, à 2 heures du matin, de trois roulottiers, deux filles et un garçon âgés d’une vingtaine d’années totalement inconnus des services de police. Ils venaient de visiter 10 véhicules en plein centre-ville de Lourdes (rues de Bagnères et Bartayrès) dérobant des autoradios, et des objets divers.
Dans un autre domaine, celui de la lutte contre la toxicomanie, toxicomanie bien présente à Lourdes, reconnaît le commissaire, une information donnée par un "client" toxicomane - sans doute suite à un règlement de comptes - a conduit à monter, le 13 janvier dernier, un dispositif avec 5 fonctionnaires à la gare SNCF de Lourdes. Cela s’est traduit par interpellation d’un couple revenant d’Espagne par la voie ferrée. Il était en possession de 30 g de cocaïne et de 20 g d’héroïne, soit 50 grammes de drogues dures. Ce couple qui est au RMI avec des enfants en bas âge utilisait les prestations du RMI pour se fournir de la drogue en Espagne. Le trafic durait depuis neuf mois. Le couple faisait la culbute de deux à trois fois la mise. Sur neuf mois, il a été établi la vente de 720 g d’héroïne et 420 g de cocaïne, pour un trafic représentant un montant de plus de 74 000 €. Ce trafic a donc plus être démantelé et le couple a été traduit devant la justice. La collaboration entre la police et le parquet a été efficace. L’homme et la femme ont comparu devant le tribunal dans le cadre de la procédure de comparution immédiate le vendredi 16 janvier. Ils ont été condamnés à 24 mois d’emprisonnement dont 10 mois ferme qui seront exécutés plus tard sur décision du juge d’application des peines en raison de la présence des enfants en bas âge. Ils habitent Lourdes depuis plusieurs années. L’homme, âgé de 30 ans, est connu des services de police pour les mêmes faits, sa compagne âgée de 28 ans est inconnue des services. "La lutte contre la toxicomanie est une priorité du parquet local et du gouvernement", n’a pas manqué de relever le commissaire Canouet.
Enfin troisième affaire intéressante dans un autre domaine, celui de l’exploitation des plaintes. Lors d’un cambriolage à la mi-novembre dans une succursale d’un office national chargé de la nature, des armes avaient été dérobées (un fusil à pompe, deux carabines à lunettes et des munitions). La brigade de sûreté urbaine (BSU) du commissariat de Lourdes a résolu cette affaire à l’ancienne, l’exploitation de traces génétiques ou digitales sur les lieux n’ayant pas été possible. Les enquêteurs ont effectué des recherches dans les milieux délinquants et ont pu avoir des informations qui leur ont permis d’interpeller trois jeunes qui ne sont pas de Lourdes mais qui sont connus des services de police. Les trois armes qu’ils avaient d’ailleurs revendues ont pu être récupérées. Lors de leur garde à vue, les auteurs ont reconnu les faits. « Cela fait trois affaires en quinze jours qui sont significatives et qui nous permettront - je l’espère - d’être un peu plus serein sur les semaines à venir » a conclu le commissaire de police de Lourdes.
[bleu]Mis en ligne jeudi 22 janvier 2009[/bleu]

- Collision en chaîne sur la 2x2 voies entre Lourdes et Argelès -
Hier après-midi, quatre véhicules sont entrés en collision sur la 2x2 voies entre Lourdes et Argelès, la route ayant été rendue glissante par la pluie. Lors d’un dépassement, le conducteur du premier véhicule a perdu le contrôle de sa voiture qui a heurté la rambarde de sécurité avant de se retourner sur le toit. L’accident a fait un blessé qui a été transporté au centre hospitalier de Lourdes. Les dégâts causés aux véhicules sont importants. Les employés du service des routes du conseil général ont procédé au nettoiement de la chaussée. Les gendarmes de Lourdes, Argelès, Aucun et Saint-Pé ont sécurisé les lieux
[bleu]Mis en ligne jeudi 22 janvier 2009[/bleu]


- Pau : stage de citoyenneté pour quatre étudiants qui avaient détruit des distributeurs de préservatifs -
Le Tribunal correctionnel de Pau a été relativement clément pour les 4 étudiants de bonne famille qui avaient détruit des distributeurs de préservatifs devant des pharamacies paloises en août dernier. La justice les a condamnés à suivre un stage de citoyennneté. Pris en flagrant délit, ces jeunes catholiques intégristes avaient expliqué être opposés à la contraception.
[bleu]Mis en ligne mardi 20 janvier 2009[/bleu]

- Trafic de veaux dopés : un négociant en bestiaux lourdais conteste l’abattage de ses bêtes -
Pierre Dartout, négociant lourdais en bestiaux âgé de 60 ans, soupçonné d’être impliqué dans un trafic de veaux dopés aux anabolisants, a déposé une requête devant le tribunal administratif afin d’obtenir l’annulation de décisions qui avaient ordonné l’abattage de quelque 1 300 bovins en 2007. Le dossier sera examiné aujourd’hui par le tribunal administratif de Pau.
[bleu]Mis en ligne mardi 20 janvier 2009[/bleu]

- Grève de la faim pour un commerçant de Saint-Lary - Depuis hier matin, Mohamed Naji qui exploite le bar-boulangerie "Le Téléphérique" à Saint-Lary observe une grève de la faim devant le portail d’entrée des services interentreprises de la santé au travail (SIST). Il proteste contre une décision de la médecine du travail déclarant l’une de ses employés inaptes au travail. Selon ce patron, il aurait été victime d’indélicatesses de la part de sa salariée.
[bleu]Mis en ligne mardi 20 janvier 2009[/bleu]

