Pyrénées-infos.com
 Informations Lourdes et Grand Tarbes Informations Lourdes et Pays de Lourdes Informations Bagnères de Bigorre Informations Argelès-Gazost Vallées des Gaves Informations Pays de Lannemezan Information Pays du Val Adour Informations Hautes-Pyrénées   
 
    
 
  
 

Faits divers (Février 2010)

dimanche 28 février 2010 par Rédaction

La tempête Xynthia provoque des dégâts matériels dans les Hautes-Pyrénées
La tempête Xynthia, annoncée comme l’une des plus violentes depuis celle qui avait frappé la France en 1999, a provoqué des dégâts matériels dans les Hautes-Pyrénées.Aux dernières nouvelles, fort heureusement aucune victime n’est à déplorer contrairement au département voisin de la Haute-Garonne où un jeune homme a été tué , à Luchon, dans la soirée par la chute d’une branche d’arbre. 2 à 3.000 foyers étaient privés d’électricité, des lignes ayant été endommagées. On a même relevé en début de soirée, une rafale à 233 km/h au Pic du Midi. En vallée d’Aure, à Saint-Lary notamment, ainsi qu’à Peyragudes, des toitures ont été emportées, des véhicules endommagés. La vallée des Gaves a été touchée, d’Argelès-Gazost à Cauterets où des arbres se sont abattus, parfois sur des voitures comme à Cauterets. Au-dessus de Gèdre, le vent a provoqué une coulée de neige d’une centaine de mètres. Les secteurs de Lourdes, Tarbes, Lannemezan et le nord du département ont été épargnés. A la préfecture, une cellule de crise a été mise en place afin de coordonner l’action des services de secours. Christophe Merlin, secrétaire général de la préfecture, nous dresse ci-dessous le bilan de cette tempête dans les Hautes-Pyrénées (dimanche soir, vers 18h00).

IMG/mp3/christophemerlin.mp3

Ci-dessous photos de Jean-Baptiste Toudic sur la station du Hautacam (Restaurant, poste de secours) et téleski Isaby


[bleu]Mis en ligne dimanche 28 février 2010[/bleu]

================

Le vent perturbe l’activité des stations de ski
Les fortes rafales de vent qui ont sévi, hier, sur le massif pyrénéen, ont obligé certaines stations de ski à arrêter la mise en service de plusieurs remontées mécaniques. Par ailleurs, le téléphérique qui dessert le Pic du Midi a été fermé. Au sommet du Pic, la vitesse atteignait les 120 km/h. Aujourd’hui, la météo annonce des vents moins violents. Demain samedi, retour des rafales avec des vitesses qui pourraient atteindre les 100 km/h. Dans la nuit de samedi à dimanche, il faut s’attendre, selon la station Météo France d’Ossun à de très fortes rafales.
[bleu]Mis en ligne vendredi 26 février 2010[/bleu]

Salles-Adour : un blessé dans une collision
Mercredi, vers 10h45, une automobiliste a perdu le contrôle de son véhicule au niveau de Salles-Adour. La voiture a percuté un autre véhicule arrivant en sens inverse. L’accident a fait un blessé qui a été transporté au centre hospitalier de Tarbes par les sapeurs-pompiers.
[bleu]Mis en ligne vendredi 26 février 2010[/bleu]

Sarriac-Bigorre : une automobile dans le fossé
Mercredi, vers 17h, une automobiliste circulant dans le sens Vic-Rabastens, a perdu le contrôle de son véhicule pour une raison indéterminée. La voiture a terminé sa course dans le fossé. La conductrice, âgée de 47 ans, a été évacuée vers le centre hospitalier de Tarbes par les sapeurs-pompiers de Vic-en-Bigorre.
[bleu]Mis en ligne vendredi 26 février 2010[/bleu]

