Pyrénées-infos.com
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
 
   
 
  
 

Faits divers 65 (juillet 2009)

vendredi 31 juillet 2009 par Rédaction

Tribunal : l’éleveur condamné pour mauvais traitements sur animaux
Le 16 juin dernier, Daniel C., éleveur à Loucrup, avait comparu devant le tribunal correctionnel de Tarbes pour mauvais traitements sur animaux et défaut d’équarrissage. L’affaire avait été mise en délibéré. Le tribunal correctionnel de Tarbes vient de rendre son jugement. Les infractions ont été requalifiées en sévices graves sur animaux. La confiscation des bovins a été ordonnée par le tribunal. Daniel C. a été condamné à six mois de prison avec sursis, 14 676 euros à verser à l’OABA (oeuvres d’assistance aux bêtes d’abattoir), 1 000 euros de dommages-intérêts à l’APPA équidés et à 400 euros de frais de justice pour les deux associations.
[bleu]Mis en ligne vendredi 31 juillet 2009[/bleu]

Lannemezan : deux blessés légers
Hier, vers 11 h 50, au lieu-dit "Les Barraquès", sur la RD 939, à Lannemezan, deux voitures sont entrées en collision. Les deux conducteurs ont été légèrement blessés et évacués sur le centre hospitalier de Lannemezan pour les sapeurs-pompiers.
[bleu]Mis en ligne vendredi 31 juillet 2009[/bleu]

Lac de Gaube : malaise cardiaque fatal
Hier, à 12 h 55, un touriste âgé de 83 ans, d’origine israélienne, est décédé d’un arrêt cardiaque. Malgré les massages prodigués par les secouristes du peloton de gendarmerie de haute montagne, il n’a pu être ramené à la vie. Il a été transporté à la morgue de Tarbes par l’hélicoptère de la gendarmerie.
[bleu]Mis en ligne jeudi 30 juillet 2009[/bleu]

Néouvielle : une touriste espagnole chute sur un névé
Hier, à 11 h 25, une touriste espagnole a glissé sur un névé, sous la brèche du Néouvielle, dans le secteur de Cap de Long, à 2700 mètres d’altitude. Blessée au genou, elle a été secourue par le PGHM et transportée à l’hôpital de Tarbes par l’hélicoptère de la gendarmerie.
[bleu]Mis en ligne jeudi 30 juillet 2009[/bleu]

4 mois de prison ferme et permis annulé pour avoir volé une voiture avec une fillette à bord
Le 17 juillet dernier, un individu avait profité qu’une automobiliste lave sa voiture dans une station de lavage pour s’emparer du véhicule, les clés étant sur le tableau de bord. À l’intérieur, se trouvait la fillette de la conductrice âgée de neuf ans qui eut juste le temps de sauter de la voiture. Une heure plus tard, le véhicule devait être retrouvé accidenté dans un fossé, à Ossun, sur la route de Pontacq. Interpellé, le conducteur était en état d’ivresse et sans permis. Il devait se montrer agressif envers les gendarmes puis à l’hôpital de Tarbes où il avait été conduit par les sapeurs-pompiers. L’homme a comparu devant le tribunal correctionnel et a reconnu les faits. Il regrette beaucoup ce qui est arrivé, notamment pour la maman et sa fillette. Il explique son comportement par son état d’ivresse. Le verdict est tombé : quatre mois de prison ferme, permis de conduire annulé avec interdiction de le repasser avant un an et indemnisation des victimes.
[bleu]Mis en ligne mercredi 29 juillet 2009[/bleu]

Vic-en-Bigorre : une cycliste renversée par une voiture
Hier, à 11 h 40, une personne âgée circulant en vélo au centre-ville a été renversée par une voiture. Souffrant de traumatismes, elle a été transportée au cabinet médical de la commune par les pompiers.
[bleu]Mis en ligne mercredi 29 juillet 2009[/bleu]

Perte de contrôle à Castelnau-Rivière-Basse : 4 blessés
Hier, en début d’après-midi, un automobiliste a perdu le contrôle de sa voiture pour une raison indéterminée. Les quatre personnes qui se trouvaient à bord ont été blessées et transportées au centre hospitalier de Tarbes par les sapeurs-pompiers.
[bleu]Mis en ligne mercredi 29 juillet 2009[/bleu]

Secteur d’Ilhéou : une randonneuse chute et se tue
Dimanche, vers 15 h 45, Martine Giaime, 54 ans, demeurant à Cauterets, a fait une chute mortelle dans les barres rocheuses du versant sud du Soum de Maouloc alors qu’elle effectuait une randonnée dans le secteur d’Ilhéou avec son compagnon. La victime aurait pu se tromper de chemin et se serait alors retrouvée dans un secteur dangereux.
[bleu]Mis en ligne mardi 28 juillet 2009[/bleu]

Saint-Pé-de-Bigorre : un motard contrôlé à 159 km/h
Dimanche, 8 h 25, la brigade motorisée de Saint-Pé-de-Bigorre a interpellé un motocycliste qui roulait à 159 km/h dans un secteur de la commune où la vitesse est limitée à 50 km/h. Le motard s’est vu retirer le permis de conduire sur le champ et sa moto a été immobilisée.
[bleu]Mis en ligne mardi 28 juillet 2009[/bleu]

Soues : interpellation de deux voleurs
Hier, vers minuit, les policiers ont interpellét deux mineurs qui venaient de commettre un vol à la roulotte, rue Henri-Barbusse à Soues. L’un d’eux, bien connu des services de police, a été mis en examen.
[bleu]Mis en ligne mardi 28 juillet 2009[/bleu]

Perte de contrôle sur l’A64 : une automobiliste blessée
Samedi, vers 20 h, sur l’A 64, en haut de la rampe de Capvern et à la sortie d’une courbe à droite, une automobiliste demeurant à Tarbes, âgée de 36 ans, circulant en direction de Toulouse, a perdu le contrôle de son véhicule après avoir empiété sur le talus. La voiture est partie en tonneaux et s’est immobilisée sur la bande d’arrêt d’urgence. Les sapeurs-pompiers de Lannemezan et Capvern ont dû procéder à la désincarcération de la conductrice. L’équipe du SMUR de l’hôpital de Lannemezan était sur place. La jeune femme souffrait de douleurs aux cervicales et de plaies au cuir chevelu et à l’épaule. Elle été transportée au centre hospitalier de Lannemezan.
[bleu]Mis en ligne lundi 27 juillet 2009[/bleu]