- Falaise de l’Ophite : une étude va être conduite par les services municipaux de Lourdes - Après les éboulements de rochers provenant des anciennes carrières du pic du Jer à Lourdes, derrière les bâtiments EDF à proximité de la Cité Ophite, les services municipaux vont procéder à une étude approfondie de la falaise. Pour l’heure, par mesure de sécurité, EDF a interdit l’accès au site, des risques d’une rechute n’étant pas à écarter. Pour Michel Azot, adjoint au maire de Lourdes, chargé entre autres des risques naturels, cet éboulement semble dû à l’enchaînement du gel et du dégel. -
[bleu]Mis en ligne mardi 20 janvier 2009[/bleu]

- Lourdes : éboulement de rochers derrière les bâtiments EDF - _ Hier, en fin d’après-midi, des gros blocs de rochers se sont détachés de la paroi derrière les bâtiments EDF situés boulevard d’Espagne, près de la Cité Ophite à Lourdes. Il n’y a eu ni victime ni dégât. Une habitante de la Cité a donné l’alerte. Les pompiers et du personnel d’astreinte EDF se sont rendus sur place pour analyser la situation. Ce lundi matin, ils reviendront sur les lieux pour prendre des mesures de sécurité.

- Tarbes : Chute d’un cyclomotoriste.
Samedi, à 15 h 33, un cyclomotoriste a chuté sur la chaussée, rue du Corps Franc Pommiès à Tarbes. Légèrement blessé, il a été transporté au centre hospitalier de Tarbes par les sapeurs-pompiers.

- Collision auto/sanglier sur l’A 64.
Dans la nuit de samedi à dimanche, à 1h45, un automobiliste qui circulait sur l’autoroute A 64 dans le sens Tarbes-Toulouse a percuté un sanglier, à hauteur de la commune de Péré. Il n’y a pas eu de blessé mais le véhicule a subi d’important dégâts.

- Séméac : feu de cheminée.
Samedi soir, vers 21 h 45, les pompiers ont été appelés pour éteindre un feu de cheminée, au n°13 de l’avenue de la République à Séméac. Un voisin a donné l’alerte en apercevant des flammes sur le toit. L’incendie a sans doute été provoqué par un poêle à bois.

- Plusieurs secours en montagne.
Les secouristes du PGHM sont intervenus plusieurs fois ce week-end. A La Mongie d’abord, samedi à 13 h 50 pour secourir un jeune homme de 24 ans, originaire de Chartres, qui avait chuté dans un ruisseau alors qu’il pratiquait du hors-piste. Souffrant d’un traumatisme crânien avec perte de connaissance, il a été transporté d’abord dans un cabinet médical de la station puis évacué vers le centre hospitalier de Tarbes par l’hélicoptère de la gendarmerie. Samedi également, à 17 h 30,un skieur espagnol qui s’était fait une entorse après une chute a été lui aussi secouru par les gendarmes du PGHM. Hier, à 10 h 40, un jeune espagnol, âgé de 16 ans, a chuté dans l’espace snow-parc de Saint-Lary et s’est fracturé le fémur. Il a été transporté au centre hospitalier de Tarbes par l’hélicoptère de la gendarmerie. Hier encore, à 14 h, un Palois de 58 ans qui effectuait une randonnée à skis a chuté dans un ruisseau, à l’embranchement des Vallées d’Aigues-Cluzes et d’Escoubous. Souffrant d’une fracture du poignet, d’un traumatisme crânien sans perte de connaissance et de plaies diverses, il a été évacué par hélicoptère de la gendarmerie sur l’hôpital de Tarbes.

- Bagnères-de-Bigorre : quatre interventions des pompiers pendant un match de rugby.
Les sapeurs-pompiers bagnérais sont intervenus à quatre reprises lors de la rencontre de rugby qui opposait la réserve du Stade Bagnérais à celle d’Eauze. Quatre joueurs des deux équipes ont été blessés, ce qui a nécessité le renfort d’ambulances venues des autres casernes.

- Incendie dans un bâtiment de Vallourec : quatre salariés hospitalisés pour examens -
Hier matin, à 7 h 30, un incendie s’est déclaré dans un bâtiment industriel de l’entreprise Van Drilling France (une filiale du groupe Vallourec, spécialisée dans la production de tubes sans soudure en acier destinés principalement aux secteurs du pétrole et du gaz), située au numéro 12 du boulevard Pierre-Renaudet à Tarbes. Des ouvriers travaillant sur le site ont aperçu des flammes sortant d’une machine hydroélectrique. Ils ont aussitôt donné l’alerte. Les pompiers, rapidement intervenus, ont essayé en vain d’éteindre le sinistre avec des extincteurs et des produits chimiques appropriés. Sur les lieux, deux fourgons pompes-tonnes des casernes de Tarbes et Rivadour étaient sur place. Il a fallu faire appel à un véhicule de désincarcération et à quatre ambulances. Vingt-deux sapeurs-pompiers sous les ordres du chef de groupe Bruno Bille, du centre de secours de Tarbes, ont combattu le sinistre. Quatre salariés de l’entreprise, incommodés par les fumées qu’ils avaient inhalées ont été transportés au centre hospitalier pour y subir des examens d’usage. Jacky Couderc, directeur de l’établissement tarbais, était préoccupé par leur état de santé. Sur les lieux, se trouvait également Jean-François Calvo, adjoint au maire de Tarbes, de permanence ce week-end. Il semblerait que l’origine de l’incendie soit due à un court-circuit. Une enquête permettra d’en savoir davantage.
[bleu]Mis en ligne dimanche 18 janvier 2009[/bleu]

- Un tractopelle incendié à Laubadère
Dans la nuit de vendredi à samedi, un incendie a endommagé la cabine d’un tractopelle en stationnement sur le chantier de l’opération de rénovation urbaine de démolition de la barre qui borde l’avenue Saint Exupéry au quartier de Laubadère à Tarbes. Les pompiers tarbais sont intervenus vers 23 h 30. On ignore s’il s’agit d’un feu accidentel ou criminel. Toutefois, certains riverains ne cachaient pas leur inquiétude devant une recrudescence de petits méfaits, surtout le week-end. Ce quartier tarbais est en pleine transformation.
[bleu]Mis en ligne dimanche 18 janvier 2009[/bleu]

- Feu de cave à Tarbes -
Jeudi, à 22 heures, un feu de carton s’est déclaré dans une cave d’un immeuble de la rue d’Armagnac à Laubadère. Le sinistre a été rapidement maîtrisé par les sapeurs-pompiers. Il n’y a pas eu de victimes fort heureusement.
[bleu]Mis en ligne samedi 17 janvier 2009 [/bleu]

Tarbes : un motard blessé.
Hier, à 7 h 30, rue Alsace Lorraine à Tarbes, une voiture a renversé une moto. Le motard a été blessé et transporté au centre hospitalier de Tarbes par les pompiers.
[bleu]Mis en ligne samedi 17 janvier 2009 [/bleu]

- Bazet : un camion finit dans le fossé.
Hier, à 7 h 20, près du rond-point d’Andrest, un camion qui transportait de la viande s’est renversé et a terminé sa course dans le fossé . Aucun blessé n’est à déplorer.
[bleu]Mis en ligne samedi 17 janvier 2009 [/bleu]

- Tarbes : pour une tache sur son manteau en vison, il casse du mobilier dans une croissanterie. -
Hier, vers midi, un homme âgé d’une trentaine d’années a dégradé le mobilier et la porte en verre de la croissanterie-salon de thé sise 29 rue Brauhauban, bousculant la propriétaire Nicole Fortoso. L’individu entendait se faire rembourser en liquide 58,01 €, prix qu’il avait payé dans un pressing de Pontacq (64) pour le nettoyage de son manteau en vison d’une valeur de 4 000 €, lequel avait été malencontreusement taché, mercredi, par un peu de nourriture du plat du jour déversé par l’employée. Les propriétaires ont porté plainte.
[bleu]Mis en ligne vendredi 16 janvier 2009 [/bleu]

- Cauterets : un skieur se luxe l’épaule.
Alors qu’il skiait sur le massif de la Fache, à Cauterets, un homme âgé de 57 ans, demeurant dans le Tarn, a fait une chute et s’est luxé l’épaule. Il a ensuite rejoint le refuge Wallon où il a passé la nuit avant de prévenir, hier matin, les gendarmes du PGHM de Pierrefitte-Nestalas. L’hélicoptère de la gendarmerie l’a transporté au centre hospitalier de Tarbes.
[bleu]Mis en ligne vendredi 16 janvier 2009 [/bleu]

- Artigues : un randonneur se fracture une cheville.
Un randonneur âgé de 39 ans, originaire de Sarlabous, a chuté et s’est fracturé une cheville alors qu’il effectuait une randonnée à raquettes dans la vallée de Campana, au-dessus d’Artigues. Il a été secouru par les gendarmes du PGHM de Pierrefitte-Nestalas qui l’ont évacué par l’hélicoptère de la gendarmerie vers le centre hospitalier de Tarbes.
[bleu]Mis en ligne vendredi 16 janvier 2009 [/bleu]

- Escala : violent incendie dans une maison.
Hier, à 18 h 45, les sapeurs-pompiers sont intervenus pour combattre un violent feu dans une maison d’habitation, située 42 rue des Tilleuls à Escala. La toiture et l’intérieur ont été pratiquement détruits. Les causes de l’incendie restent à déterminer. Fort heureusement, la propriétaire de l’habitation n’a pas été blessée. Une vingtaine de pompiers de Capvern et Lannemezan, placés sous le commandement de Michel Gil, étaient sur les lieux.
[bleu]Mis en ligne vendredi 16 janvier 2009 [/bleu]

- Barbazan-Debat : perte de contrôle -
Hier matin, à 10 h 20, au bas de la côte de Piétat, à Barbazan-Debat, une automobiliste a perdu le contrôle de son véhicule qui a terminé sa course sur le bas-côté. Légèrement blessée, elle a été transportée au centre hospitalier de Tarbes par l’ambulance des sapeurs-pompiers.
[bleu]Mis en ligne mercredi 14 janvier 2009 [/bleu]

- Tarbes : collision auto/cyclo -
Lundi, à 19 h 35, à hauteur du 39, rue du Corps Franc Pommiès à Tarbes, une voiture et un cyclomoteur sont entrés en collision. L’accident a fait deux blessés légers : le conducteur du cyclo et son passager qui ont été transportés au centre hospitalier de Tarbes par les sapeurs-pompiers.
[bleu]Mis en ligne mercredi 14 janvier 2009 [/bleu]

- A 64 : perte de contrôle -
Une automobiliste circulant sur l’A64, dans le sens Tarbes-Toulouse, a perdu le contrôle de sa voiture à hauteur de la commune de Lannemezan. Légèrement blessée, elle a été transportée au centre hospitalier de Lannemezan par les sapeurs-pompiers de cette ville.
[bleu]Mis en ligne mercredi 14 janvier 2009 [/bleu]