Bagnères : collision en chaîne -
Samedi, à 11 h 10, rue Jules-Massenet, à Bagnères-de-Bigorre, plusieurs voitures sont entrées en collision. Cet accident a fait un blesé léger qui a été transporté au centre hospitalier par les sapeurs-pompiers.
[bleu]Mis en ligne lundi 27 juillet 2009[/bleu]

Tarbes : collision auto/moto
Hier, à 18 h 30, à l’intersection de la rue du Régiment-de-Bigorre et de la route de Lourdes, à Tarbes, une moto et une voiture sont entrées violemment en collision. Le pilote de la Suzuki a été grièvement blessé. Médicalisé sur place par une équipe du SMUR, il a été transporté ensuite au centre hospitalier de Tarbes par les sapeurs-pompiers. Une enquête a été ouverte par les policiers du commissariat de Tarbes pour déterminer les circonstances exactes de cet accident.
[bleu]Mis en ligne dimanche 26 juillet 2009[/bleu]

Col d’Azet : accident de parapente
Vendredi, à 14 h 15, au col d’Azet, un moniteur de parapente et son passager ont été victimes d’un accident alors qu’ils étaient en phase d’atterrissage. La voile s’est soudainement pliée. Les deux personnes ont été sérieusement blessées. Le moniteur souffre de polytraumatismes. Secourus par les CRS de Gavarnie, ils ont été évacués vers le centre hospitalier de Tarbes.
[bleu]Mis en ligne dimanche 26 juillet 2009[/bleu]

Cauterets : malaise cardiaque fatal
Hier, à 10 h 40, un employé âgé de 57 ans qui travaillait dans les Thermes de Cauterets, a été pris d’un malaise cardiaque. Les sapeurs-pompiers de Cauterets sont intervenus pour le ranimer. Malgré leurs efforts, ils n’ont pu le ramener à la vie.
[bleu]Mis en ligne dimanche 26 juillet 2009[/bleu]

Bagnères : le feu dans deux voitures
Dans la nuit de vendredi à samedi, à 0 h 48, les sapeurs-pompiers de Bagnères-de-Bigorre sont intervenus pour circonscrire deux feux de véhicules stationnés devant le centre aéré de Bagnères. On ignore si l’origine est accidentelle ou criminelle.
[bleu]Mis en ligne dimanche 26 juillet 2009[/bleu]

Barèges : un enfant de 10 ans tombe dans un ruisseau
Hier, à 12 h 25, à Barèges, un enfant de 10 ans est tombé dans un cours d’eau en voulant rattraper une balle. Il est parvenu à sortir seul mais était en état de choc et frigorifié. Il a été conduit au centre hospitalier de Lourdes pour subir des examens de contrôle.
[bleu]Mis en ligne dimanche 26 juillet 2009[/bleu]

Tarbes : une femme braque une épicière avec un couteau et pioche dans la caisse
Mardi soir, vers 21 h 30, une femme habillée apparemment comme un soldat, avec bonnet, écharpe et gants, a pointé un couteau dans le dos de l’épicière du magasin "Pains & Délices", situé rue Achille-Jubinal, à Tarbes, lui intimant l’ordre de ne pas bouger et de ne pas crier. A l’arrivée d’un client, elle a pris la fuite en direction de la gare emportant 368 € qui se trouvaient dans la caisse. Une enquête a été ouverte par la police.
[bleu]Mis en ligne samedi 25 juillet 2009[/bleu]

Tarbes : gare aux faux policier et agent de l’eau
Les policiers tarbais invitent les personnes âgées à la plus grande vigilance après un vol par ruse dont a été victime une octogénaire dans son appartement. Cette dernière s’est fait piéger par un faux policier et un faux agent de la Compagnie des eaux. Le scénario était bien réglé : le second prétendait une pollution de l’eau du robinet en montrant un torchon tâché après une habile manipulation. Pendant ce temps, un complice s’introduisait dans la chambre et procédait à une fouille des lieux. Le faux policier intervenait ensuite pour rassurer l’octogénaire et lui dire qu’on avait arrêté un voleur en possession de son portefeuille et de sa carte bancaire. Un fait divers semblable s’est déroulé dans la cité paloise.
[bleu]Mis en ligne samedi 25 juillet 2009[/bleu]

A64 : 200 km/h pour un automobiliste suisse
Jeudi, vers 21 h, un automobiliste suisse circulant sur l’A64 en direction de Bayonne à bord d’une BMW, a été contrôlé à 200 km/h par la brigade de gendarmerie, peu avant Soumoulou. Se rendant en vacances au Portugal, l’automobiliste s’est vu confisquer son permis de conduire sur-le-champ. Il a dû aussi s’acquitter d’une amende de 750 €.
[bleu]Mis en ligne samedi 25 juillet 2009[/bleu]


Tarbes : un ressortissant roumain interpellé pour vol à l’étalage
Un ressortissant roumain été interpellé, mercredi après-midi, au centre Leclerc de l’Ormeau, après avoir commis un vol à l’étalage. En l’occurrence des piles d’un montant de 14 €.
[bleu]Mis en ligne samedi 25 juillet 2009[/bleu]

Gèdre : un hangar agricole détruit par un incendie
Jeudi, vers 5 h 30, les sapeurs-pompiers de Luz et Gèdre sont intervenus pour circonscrire un incendie qui s’était déclaré dans un hangar agricole contenant du foin, au quartier Trimbareilles à Gèdre. À leur arrivée, le stock pour l’hiver et le matériel agricole avaient déjà été détruits.
[bleu]Mis en ligne samedi 25 juillet 2009[/bleu]

Bize : après une dispute, il met le feu à deux appartements.
Mercredi, vers 21 h, un violent incendie a ravagé les deux appartements communaux abrités dans l’ancien presbytère du village de Bize. Fort heureusement, il n’y a pas eu de victimes. Ce sinistre serait consécutif à une dispute qui aurait éclaté au sein d’un couple résidant dans l’un des deux appartements. En proie à une vive colère, le mari aurait répandu du liquide inflammable dans l’appartement et y aurait mis le feu. L’incendie a pris rapidement d’importantes proportions, détruisant les deux appartements ainsi qu’un véhicule propriété du couple. L’auteur de l’incendie qui ne semblait pas être dans un état normal a été placé d’office en hôpital psychiatrique où il a été placé en garde à vue sous la surveillance des gendarmes de Lannemezan.
[bleu]Mis en ligne vendredi 24 juillet 2009[/bleu]

[rouge]COMMUNIQUE[/rouge]

Halte aux vautours d’élevage

Ils ne sont pas seulement sur les estives et les maisons à attaquer les bêtes vivantes, ils sont aujourd’hui dans les boîtes à lettre des éleveurs des cantons d’Arrens, Argelès-Gazost et Luz.