- Tarbes : elle ne supporte pas un "mauvais regard" - Parce qu’elle estimait que la personne l’avait mal regardée, une femme âgée d’une trentaine d’années s’est lancée sur cette dernière, la frappant à la tête par derrière, l’aspergeant de soda avant de lui créper le chignon. Paraissant quelque peu alcoolisée, elle a été interpellée par les policiers et conduite au commissariat où elle a reconnu les faits avant d’être placée en cellule de dégrisement. Elle comparaîtra prochainement devant le tribunal de police.
[bleu]Mis en ligne mardi 13 janvier 2009 [/bleu]

- Tarbes : chute d’un cycliste - Hier, à 19 h, avenue Hoche à Tarbes, un cycliste a chuté et s’est blessé légèrement. Il a été transporté au centre hospitalier par les sapeurs-pompiers de Tarbes.
[bleu]Mis en ligne mardi 13 janvier 2009 [/bleu]

- Cabanac : feu de voiture - Hier, peu après 17 h, une voiture stationnée devant l’école de Cabanac a pris feu accidentellement. Les sapeurs-pompiers sont rapidement intervenus et ont éteint l’incendie à l’aide de deux extincteurs.
[bleu]Mis en ligne mardi 13 janvier 2009 [/bleu]

- Campan : un chalet ravagé par les flammes, les occupants sautent par la fenêtre pour se sauver - Dans la nuit de samedi et dimanche, vers 0 h 30, à Campan, un chalet a été entièrement détruit par un incendie. Les deux occupants, François Laville et son épouse sont parvenus à sauter par la fenêtre de leur chambre pour échapper aux flammes. Ayant respiré de la fumée, ils ont dû être placés sous oxygène. Dans sa chute, Mme Laville a été blessée à un bras. La proximité d’une ligne électrique à haute tension de 20 000 volts a rendu l’organisation des secours complexes. Pour éviter tout risque d’électrocution des sapeurs-pompiers qui arrosaient le brasier, il a fallu couper le courant, privant d’électricité plus de 300 foyers de Sainte-Marie de Campan à Payolle. Selon les premières constatations effectuées par les pompiers et les gendarmes, le sinistre se serait déclaré dans la cheminée.
[bleu]Mis en ligne lundi 12 janvier 2009[/bleu]

- Soues : le pire évité au garage Soucaze grâce à l’intervention rapide des pompiers et à une alarme efficace - C’est grâce à l’alarme particulièrement efficace que les secours sont intervenus rapidement samedi soir, vers 22 h 15, au garage Soucaze, boulevard Joliot-Curie à Soues. À l’arrivée des sapeurs-pompiers une épaisse fumée envahissait le local qui contenait une douzaine de véhicules. Il a fallu d’abord en sortir le maximum et procéder également à l’évacuation des recharges de climatiseurs et du chalumeau à oxygène et acétylène se trouvant dans le fourgon d’une entreprise de froid et de climatisation stationné à l’arrière du bâtiment. La rapide et efficace intervention des sapeurs-pompiers a permis d’éviter le pire. C’est un court circuit dans le fourgon qui a été à l’origine de l’incendie. Le garagiste pourra reprendre son activité ce jour même.
[bleu]Mis en ligne lundi 12 janvier 2009[/bleu]

- Barbazan-Debat : une borne d’incendie percutée par un automobiliste - Samedi soir, vers 21 h 15, avenue des Sports à Barbazan-Debat, un jeune automobiliste possédant le permis de conduire depuis deux jours seulement a perdu le contrôle de son véhicule qui a percuté une borne d’incendie. Le conducteur et ses deux passagers, légèrement blessés, ont été transportés au centre hospitalier de Tarbes par les sapeurs-pompiers de Rivadour. Sous le choc, la borne d’incendie a déversé une quantité d’eau importante qui s’est répandue sur la chaussée. Tout est vite rentré dans l’ordre.
[bleu]Mis en ligne lundi 12 janvier 2009[/bleu]

- Tarbes : deux adolescents interpellés - Samedi soir, vers 22 h 45, les policiers tarbais ont interpellé deux adolescents âgés seulement de 16 ans, porteurs de cannabis et d’un couteau papillon pour l’un d’entre eux. Entendus au commissariat, ils ont été remis en liberté et seront convoqués ultérieurement par la justice.
[bleu]Mis en ligne lundi 12 janvier 2009[/bleu]

- Saint Lary : chute d’un skieur - Hier, vers 14 h, au Cap de Lauber, au-dessus de Saint-Lary, un skieur de randonnée s’est luxé une épaule en chutant. Secouru par deux sauveteurs du poste de Saint-Lary puis par deux CRS et un médecin du SAMU, il a été transporté vers le centre hospitalier de Tarbes par l’hélicoptère de la gendarmerie. _ [bleu]Mis en ligne lundi 12 janvier 2009[/bleu]

- Tarbes : cinq personnes intoxiquées au monoxyde de carbone, l’une d’elles a été hospitalisée -
Un drame a été évité, samedi, vers 13h30, au 49 avenue Abbé-Torné à Tarbes - Inquiètes de ne pas avoir eu de réponse d’une occupante du 2e étage de cette habitation, quatre personnes ont appelé le Samu. A l’arrivée des secouristes, les quatre personnes avaient été intoxiquées par le monoxyde de carbone qui s’était sans doute dégagé suite au dysfonctionnement d’une chaudière à gaz. Deux d’entre elles ont été placées sous respirateur artificiel. Quant à l’occupante, une personne âgée, elle a été évacuée dans un état sérieux mais ses jours ne semblaient pas en danger. Après que le gaz ait été coupé, l’appartement a été ventilé par les pompiers tarbais.
_ [bleu]Mis en ligne dimanche 11 janvier 2009-22h00[/bleu]

- Bours : l’autopsie révèle une mort par noyade
L’autopsie pratiquée, hier après-midi, sur le corps de la femme repêchée, jeudi, à 14h, dans le lac de Bours, a révélé une mort par noyade. La personne âgée de 53 ans qui résidait seule dans un logement du village de Bours était dépressive. Elle aurait voulu mettre fin à ses jours en se jetant dans le lac vers midi.
[bleu]Mis en ligne samedi 10 janvier 2009-8h15[/bleu]
- Inforoute 65 : le bulletin du vendredi 9 janvier 2009, 8h
Hormis les restrictions de circulation sur le document ci-après, les conditions de circulation sur le réseau routier départemental sont : En plaine C1 : circulation normale ; En montagne C2 : circulation délicate. Pour tout savoir... (118 ko ; .pdf)

JPEG - 2.9 ko


Mis en ligne vendredi 9 janvier 2009 - 10h10

- Lac de Bours : une femme de 50 ans décède après être tombée à l’eau
Une femme de 50 ans dont le corps inanimé avait été repéré par des promeneurs au lac de Bours au nord de Tarbes est décédée d’hypothermie. Secourue par le SMUR, elle est morte durant son transfert à l’hôpital. Les raisons de sa chute dans l’eau glacée restent pour l’heure indéterminées. Une enquête a été ouverte.
[bleu]Mis en ligne vendredi 9 janvier 2008[/bleu]

- Tribunal correctionnel : un an de prison avec sursis pour violences conjugales
Un pré-retraité a comparu devant le tribunal correctionnel de Tarbes pour violences conjugales. Le 28 juin dernier, parce que sa compagne se trouvait en état d’ivresse, il l’a frappée. Le hic c’est qu’il était aussi alcoolisé qu’elle ! C’est d’ailleurs une habitude au sein du couple, ce qui entraîne des disputes fréquentes et souvent violentes. Ce soir-là, l’homme n’y est pas allé de main morte : une hémorragie oculaire, une côte cassée avec pneumothorax, cuir chevelu éclaté et des coups sur tout le corps. Fait aggravant, il était en état de récidive légale, encourant une peine plancher. Verdict : un an de prison avec sursis, mise à l’épreuve et obligation de soins.
[bleu]Mis en ligne vendredi 9 janvier 2008[/bleu]

- Vic-en-Bigorre : freins bloqués pour un camion transportant 32 000 litres de carburant
Hier matin, vers 9 h 30, sur la route départementale 935, au niveau de Vic-en-Bigorre, les freins d’un camion transportant 32 000 litres de carburant se sont bloqués. Le chauffeur est parvenu à stopper son véhicule sur une aire de repos afin d’éviter tout danger d’incendie. Les gendarmes et les pompiers sont rapidement intervenus pour sécuriser la zone.
[bleu]Mis en ligne vendredi 9 janvier 2008[/bleu]

- Madiran : deux voitures dans le fossé
Hier matin, à 5 h puis à 7 h, sur la route départementale 935, à Madiran, deux voitures ont glissé sur la chaussée et ont fini leur course dans le fossé . il n’y a pas eu de blessé.
[bleu]Mis en ligne vendredi 9 janvier 2008[/bleu]

- Barbazan-Debat : collision auto-tracteur
Hier, 11 h 30, à Barbazan-Debat, une automobiliste a perdu le contrôle de sa voiture qui a glissé sur la chaussée verglacée et percuté un tracteur. Légèrement blessée, la conductrice a été transportée au centre hospitalier de Tarbes par les sapeurs-pompiers.
[bleu]Mis en ligne vendredi 9 janvier 2008[/bleu]

- Bulletin Inforoute du Conseil Général
Pour écouter le bulletin du jeudi 8 janvier 2009 (8h), cliquez sur le document audio ci-dessous :


[bleu]Mis en ligne jeudi 8 janvier 2008-10h36[/bleu]

- Les Granges : Un car scolaire verse dans le fossé, pas de blessés
Ce matin, à 7h30, sur la route qui relie le lieu-dit "Les Granges" au village de Julos, près de Lourdes, un car scolaire transportant des enfants dans les établissements lourdais a glissé en descendant sur la chaussée verglacée. La conductrice n’a pu contrôler le véhicule qui a percuté une balustrade avant de se caler entre les deux rives du ruisseau bordant la voie du circulation. Fort heureusement, il n’y a pas eu de blessé. Les enfants ont pu sortir sans aucun problème. Jean-Pierre Siutat, directeur départemental des routes, parle d’un léger incident. Il rappelle qu’il a donné des consignes de vigilance aux entreprises assurant le transport scolaire dans les Hautes-Pyrénées. La route de Julos est une route de 3e catégorie qui est traitée après les axes structurants.