Depuis quelques semaines, l’association Nature-Midi-Pyrénées, qui se prononce en faveur des importations d’ours, mène une enquête sur les rapaces qui est en fait strictement limitée au vautour fauve.

Quels sont les enjeux ?

Après que la commission interdépartementale « vautours » a exclu la mise en place de placettes de nourrissage artificiel notamment pour des raisons sanitaires, cette organisation écologiste démarche, de manière sournoise, l’ensemble des éleveurs sur le rôle « d’outil d’équarrissage » /sic/ gratuit qu’elle veut faire jouer à ce rapace.

Nous savons de quelle manière ces associations manipulent les enquêtes pour l’avoir subi au profit d’importations d’ours sans aucun souci scientifique et dans un seul but idéologique. Une telle procédure conduirait, sous couvert de gratuité de l’équarrissage, à nourrir les vautours autour de nos villages, granges et maisons et participer au développement de cette population pour en faire plus des animaux d’élevage que des animaux sauvages.

Pas plus que n’importe quel autre animal, le vautour n’est un « outil ». Il doit continuer à jouer son rôle naturel de charognard. Mais c’est parce qu’en Espagne notamment, il a été artificiellement nourri par les déchets des élevages industriels que ses populations ont augmenté au-delà de ce que le milieu lui permet naturellement.

Nous connaissons les conséquences d’un tel comportement irresponsable : ce sont ces attaques sur le vivant que nous subissons sur l’ensemble de la chaîne des Pyrénées mais aussi dans les Alpes et le Massif Central, ainsi que dans toute l’Espagne parce que, trop nombreux, les vautours sont affamés. En 2007 déjà les éleveurs aragonais du Maesztrasgo refusaient ces places de nourrissage : « on risque de voir augmenter leur population, et se créer des colonies artificielles ».

Nous appelons les éleveurs des Hautes-Pyrénées à ne pas répondre à cette enquête et à ne pas recevoir l’enquêtrice afin qu’il soit mis un terme à cette tentative de transformer le vautour sauvage en animal d’élevage, en « outil ». Nous avons demandé à l’Etat de prendre toutes ses responsabilités par un courrier adressé à Madame la Sous-préfète d’Argelès.
Communiqué de l’Association pour la Sauvegarde du Patrimoine Pyrénéen, agréée protection de l’environnement
Argelès-Gazost 23 juillet 2009
Adresse : AREDA - 16 rue du Dr Bergugnat 65400 Argelès-Gazost
Tél : Marie-Lise Broueilh, 06.30.36.97.52.
[bleu]Mis en ligne jeudi 23 juillet 2009[/bleu]

Un des ours qui a passé l’hiver en Pays Toy est toujours dans notre département. Après un passage du côté de Saint-Lary, il aurait fait quelques prédations du côté du Col d’Aratille dans le secteur du Marcadau. Il faut dire que dans ce secteur un sommet se nomme « La Tête d’ours ».

Difficile de dire où se dirige le plantigrade ni même de savoir où il se trouve actuellement. Il se déplace beaucoup et rapidement. Nous pouvons simplement regretter qu’une fois encore l’ETO (Equipe Technique Ours) s’abstienne volontairement de donner des informations. (Louis Dollo)
[bleu]Mis en ligne mercredi 22 juillet 2009[/bleu]

Piau-Engaly : chute d’un jeune vététiste
Hier, vers 15 h, un adolescent de 13 ans a fait une chute de VTT, se blessant aux poignets. Il a été secouru par les sapeurs-pompiers qui ont décelé deux fractures.
[bleu]Mis en ligne mercredi 22 juillet 2009[/bleu]

Collision à Lourdes : un automobiliste légèrement blessé
Hier, vers 17 h, deux voitures sont entrées en collision sur le chemin de l’Arrouza à Lourdes. Un des deux conducteurs a été légèrement blessé et transporté au centre hospitalier de Lourdes par les sapeurs-pompiers. -
[bleu]Mis en ligne mercredi 22 juillet 2009[/bleu]

Luz-Saint-Sauveur : trois blessés légers
Hier, vers 13 h, à Luz-Saint-Sauveur, un automobiliste a perdu le véhicule de son véhicule. Il a été légèrement blessé ainsi que deux passagers.
[bleu]Mis en ligne mercredi 22 juillet 2009[/bleu]

Tarbes : le voleur de la voiture où se trouvait la fillette arrêté.
Vendredi après-midi, une automobiliste lavait sa voiture à la station de lavage située rue du 4 Septembre à Tarbes. Sa fillette, âgé de 9 ans, se trouvait à l’intérieur quand un individu s’est emparé du véhicule. La fillette a crié et a eu le temps de sortir de la voiture. L’homme a pris la fuite. Il a été interpellé après un accident survenu avec le véhicule, route de Pontacq à Ossun. L’individu, âgé de 36 ans, appartenant à la communauté des gens du voyage, était très excité et s’est rebellé. Légèrement blessé, il a été transporté à l’hôpital de Tarbes où il s’est encore montré violent. Il était ivre. Il a été placé en garde à vue à la gendarmerie de Tarbes. Il était déjà connu des services de la gendarmerie. Il a déclaré ne pas avoir eu l’intention d’enlever la fillette. Il voulait voler la voiture pour rejoindre le camp des gens du voyage à Nay (64). La gendarmerie poursuit son enquête.
[bleu]Mis en ligne dimanche 19 juillet 2009[/bleu]

Orages : plusieurs centaines de sinistrés
Les orages qui se sont abattus jeudi soir dans l’agglomération tarbaise et le nord du département (et dont on peut lire le bilan par ailleurs) ont provoqué d’importants dégâts. Hier, les sinistrés, plusieurs centaines, se sont rués chez leurs assureurs. À Tarbes, les serres municipales ont été détruites à plus de 75 %. De nombreuses parcelles agricoles ont été ravagées, plus particulièrement dans les secteurs de Trie, Marseillan, Antin, Ordizan et Pujo. À Aurensan, une centaine de foyers ont été sinistrés. Un PC des pompiers a été installé à proximité de la mairie.
[bleu]Mis en ligne samedi 18 juillet 2009[/bleu]