[bleu]Mis en ligne mercredi 7 janvier 2008-12h30[/bleu]

- Décès du Bagnérais Samuel Vallée : l’autopsie a confirmé la mort par noyade
Disparu depuis le 17 décembre, Samuel Vallée, 31 ans, demeurant à Bagnères-de-Bigorre, intérimaire à la Sogerma, a été retrouvé mort dimanche matin par un plaisancier dans le port de Rochefort. L’autopsie du corps a confirmé le décès par noyade. La veille de sa disparition, il avait passé la soirée avec deux amis. Vers 3 heures, il était sorti pour aller marcher. C’est vraisemblablement au cours de la promenade qu’il est tombé accidentellement dans le port.
[bleu]Mis en ligne mercredi 7 janvier 2008-8h41[/bleu]

- Inforoute 65 - Le bulletin du mercredi 7 janvier 2009 (8h)
Hormis les restrictions de circulation ci-après, les conditions de circulation sur le réseau routier départemental sont : En plaine C2 : circulation délicate En montagne C2 : circulation délicate

JPEG - 39.7 ko


[bleu]Mis en ligne mercredi 7 janvier 2008-8h20[/bleu]

- Recommandations sanitaires en période de grand froid [rouge](Communiqué Préfecture)[/rouge]
Alors que Météo France prévoit un renforcement et une généralisation du froid dans certains départements, la direction générale de la santé souhaite rappeler les principales mesures à adopter en cas de grand froid ; notamment pour les populations vulnérables : sans-abri, nourissons, personnes âgées ou présentant certaines pathologies chroniques cardiovasculaires, respiratoires ou endocriniennes. Rappel de quelques conseils de vigilance :
Pensez à donner régulièrement des nouvelles à votre famille ou à votre voisinage, si vous êtes handicapé ou si vous vivez seul(e).
Prêtez attention aux personnes isolées qui semblent présenter un danger médical : essayez de les convaincre de se mettre à l’abri ; en cas d’échec appeler le 115 qui alertera le SAMU pour apprécier la nécessité d’une hospitalisation, conformément à l’obligation d’assistance.
Dans tous les cas, rester auprès de la personnes jusqu’ à l’intervention des services de secours. [bleu]Mis en ligne mercredi 7 janvier 2008-7h40[/bleu]

- Bilan des opérations de contrôles routiers mis en place par la préfecture à l’occasion des fêtes de fin d’année 2008 [rouge](Communiqué de presse de la préfecture)[/rouge]
"Chaque année, au moment des fêtes de fin d’année, la préfecture renforce les actions de prévention en faveur des discothèques et les contrôles routiers. Ces actions s’inscrivent dans le cadre d’actions de sensibilisation conduites toute l’année : actions sur les dangers de l’alcool au volant, action de prévention auprès des discothèques. ...
De nombreux services de l’Etat participent à ces opérations conjointement avec de nombreux autres partenaires : association des discothèques, comité des fêtes, jeunes dans le cadre d’opération LABEL VIE, ANPAA, syndicat des pharmaciens...
Comme annoncé, les services de police et de gendarmerie se sont ainsi mobilisés pour la période des fêtes de fin d’année. Des opérations de contrôles d’alcoolémie et de vitesse ont été renforcées notamment les soirs d e réveillons, sur les principaux axes routiers du département, ainsi que dans les agglomérations.
A la suite de ces contrôles, les infractions suivantes ont été relevées pour la période du 20 décembre 2008 au 4 janvier 2009 :
- ALCOOLEMIE : 15 infractions dont 6 dans la nuit de la St Sylvestre
- VITESSE : 1186 dont 6 dans la nuit de la St Sylvestre
Au niveau des contrôles d’alcoolémie, ces résultats sont encourageants, de l’ordre de une infraction par jour pendant la période considérée et confirment que les campagnes de sensibilisation réalisées en amont ont porté leurs fruits.
En ce qui concerne la vitesse, des efforts doivent encore être réalisés. Chacun doit adopter un comportement responsable et respectueux des règles du code de la route. La sécurité routière est l’affaire de tous : changeons !" - [bleu]Mis en ligne mardi 6 janvier 2008-18h17[/bleu]

Attention risque de verglas (Communiqué de la Préfecture des Hautes-Pyrénées)
Une perturbation faiblement neigeuse mais très froide traverse la France depuis hier lundi 5 janvier 2009. Poussée par des vents de nord-est, elle aborde les Hautes-Pyrénées ce mardi 6 janvier. Le temps froid et humide va persister quelques jours. Quelques flocons épars continueront à tomber mardi après-midi, la nuit suivante et mercredi. Les chutes devraient se renforcer mercredi en fin de journée et donner à nouveau une fine pellicule de neige au sol. Les chutes de neige seront peu importantes mais le froid qui s’installe va l’empêcher de fondre et même risque de créer des plaques de glace sur les routes. Les températures vont descendre entre -4 et -7 degrés mercredi matin et rester négatives toute la journée de mercredi pour être à nouveau très froides la nuit suivante.
L’amélioration s’annonce lente ensuite, le temps froid et humide semblant vouloir s’étirer jusque vendredi.
La préfecture rappelle les conseils de vigilance suivants :
– Evitez tout déplacement inutile
– A défaut, renseignez-vous avant d’entreprendre un déplacement et soyez prudents face aux
conditions de circulation pouvant être difficiles
– Adaptez votre vitesse pour ne pas être surpris par une plaque de verglas en particulier sur les
tronçons de route habituellement humides
– Prévoyez un équipement minimum au cas ou vous seriez bloqués à bord de votre véhicule
– Distance de sécurité et vitesse : prudence !
Informations météorologiques
– météo France www.meteofrance.com
– composez le 0 892 68 02 65
Informations complémentaires
– site du conseil général des Hautes-Pyrénées www.cg65.fr : un bulletin d’information sur l’état des routes du département est actualisé deux fois par jour ou composez le 0825 825 065
– recommandations sanitaires en période de grand froid www.hautes-pyrenees.pref.gouv.fr] - [bleu]Mis en ligne mardi 6 janvier 2008-13h30[/bleu]