Casse de distributeurs automatiques de billets
Dans la nuit de mercredi à jeudi, des individus ont fracturé des distributeurs automatiques de billets à la Banque Populaire de Morlaàs (64) entre 2 heures et 3 heures, au Crédit Agricole de Bagnères-de-Bigorre, vers 3 h 40, puis à Aurignac (31). À Morlaàs, le distributeur était vide, à Bagnères l’alarme a mis en fuite les voleurs. Une voiture dérobée dans les Pyrénées-Atlantiques a été retrouvée entre Vic-en-Bigorre et Rabastens, à l’embranchement de la route de Liac. À proximité les gendarmes ont retrouvé le coffre de la Banque Populaire de Morlaàs, il était vide et fracturé. Les spécialistes de l’identification criminelle de la gendarmerie de Tarbes ont relevé le maximum d’indices qui pourraient permettre de retrouver les malfaiteurs.
[bleu]Mis en ligne samedi 18 juillet 2009[/bleu]

Tarbes : alors qu’une automobiliste lavait son véhicule, un individu dérobe la voiture où se trouvait une fillette de 9 ans. Il a pris la fuite
Hier à 15h23, une automobiliste lavait sa voiture à la station de lavage située rue du 4 Septembre à Tarbes. Sa fillette, âgé de 9 ans, se trouvait à l’intérieur quand un individu s’est emparé du véhicule. La fillette a crié et a eu le temps de sortir de la voiture. L’homme a pris la fuite. Malgré d’intenses recherches, hier soir l’individu restait introuvable. La maman et sa famille ont été très choquées. Le gérant de la station de lavage est équipé d’une caméra vidéo qui a filmé la scène.
[bleu]Mis en ligne samedi 18 juillet 2009[/bleu]


Centrale hydro-électrique de Pragnères : mort accidentelle d’un ouvrier
Un ouvrier d’une entreprise sous-traitante est mort accidentellement vendredi alors qu’il travaillait sur une conduite de la centrale hydro-électrique de Pragnères, dans les Hautes-Pyrénées, a-t-on appris auprès d’Electricité de France (EDF).
"Un technicien d’une société spécialisée, intervenant sur le chantier de la centrale hydro-électrique EDF de Pragnères, a fait une chute mortelle. Ce technicien procédait à des travaux de peinture intérieure de la conduite forcée de cette centrale", a indiqué le communiqué d’EDF. Une enquête a été ouverte pour déterminer les causes de l’accident.
La centrale hydro-électrique se situe au-dessus de Luz-Saint-Sauveur.
[bleu]Mis en ligne vendredi 17 juillet 2009[/bleu]

Col du Soulor : un enfant tombe dans un ravin et se blesse aux côtes.
Mardi, vers 18 h, un enfant de 12 ans qui circulait à vélo avec son père et son frère a perdu l’équilibre et est tombé dans un ravin, effectuant une chute de 5 mètres environ. Blessé aux côtes, les sapeurs-pompiers d’Arrens l’ont transporté par ambulance au centre hospitalier de Lourdes.
[bleu]Mis en ligne jeudi 16 juillet 2009[/bleu]

Tarbes : conduite sans permis et en état d’ivresse.
Hier matin, à 3 h 25, rue Dreyt, à Tarbes, les policiers ont interpellé un automobiliste conduisant sans permis et sous l’emprise alcoolique. Il a été conduit au commissariat de police.
[bleu]Mis en ligne jeudi 16 juillet 2009[/bleu]

Vic-Bigorre : une automobiliste de 27 ans tuée dans une collision frontale
Hier matin, vers 11 h, sur la déviation de Vic-en-Bigorre, entre le rond-point de Camalès et celui de la Poste à Vic, sur la route départementale 937, pour une raison indéterminée, deux véhicules circulant en sens inverse sont entrés violemment en collision. Aurélie Lafforgue, 27 ans, demeurant à Aureilhan, qui conduisait une Renault Mégane, se trouvait en arrêt cardio-respiratoire à l’arrivée des secours. Elle devait décéder des suites de ses blessures. Dans l’autre voiture, une Fiat Punto, se trouvait un couple demeurant en Haute-Garonne qui a été grièvement blessé. Son évacuation vers le centre hospitalier de Tarbes s’est faite par hélicoptère. D’importants moyens de secours ont été déployés par le CODIS (Centre opérationnel départemental d’incendie et de secours) : 7 véhicules et 21 pompiers placés sous la direction du lieutenant Henri Guerra, du centre d’intervention et de secours de Maubourguet ; les secouristes du SMUR de Tarbes ; les gendarmes de la communauté de brigades de Vic-en-Bigorre dirigés par le lieutenant Blasquez. Ces derniers ont dû procéder à la déviation de la circulation lors de la durée de l’intervention. Depuis le début de l’année, Aurélie Lafforgue est la 14e victime qui laisse sa vie sur les routes des Hautes-Pyrénées.
[bleu]Mis en ligne mercredi 15 juillet 2009[/bleu]

Peyrun : le corps d’une agricultrice de 62 ans découvert dans une mare
Hier, vers 9 h, le corps de Noëlle Dortignac, une agricultrice de 62 ans, a été découvert dans une mare, située à 200 mètres de sa ferme, dans le village de Peyrun. Selon les premiers éléments de l’enquête, la victime serait morte par noyade, aucune trace suspecte n’ayant été été relevée. Il pourrait s’agir d’un suicide. Une autopsie sera pratiquée aujourd’hui. La gendarmerie poursuit son enquête.
[bleu]Mis en ligne mercredi 15 juillet 2009[/bleu]

Un motard contrôlé à 189 km/h dans Lau-Balagnas !
Hier, à 12 h 25, un motard demeurant à Lourdes a été contrôlé à 189 km/h alors qu’il traversait le village de Lau-Balagnas où la vitesse à respecter est de 50 km/h. Il a été intercepté par les gendarmes motocyclistes de la brigade de St-Pé-de-Bigorre. Son permis de conduire lui a été retiré sur-le-champ et sa moto immobilisée. Ce motard devra comparaître prochainement devant la justice.
[bleu]Mis en ligne mardi 14 juillet 2009[/bleu]

Arcizac-Adour : intoxication au CO2
Hier matin, une dame âgée de 85 ans a été intoxiquée au CO2 alors qu’elle se trouvait dans la salle de bains de sa maison, située rue des Pyrénées à Arcizac-Adour. Les pompiers de Tarbes ont secouru la vieille dame dans le véhicule de secours aux asphyxiés et aux blessés avant de la transporter vers le centre hospitalier de Tarbes. Trois enfants ont été légèrement intoxiqués par les émanations. Une équipe de Gaz de France s’est déplacée sur les lieux pour rechercher l’origine de ces émanations.
[bleu]Mis en ligne mardi 14 juillet 2009[/bleu]

Argelès-Gazost : perte de contrôle
Hier, à 3 h 20, sur la RD 821, à l’entrée de la commune d’Argelès-Gazost, un automobiliste tarbais, âgé de 57 ans, a perdu le contrôle de sa voiture au niveau du rond-point qu’il a percuté. Le véhicule a terminé sa course dans le fossé. Deux blessés légers ont été transportés au centre hospitalier de Lourdes par les sapeurs-pompiers.
[bleu]Mis en ligne mardi 14 juillet 2009[/bleu]

Gavarnie : une randonneuse prise d’un malaise
Hier après-midi, une Paloise, âgée de 79 ans, a été prise d’un malaise alors qu’elle se promenait sur le chemin du cirque à Gavarnie. Après avoir été soignée sur place par les sapeurs-pompiers, elle a été évacuée ensuite par le VSAB vers le centre hospitalier de Lourdes.
[bleu]Mis en ligne mardi 14 juillet 2009[/bleu]

Adé : le jeune cycliste est décédé des suites de ses blessures
Geoffrey Alvès, le jeune cycliste de 19 ans, est décédé samedi vers 23h30, à l’hôpital de Pau où il avait été transporté en raison de la gravité de ses blessures. Ce nouveau drame de la route endeuille une famille et tout le village de Loubajac. La victime était très connue et estimée dans les milieux sportifs lourdais. Il pratiquait le triathlon. Geoffrey Alvès est la 13e victime depuis le début de l’année sur les routes du département. Ses obsèques seront célébrées le mercredi 15 juillet 2009, à 14h30, en l’église paroissiale de Lourdes.
[bleu]Mis en ligne lundi 13 juillet 2009[/bleu]

Adé : un cycliste de 19 ans grièvement blessé
Hier, vers 18 h 15, un cycliste, Geoffrey Alvès, âgé de 19 ans, demeurant à Loubajac, a perdu l’équilibre sur son vélo et est allé percuter une voiture sur la RN 21, près de Toulicou, à Adé. Selon un témoin, le cycliste a été projeté en l’air avant de retomber lourdement au centre de la route. La circulation a dû être bloquée pour permettre l’intervention du SAMU et des sapeurs-pompiers de Lourdes et d’Ossun. Grièvement blessé, Geoffrey Alvès a été évacué par hélicoptère vers le centre hospitalier de Pau. L’automobiliste a été très affecté par ce terrible accident pour lequel sa responsabilité n’est pas engagée.
[bleu]Mis en ligne dimanche 12 juillet 2009[/bleu]

L’ours à Saint-Lary
De source bien informée, un ours serait sur le secteur de Saint-Lary, en vallée d’Aure. Selon la même source, il pourrait s’agir de l’ours qui a passé l’hiver dans le secteur de Viscos dans le Pays Toy. D’après nos observations et recoupements d’informations, ceci confirmerait qu’il y aurait bien eu deux ours cet hiver dans les Hautes-Pyrénées et non un seul. Cette information n’est pas reprise sur le répondeur de l’Equipe Technique de l’Ours. Pourquoi ? Pour les opposants aux introductions d’ours comme l’ASPP 65, le répondeur des services de l’Etat fait l’objet d’une « mise à jour aléatoire et tardive » mais parfois « erronée ». C’est la raison pour laquelle l’ASPAP en Ariège, confronté à des attaques importantes de 7 à 8 ours, a mis en place son propre système d’information avec son propre répondeur pour son secteur.
L’ASPP 65 recommande aux éleveurs de la vallée d’Aure la plus grande vigilance et « d’informer l’ASPP 65 de toutes prédations au 06 30 36 97 52 ». Il est précisé « qu’une assistance des éleveurs aux constats des agents de l’Etat peut leur être assurée » malgré « les pressions et menaces dont ils pourraient faire l’objet ».
• Répondeur officiel de l’Equipe Technique de l’Ours (ETO) : 05 62 00 81 10
• Répondeur de l’ASPAP pour l’Ariège : 05 61 01 13 80
• Recommandation de l’ASPP 65 aux éleveurs http://www.pyrenees-pireneus.com/OURS-ASPP-ConduiteTenir-Questionnaire.pdf - (Louis Dollo)
[bleu]Mis en ligne dimanche 12 juillet 2009[/bleu]

Rappel des règles concernant la sécurité des piscines (Communiqué de la préfecture) - Alors que débutent les vacances estivales, il convient de faire preuve de la plus grande vigilance dans l’utilisation des piscines privatives, notamment par les enfants.
La mort par noyade de jumeaux de deux ans et demi, le 4 juillet dernier à Clermont-Ferrand, dans une piscine privative pourtant pourvue d’un dispositif de sécurité, a douloureusement rappelé que l’usage de ce type de piscines présente des risques importants, en particulier pour les enfants en bas âge.
Une obligation : sécuriser votre piscine
Depuis le 1er janvier 2004, les piscines privatives nouvellement construites doivent être pourvues d’un dispositif de sécurité normalisé visant à prévenir le risque de noyade. Depuis le 1er janvier 2006, toutes les piscines installées avant le 1er janvier 2004 doivent être équipées d’un dispositif de sécurité du même type. La même obligation a été instituée pour les piscines des habitations données en location saisonnière.
Il existe actuellement quatre types de procédés différents définis par le code de la construction et de l’habitation : les barrières de protection, les systèmes d’alarmes, les couvertures de sécurité et les abris de piscine.
Si n’est pas dans le propriétaire d’une piscine privée à usage individuel n’a pas installé un de ces dispositifs de sécurité normalisés, il s’expose à une amende de 45 000 €. Le propriétaire d’une piscine privée à usage collectif (piscines de résidence, d’hôtels, de campings, de centres et clubs de vacances, de gîtes ruraux...) doit également respecter ces dispositions.
Un conseil : surveiller votre enfant
Ces dispositifs de sécurité ne remplacent ni la surveillance active et permanente des enfants par un adulte, ni le port de brassards.
Attention : Un enfant peut se noyer en moins de 3 minutes, dans 20 cm d’eau, sans aucun bruit.
• ne jamais laisser un enfant accéder seul à une piscine, l’y laisser seul ou le quitter des yeux
• lors de la baignade, équiper les jeunes enfants de dispositifs de flottement : bouée adaptée, brassards, maillots flotteurs…
• apprendre à nager aux enfants dès l’âge de 4 ans
• se former aux gestes qui sauvent…
www.baignades.sante.gouv.fr
www.service-public.fr
www.afnor.fr
[bleu]Mis en ligne samedi 11 juillet 2009[/bleu]