Tombe la neige
Les chutes de neige qui étaient attendues en plaine aujourd’hui ont fait leur apparition depuis une heure environ. Il va falloir que les automobilistes redoublent de prudence sur les routes. Dans le Sud-Ouest, des préfectures recommandent de limiter les trajets. Dans le Gers, les transports scolaires ont été suspendus. Ces chutes de neige devraient s’accompagner d’une baisse des températures. [bleu]Mis en ligne mardi 6 janvier 2008-9h36[/bleu]

- Bulletin Inforoute - Le bulletin du mardi 6 janvier 2009 (12h)
Hormis les restrictions de circulation ci-après, les conditions de circulation sur le réseau routier départemental
sont :
En plaine C2 : circulation délicate En montagne C2 : circulation délicate

JPEG - 2.1 ko

[bleu]Mis en ligne mardi 6 janvier 2008-12h00[/bleu]

Le corps d’un Bagnérais de 31 ans disparu depuis le 17 décembre retrouvé dans le port de Rochefort (Charente-Maritime)
Dimanche matin, dans le port de Rochefort, Samuel Vallée, âgé de 31 ans, domicilié à Bagnères-de-Bigorre, a été retrouvé mort, flottant à côté d’un bateau. Il travaillait comme intérimaire à la Sogerma et avait été signalé disparu depuis le 17 décembre 2008. Une autopsie doit être pratiquée pour déterminer les causes du décès. Selon le quotidien "Sud-Ouest", Samuel Vallée serait tombé dans le port, soit à Bougainville, soit dans le bassin Lapérouse. Son corps aurait alors été déplacé par les courants. Le 16 décembre, Samuel Vallée avait passé la soirée en compagnie de deux amis, intérimaires eux aussi à la Sogerma. Vers 3 heures, il aurait quitté son logement à l’auberge de jeunesse de Rochefort pour aller marcher. Les enquêteurs n’ont relevé aucune trace de violence. La victime ne possédait pas de casier judiciaire, il n’avait pas la réputation d’un bagarreur. Ce sont ses parents, habitant en Bretagne, qui avaient signalé sa disparition. - [bleu]Mis en ligne mardi 6 janvier 2008-7h58[/bleu]

Laloubère : perte de contrôle
Hier, vers 9 h, sur la RD 92, à Laloubère, une automobiliste a perdu le contrôle de son véhicule qui est allé percuter un arbre situé à l’entrée du cimetière. La voiture a ensuite effectué un tonneau et s’est immobilisée sur la chaussée. Les sapeurs-pompiers ont transporté l’automobiliste vers le centre hospitalier de Tarbes. La circulation a été déviée à Odos et Laloubère par les services de police afin de procéder à l’enlèvement du véhicule. - [bleu]Mis en ligne mardi 6 janvier 2008-7h58[/bleu]

A 64 : violente collision
Hier soir, une voiture et une camionnette transportant du bois sont entrées en collision dans la montée de la côte de Ger, dans le sens Tarbes-Pau. Il semblerait que le véhicule léger ait heurté la camionnette à l’arrière. Sous le choc, le chargement de bois s’est répandu sur la chaussée. Les gendarmes du peloton autoroutier, le personnel des ASF et une douzaine de pompiers de Tarbes et Rivadour placés sous les ordres du major Buey se sont rendus sur place pour secourir l’automobiliste et dégager le bois éparpillé sur la voie de circulation. - [bleu]Mis en ligne mardi 6 janvier 2008-7h58[/bleu]

Lundi soir : Panne d’électricité dans un quartier de Lourdes
Plusieurs habitations du quartier de Soum de Lanne (dans le secteur de la zone Dupierris) à Lourdes ont été privées d’alimentation électrique depuis, semble-t-il, le début de la soirée. Des personnes agées se sont retrouvées sans lumière et sans chauffage, ce qui est plutôt malvenu en cette période hivernale. Cette journée a été pour EDF la journée la plus chargée au plan national. Une équipe s’est rendue sur place pour tenter d’identifier le problème. En fait, c’est le transformateur qui s’est trouvé surchargé suite à une trop forte consommation électrique des usagers. Des mesures ont été effectuées. Le courant a été rétabli mais les services d’EDF sont restés vigilants et au cas où de nouvelles coupures interviendraient, il aurait été procédé à l’extinction de l’éclairage public dans ce quartier de Soum de Lanne. - [bleu]Mis en ligne mardi 6 janvier 2008-7h58[/bleu]

Incendie à Mauvezin - Hier après-midi, à Mauvezin, dans le secteur de l’Escaladieu, le cellier d’une maison a été entièrement ravagé par un incendie. L’intervention rapide et efficace des pompiers de Capvern et Bagnères-de-Bigorre a permis d’éviter que le feu se propage à l’habitation. - [bleu]Mis en ligne lundi 5 janvier 2009 -7h53[/bleu]

Vic-en-Bigorre : un homme de 41 ans se jette par la fenêtre et s’empale sur une barrière - Drame hier dimanche, vers midi. Un homme âgé de 41 ans s’est jeté du deuxième étage de l’appartement qu’il occupe au-dessus du bar le Moderne à Vic-en-Bigorre. Il s’est empalé sur la barrière bordant le café. Très grièvement blessé, il a été médicalisé sur place avant d’être transporté au centre hospitalier de Tarbes où il se trouvait hier soir entre la vie et la mort. Selon le maire Jean Bordères, présent sur les lieux, cette personne était suivie médicalement. Les gendarmes ont procédé à l’audition de sa concubine pour cerner la personnalité de son compagnon. La tentative de suicide semble pour l’instant privilégiée.- [bleu]Mis en ligne lundi 5 janvier 2009 -7h53[/bleu]