Tarbes : séquestration et tortures, 7 personnes sous les verrous
Sept personnes, des marginaux de 20 à 27 ans, ont été incarcérées et mis en examen pour violences volontaires, vol, tentative d’extorsion, diffusion d’images dégradantes et séquestration. Le 22 juin dernier, sous l’emprise de l’alcool, ils avaient séquestré et torturé, dans un appartement de la rue Georges Lassalle à Tarbes, un jeune homme, âgé de 19 ans, demeurant au foyer Don Bosco, à Odos.
[bleu]Mis en ligne vendredi 10 juillet 2009[/bleu]

Boulin : un convoi exceptionnel se renverse
Accident spectaculaire, hier vers 13 h 45, sur la route départementale 632 à la sortie de la commune de Boulin. Un convoi exceptionnel transportant deux poutres métalliques de 18 m et 16 tonnes chacune, destinées à un pont de l’autoroute A65, en construction entre Pau et Langon, s’est couché sur le bas-côté, le conducteur ayant voulu éviter une voiture roulant en sens inverse et à vive allure. Ce dernier a été choqué et pris en charge par les sapeurs-pompiers. D’importants moyens - deux grues de 100 et 200 tonnes d’élevage - ont été déployés par l’entreprise Ayala pour dégager la chaussée et récupérer le chargement. La circulation a dû être déviée durant de longs moments.
[bleu]Mis en ligne vendredi 10 juillet 2009[/bleu]

Un automobiliste renverse un octogénaire : il prend la fuite puis se livre à la gendarmerie.
Mardi, vers midi, place du Marcadieu à Tarbes, un automobiliste a renversé un octogénaire puis a pris la fuite. Il s’est ensuite livré à la gendarmerie de Tarbes qui l’a remis à la police, chargée de l’enquête. Placé en garde à vue, il a été ensuite remis en liberté.
[bleu]Mis en ligne jeudi 9 juillet 2009[/bleu]

Peyrouse : le jeune conducteur est décédé
Nous relatons ci-dessous l’accident survenu mardi matin, vers 8h, à Peyrouse. Paul Aïzpurua-Mingo, le conducteur, âgé de 19 ans, devait être transporté à l’hôpital Purpan à Toulouse où il est décédé hier soir, à 23h45. Il demeurait route de Gez-ez-Angles à Arcizac-ez-Angles. Sa famille est bien connue et estimée à Lourdes. Sa grand-mère, Marie-Claude Aïzpurua, est la présidente de Lourdes-Cancer-Espérance.
[bleu]Mis en ligne mercredi 8 juillet 2009[/bleu]

Auriébat : le fils du maire grièvement blessé par son tracteur
Lundi soir, Frédéric Laquay, 31ans, fils de Bernard Laquay, le maire d’Auriébat, était au volant de son tracteur près de la maison familiale, route de Rabastens, lorsque l’engin a glissé et s’est couché sur le côté, provoquant la chute du conducteur qui s’est retrouvé coincé sous une roue. Ce n’est que quelques instants plus tard que son frère Guillaume l’a entendu crier. Les secours sont intervenus et Frédéric Laquay a été médicalisé sur place par le SAMU. Il souffre d’un écrasement de la cage thoracique, de blessures à l’épaule, d’une fracture du bassin et de douleurs aux vertèbres. Il a été évacué par hélicoptère vers l’hôpital de Tarbes puis ensuite vers le centre hospitalier de Lourdes.
[bleu]Mis en ligne mercredi 8 juillet 2009[/bleu]

Un Tarbais mortellement fauché sur son vélo
Georges Demun, une figure tarbaise, est décédé de sa passion : le vélo. Dimanche matin, il était sur sa bicyclette, du côté de Grimaud, dans le Var, lorsqu’il a été percuté par une voiture. Il devait décéder lors de son évacuation par hélicoptère. Il était âgé de 85 ans. Georges Demun avait dirigé durant longtemps le garage de location de voitures Hertz, à Tarbes. C’était un grand sportif, généreux, volontaire avec lequel ses amis aimaient s’entretenir. Ses obsèques seront célébrées demain jeudi 9 juillet, à 10h, en l’église Sainte-Bernadette à Tarbes.
[bleu]Mis en ligne mercredi 8 juillet 2009[/bleu]

Tribunal correctionnel : il puisait dans les caisses de ses employeurs hôteliers
Déjà en détention pour une autre affaire (violences aggravées), Carlos S.G. a comparu devant le tribunal correctionnel pour avoir dérobé de l’argent dans les caisses d’hôteliers (à Lourdes, Tarbes, Carcassonne...) chez lesquels il travaillait et il ne distribuait pas non plus à ses collègues les pourboires qu’il collectait. L’homme avait belle allure, parlait remarquablement. Derrière, se cachait tout simplement l’escroc. Il prétendait notamment posséder des diplômes de l’IRTH qu’il n’avait évidemment pas. Son ancienne épouse le présente comme un manipulateur. Verdict : 8 mois de prison dont 4 avec sursis, obligation de rembourser 7 400 euros et il restera bien sûr en prison.
[bleu]Mis en ligne mardi 7 juillet 2009[/bleu]

Peyrouse : collision auto- poids lourd, un blessé grave
Ce mardi matin, vers 8h, sur la route départementale 937 entre Lourdes et Saint-Pé, sur la commune de Peyrouse, une voiture 306 Peugeot conduite par un jeune homme de 20 ans, demeurant à Gez-ez-Angles, qui circulait en direction de Saint-Pé, a dérapé et violemment percuté, à la sortie d’un lacet, un poids lourd de 40 tonnes arrivant en sens inverse. La vitesse ne serait pas en cause, il semblerait que la chaussée ait été rendue glissante par la pluie, voire par des flaques de fuel. L’enquête de la gendarmerie déterminera les causes de cette terrible collision. Il a fallu que l’on procède à la désincarcération du conducteur, en découpant le toit. Cela a nécessité une bonne demi-heure avant que le jeune homme, grièvement blessé, soit médicalisé sur place par l’équipe du SMUR avant d’être évacué vers le centre hospitalier de Lourdes. Les moyens déployés : deux ambulances des sapeurs-pompiers de Lourdes et Saint-Pé, un véhicule de désincarcération. la circulation a été coupée dans les deux sens et rétablie deux heures plus tard. Outre les gendarmes et les sapeurs-pompiers, se trouvaient sur les lieux Anne-Marie Toulouze, mairesse de Peyrouse et les employés du service des routes du conseil général. PHOTOS...
[bleu]Mis en ligne mardi 7 juillet 2009[/bleu]

Sarp : perte de contrôle
Dimanche matin, sur la route départementale 925, vers 8 h 30, une automobiliste âgée de 63 ans a perdu le contrôle de son véhicule à la sortie d’un virage. La voiture a terminé sa course contre le mur d’une propriété privée. Blessée à la tête, la conductrice été évacuée vers le centre hospitalier de Lannemezan par les sapeurs-pompiers du centre cantonal de Mauléon-Barousse.
[bleu]Mis en ligne mardi 7 juillet 2009[/bleu]

Montagne : interventions du PGHM
Les secouristes du peloton de gendarmerie de haute montagne de Pierrefitte-Nestalas sont intervenus à trois reprises ce week-end. Dimanche matin, ils ont récupéré dans une grange deux randonneurs qui s’étaient égarés samedi en fin de journée dans le massif de Gavarnie. Dimanche après-midi, ils ont porté secours à un randonneur qui s’était fracturé une cheville au Soum de Moustayou (1 427m), au-dessus de Vizos. Ce dernier a été transporté par hélicoptère vers le centre hospitalier de Lourdes. Un autre randonneur, victime lui aussi d’une fracture à une cheville, au refuge de La Soula, a été évacué par téléphérique puis par l’ambulance des pompiers, le mauvais temps n’ayant pas permis une évacuation par hélicoptère.
[bleu]Mis en ligne lundi 6 juillet 2009[/bleu]

Trois membres présumés de l’ETA arrêtés à Idron (64)
Trois membres présumés de l’organisation séparatiste basque ETA ont été interpellés samedi après-midi dans la banlieue paloise par la police judiciaire locale et placés en garde à vue, a-t-on appris de source judiciaire. La section antiterroriste du parquet de Paris a été saisie et l’enquête confiée à la SDAT (Sous-direction antiterroriste) et la DIPJ (Direction interrégionale de la police judiciaire) de Bordeaux (Gironde), ajoutait-on de même source. Selon la Direction générale de la police nationale (DGPN), il s’agit de deux hommes et une femme, interpellés par la BRI (Brigade de recherche et d’intervention) de Bayonne à 15h45 , à Idron, dans l’agglomération paloise.

Les trois suspects étaient armés et se trouvaient dans un véhicule volé, ajoutait-on à la DGPN. Ils ont été placés en garde à vue à Pau avant un probable transfert vers Paris. Leurs identités n’ont pas été révélées. Selon une source judiciaire, les trois etarras présumés se trouvaient dans un fast-food et leur comportement particulier a intrigué un fonctionnaire de police, entraînant un contrôle et leur interpellation.

D’après le quotidien espagnol "El Mundo" qui cite des sources proches de l’enquête, il s’agirait de Asier Borrero, Itziar Plaza et Iurgi Garitagoitia, qui figuraient parmi les membres de l’ETA les plus recherchés par les forces de sécurité ces derniers mois. Asier Borrero serait soupçonné d’avoir blessé par balles un gendarme français, le 8 juin dernier à Sainte-Enimie en Lozère, selon le journal.
[bleu]Mis en ligne dimanche 5 juillet 2009[/bleu]

Tarbes : un flacon de formol s’écrase au sol, la Halle Brauhauban évacuée, 15 intoxications
Hier, à 10 h 45, un flacon de formol d’un demi-litre qu’une femme venait d’acheter dans une pharmacie toute proche, s’est échappé d’une poche en plastique qu’elle transportait et s’est brisé au sol, au milieu de l’allée centrale de la halle Brauhauban. Peu après, une odeur s’est répandue et a provoqué des irritations aux yeux et et à la gorge des personnes se trouvant à proximité. Les secours sont rapidement intervenus et ont fait procéder à l’évacuation de la halle (environ 300 personnes) tandis que les premiers soins étaient portés à une quinzaine de personnes victimes d’intoxications. Pendant ce temps, la police empêchait toute entrée. Peu après 12h, le formol avait été dissous à l’eau et la halle était rouverte. Il est regrettable que la personne qui a laissé tomber le flacon ne se soit pas manifestée, préfèrant quitter rapidement les lieux.
[bleu]Mis en ligne dimanche 5 juillet 2009[/bleu]

Tarbes : un violent orage provoque des inondations dans plusieurs quartiers et dans l’agglomération
_ Hier, durant une demi-heure, de 11 h 15 à 11 h 45, de très fortes précipitations ont noyé la ville de Tarbes et une partie de son agglomération. Plusieurs véhicules ont été bloqués sous le pont SNCF rue Jean Mermoz, en direction de Laubadère. Route de Pau, 2000 m² de locaux de l’entreprise SIDV ont été inondés, contraignant la direction à fermer le magasin dans l’après-midi. Au total, les pompiers de Tarbes, Rivadour, Bordères, Maubourguet, Andrest, Lannemezan, Ossun ont effectué 24 sorties. Entre 11 h et 12 h, selon Météo France, il est tombé sur Tarbes 15 mm d’eau et un peu plus à Séméac. À Sarrouilles, c’était encore plus impressionnant : entre 20 et 30 mm d’eau ! Même si le phénomène est peu fréquent, il n’est pas rare et se produit environ tous les cinq ans.
[bleu]Mis en ligne dimanche 5 juillet 2009[/bleu]