St Pé de Bigorre : un automobiliste légèrement blessé - Dans la nuit de samedi à dimanche, vers 2 h 20, sur la route départementale 937, à Saint-Pé-de-Bigorre, un automobiliste a perdu le contrôle de son véhicule qui s’est retourné sur le toit. Le conducteur, légèrement blessé, est parvenu à s’extraire seul de l’habitacle. Il a été néanmoins transporté au centre hospitalier de Lourdes pour y subir des examens de contrôle. - [bleu]Mis en ligne lundi 5 janvier 2009 -7h53[/bleu]

Accidents de ski - Samedi après-midi, à Cauterets, un Espagnol de 25 ans s’est luxé la hanche alors qu’il se trouvait sur le snowboard de la station. Médicalisé sur place par les pisteurs secouristes et pris en charge par le SAMU et les gendarmes du PGHM, il a été évacué par l’hélicoptère de la gendarmerie sur le centre hospitalier de Tarbes. À Nistos, vers 17 h, sur les pistes de ski de fond, un skieur s’est luxé l’épaule. Lui aussi a été transporté au centre hospitalier de Tarbes par hélicoptère de la gendarmerie. - [bleu]Mis en ligne lundi 5 janvier 2009 -7h53[/bleu]


Capvern : un camping-car prend feu - Hier matin, vers 8 h, sur l’autoroute A 64, à hauteur de la commune de Capvern, un camping-car a pris feu. Fort heureusement, les occupants ont pu se mettre à l’abri après avoir garé le véhicule sur la bande d’arrêt d’urgence. Les sapeurs-pompiers sont intervenus mais le camping car a été entièrement détruit. [bleu]Mis en ligne dimanche 4 janvier 2009 -8h15[/bleu]


Tribunal : ivre au volant, une mère de famille mord un policier
- Maria, une mère de famille, âgée de 52 ans, a comparu devant le tribunal correctionnel pour conduite en état d’ivresse et agression d’un policier. Le 5 août 2008, au volant de sa voiture, elle rentrait d’une soirée passée chez son frère avec à ses côtés, son fils âgé de 8 ans. Dans les rues de Tarbes, elle croise une patrouille de police à une vitesse visiblement excessive. Les policiers se lancent à sa poursuite. Rue Lordat, elle s’engouffre dans une cour d’immeuble et lance aux forces de l’ordre : « Je suis chez moi ici, alors dégagez ! ». En effectuant une manoeuvre pour entrer dans le garage, elle percute la façade. Les policiers en s’approchant s’aperçoivent qu’elle a du mal à tenir debout. Elle hurle, se débat, et finit par mordre violemment au bras un policier tentant de l’interpeller. L’alcootest révèle un taux de 1,80 g d’alcool dans le sang. Son fils assiste à la scène, assis à l’arrière du véhicule. Le procureur Gérard Aldigé demande trois mois de prison avec sursis, six mois de suspension du permis et un stage de sensibilisation à effectuer. La défense va plaider la nullité de la procédure et donc la relaxe, l’avocate estimant que sa cliente rentrait dans son garage et qu’elle n’avait pas à y être interpellée entre 22 h et 6 h. Gérard Aldigé a fait observer qu’elle avait été interpellée dans la cour de l’immeuble après une course-poursuite et non pas dans le garage. Le jugement sera rendu le 16 janvier prochain - [bleu]Mis en ligne samedi 3 janvier 2009 -8h35[/bleu]

Avalanche hors piste à Barèges - Mercredi 31 décembre 2008, vers 13h, une avalanche s’est produite dans le secteur du Pont de La Gaubie à Barèges. Cette avalanche classique liée à l’action de la transformation de la neige et sans risque pour la sécurité des pistes a créé momentanément quelques inquiétudes de la part des nombreux skieurs présents sur la station en cette fin d’année. Par mesure de précaution, les gendarmes du PGHM de Pierrefitte-Nestalas, à l’entraînement à proximité, se sont précipités sur les lieux avec un chien d’avalanche. Il est à noter, pour ceux qui font du hors piste, notamment les randonneurs, que tout le versant ouest du Pic d’Izes situé entre les pistes et le « Pountou » est avalancheux. Toutes les précautions d’usage doivent être prises, que vous soyez à ski ou à raquette. (Louis Dollo) - [bleu]Mis en ligne vendredi 2 janvier 2009 -11h26[/bleu]

Tarbes : un piéton blessé - Hier, en fin d’après-midi, au rond-point Alstom, un piéton a été renversé par une voiture. Blessé, celui-ci a été transporté au centre hospitalier par les sapeurs-pompiers. - [bleu]Mis en ligne mercredi 31 décembre 2008-7h58[/bleu]

Lannemezan : perte de contrôle - Hier, à 14 h 30, au rond-point du Cinéma, un automobiliste a perdu le contrôle de sa voiture. Blessé, il a été évacué vers le centre médical par les sapeurs-pompiers.- [bleu]Mis en ligne mercredi 31 décembre 2008-7h58[/bleu]

Voiture en feu à Barbachen - Hier, à 8 h 40, sur la route départementale 124 à Barbachen, une voiture a pris feu. Le conducteur a réussi à s’extraire seul de l’habitacle. Blessé, il a été évacué vers le centre hospitalier de Tarbes par les sapeurs-pompiers. - [bleu]Mis en ligne mercredi 31 décembre 2008-7h58[/bleu]

Odeur de gaz suspecte à La Mongie - Intervention des pompiers hier à 8 h 30 suite au signalement d’une odeur de gaz, en face de l’école de ski de La Mongie. Des employés de Gaz de France se sont déplacés. Rien d’anormal n’a été signalé. - [bleu]Mis en ligne mercredi 31 décembre 2008-7h58[/bleu]