Après un cambriolage à Ibos, la police retrouve les incendiaires de la mairie annexe de Laubadère grâce aux empreintes génétiques.
Lundi dernier, vers 22 h, des habitants du village d’Ibos avaient été intrigués par le comportement de plusieurs jeunes qui avaient fait notamment passer par-dessus le portail d’un domicile inoccupé à ce moment-là une mini-moto. Ils avaient alerté la police qui constatait un cambriolage avec effraction. Retrouvés grâce au numéro minéralogique du véhicule avec lequel ils avaient emporté leur butin, 5 jeunes, agés de 15 à 18 ans, devaient reconnaître les faits. Les empreintes génétiques de deux d’entre eux permettaient de faire un rapprochement avec celles relevées par la police scientifique lors de l’incendie volontaire de la mairie annexe de Laubadère, le 1er février dernier. Ces deux jeunes ont reconnu être les auteurs de cet incendie qui a occasionné d’importants dégâts. Ils doivent être présentés au juge des enfants. Ils sont passibles de la cour d’assises pour mineurs.
[bleu]Mis en ligne samedi 4 juillet 2009[/bleu]

Lourdes : il plante un couteau dans le flanc de sa compagne
Le 27 juin, à 2h 30, une altercation au sein d’un couple a failli mal tourner dans un appartement lourdais. Sous l’emprise de l’alcool, le mari s’est emparé d’un couteau de cuisine et l’a planté dans le flanc gauche de son épouse, en présence de leur enfant de 2 ans. Il s’est ensuite enfui. Sa compagne dont les jours ne sont pas en danger a déposé plainte. L’homme a été rapidement interpellé par les services de police et placé en garde à vue. Il a été déféré au parquet et incarcéré en attente de son jugement le 29 juin. Le tribunal l’a condamné à un an de prison dont six mois fermes assortis d’une mise à l’épreuve de deux ans avec obligation de soins et interdiction de fréquenter les débits de boissons.
[bleu]Mis en ligne vendredi 3 juillet 2009[/bleu]

Coulées de boue à Cauterets et Arrens-Marsous
Dans la nuit de mercredi à jeudi, suite à de violents orages, une importante coulée de boue a obstrué la route menant à Pauze, dans la vallée de Cauterets. Aucune victime n’est à déplorer. Les dégâts sont très importants. Un garage automobile situé en contrebas a été inondé, noyant plusieurs machines indispensables au bon fonctionnement de l’entreprise. Dans le Val d’Azun, les orages et les pluies ont provoqué de fortes inondations et des coulées de boue à Arrens-Marsous. Le ruisseau "Le Laün" est sorti de son lit, ce qui a provoqué plusieurs inondations de maisons dans le village.
[bleu]Mis en ligne vendredi 3 juillet 2009[/bleu]

Les routes seront étroitement surveillées ce week-end
La gendarmerie nationale place ce premier week-end des vacances sous haute surveillance. Outre les radars fixes, 12 radars mobiles type jumelles et 4 radars automatiques embarqués seront situés sur l’A64, la RN21, la RN 117, la RD 935, la RD 817, la RD 929, la RD 821, la RD 940. Une attention particulière sera portée sur les deux-roues, les motards ayant payé un lourd tribut depuis le début de l’année (quatre décès).
[bleu]Mis en ligne vendredi 3 juillet 2009[/bleu]

Tarbes : une collision en chaîne fait quatre blessés
Hier soir, vers 18 h 30, une collision en chaîne a impliqué trois voitures, route de Pau, à hauteur du magasin Jardiland. Quatre personnes dont une jeune femme enceinte ont été légèrement blessées.
[bleu]Mis en ligne vendredi 3 juillet 2009[/bleu]

Bours : du gazole dans le ruisseau
Hier, vers 14 h, les pompiers sont intervenus au village de Bours où une pollution au gazole avait été constatée dans un ruisseau situé le long du chemin départemental 8. Cette pollution provenait d’une fuite dans une cuve contenant 300 litres. Finalement, seuls 50 litres se sont déversés et cela n’aura aucune conséquence sur l’environnement. Le camion d’analyse chimique n’a relevé aucune trace de pollution.
[bleu]Mis en ligne vendredi 3 juillet 2009[/bleu]

Rebouc : une automobiliste grièvement blessée
Mardi soir, une violente collision entre deux voitures s’est produite au lieu-dit "La Mouline" à Rebouc. C’est en voulant chasser une abeille qui se trouvait à l’intérieur de l’habitacle, qu’une automobiliste a perdu le contrôle de de son véhicule, lequel a percuté de plein fouet une voiture survenant en face. La conductrice de ce dernier véhicule, âgé de 56 ans, demeurant à Sailhan (65) a été grièvement blessée. Il a fallu procéder à sa désincarcération avant de la transporter au centre hospitalier de Lannemezan.
[bleu]Mis en ligne jeudi 2 juillet 2009[/bleu]

Intervention du PGHM au col des Estrets
Hier, vers 9 h, les secouristes du PGHM de Pierrefitte-Nestalas et le médecin du SMUR ont porté secours à un randonneur âgé de 65 ans qui s’était fait une entorse du genou, au col des Estrets, près de Rebouc, à 1300 mètres d’altitude. Ce dernier a été évacué vers le centre hospitalier de Lannemezan par l’hélicoptère de la gendarmerie.
[bleu]Mis en ligne jeudi 2 juillet 2009[/bleu]

Violences sur sa concubine : six mois de prison avec sursis.
En avril dernier, Abdelelal a frappé sa concubine au cours d’une soirée plutôt arrosée. Cela lui a valu de comparaître devant le tribunal correctionnel où il a regretté les faits. Il était sorti de prison quelque temps auparavant après avoir purgé une peine de quatre années pour trafic de stupéfiants. Il a soupçonné sa concubine de l’avoir trompé durant son incarcération. Ce soir-là, l’alcool faisant son effet, une dispute éclate et les coups pleuvent. Le couple est désormais séparé. Les réquisitions de Madame le Procureur ont été suivies par le tribunal : six mois de prison avec sursis et mise à l’épreuve, plus des dommages et intérêts.
[bleu]Mis en ligne mercredi 1er juillet 2009[/bleu]

Bagarre entre étudiants
Deux étudiants ont été condamnés par le tribunal correctionnel à une amende de 300 euros et devront verser 500 euros à un élève de l’école nationale d’ingénieurs de Tarbes qui avait été frappé lors d’une soirée.
[bleu]Mis en ligne mercredi 1er juillet 2009[/bleu]