================

Tribunal : 3 ans de prison dont 18 mois avec sursis pour braquage d’une banque avec une arme factice
Stanley Tabourier, ancien caporal dans l’armée, ancien assureur, père de deux enfants, connu pour son penchant pour l’alcool, avait braqué, le 22 juillet 2008, l’agence du Crédit Agricole de Loures-Barousse. Ce jour-là, comme souvent d’ailleurs, Il se trouvait fauché comme les blés (Il vit avec l’allocation spécifique de solidarité). Et il avait pratiquement 4 grammes d’alcool à son compteur sanguin ! Sa compagne l’attendait à l’extérieur, dans la voiture. Avertie, elle est venue le raisonner et lui a saisi l’arme. Les gendarmes ont ensuite embarqué Stanley Tabourier qui n’a opposé aucune résistance. Il ne s’est pas présenté à l’audience du tribunal correctionnel. Le substitut du procureur a requis la peine plancher de 4 ans dont 2 ans avec sursis et mise à l’épreuve. Le tribunal le condamnera à 3 ans dont 18 mois avec sursis et mise à l’épreuve pendant 18 mois avec obligation de soins.
[bleu]Mis en ligne jeudi 25 février 2010[/bleu]

Ger : une cinquantaine d’hectares en feu
Hier, vers 13h45, au lieu-dit La Pellade » à Ger, un feu s’est déclaré sur le secteur civil. Attisé par le vent, l’incendie a très vite pris des proportions importantes, nécessitant l’intervention d’une quarantaine de sapeurs-pompiers venus des centres de Tarbes, Ossun, Pau, Pontacq, Lourdes et Argelès. L’incendie a été maîtrisé vers 17h. Il s’agit là du premier feu d’écobuage de l’année.
[bleu]Mis en ligne jeudi 25 février 2010[/bleu]
Tribunal : il fracture le nez d’un policier, un an de prison dont 8 mois avec sursis
Le 25 décembre 2009, Jean-Christophe S. au terme d’une soirée où il reconnaît n’avoir bu que 6 ou 7 verres de Baileys fonce sur Gilles X. policier en civil et lui fracture le nez. Il a comparu devant le tribunal correctionnel qui l’a condamné à un an de prison dont 8 mois avec sursis et obligation d’indemniser la victime.
[bleu]Mis en ligne jeudi 25 février 2010[/bleu]

Tribunal : un an de prison avec sursis pour un ancien boucher
Thierry M. est un ancien boucher. Il a comparu devant le tribunal correctionnel poursuivi pour détournement de fonds, banqueroutes volontaires et abus de bien sociaux. En 2000, il adhère au syndicat CDAC. Peu après, il déclare son commerce en faillite et ouvre des sociétés basées à l’étranger et conservent les mêmes employés. Le commerçant ne paye pas ses charges, et ne rembourse pas ses créanciers. Par contre, il dépose de l’argent sur ses comptes. La procureure lui fait remarquer que ses employés qui n’étaient pas déclarés n’ont pas pu bénéficier du chômage. Pour l’avocat du prévenu, ce dernier a succombé au chant des sirènes du syndicat sans se rendre compte des conséquences. Il a été condamné à un an de prison avec sursis avec une mise à l’épreuve de trois ans et interdiction de gérer à vie une activité commerciale.
[bleu]Mis en ligne jeudi 25 février 2010[/bleu]

Campan : perte de contrôle
Mardi, sur le route départementale 935, à Campan, un automobiliste a perdu le contrôle de son véhicule. Si des dégâts matériels ont été constatés sur sa voiture, fort heureusement le conducteur n’a pas été blessé. Il a même régulé la circulation en attendant l’arrivée d’un engin de déblaiement de la chaussée.
[bleu]Mis en ligne jeudi 25 février 2010[/bleu]

================

Gavarnie : un randonneur glisse et se blesse
Les gendarmes de PGHM de Pierrefitte-Nestalas sont intervenus pour secourir une personne qui s’était blessée après avoir glissé lors d’une randonnée à raquettes à Gavarnie. La personne a été évacuée sur le centre hospitalier de Tarbes.
[bleu]Mis en ligne mardi 23 février 2010[/bleu]

Dégradations à Luz-Saint-Sauveur
Le maire de Luz-Saint-Sauveur a déposé plainte suite aux tags et graffitis peints lors du dernier week-end sur plusieurs bâtiments publics et privés de la commune.
[bleu]Mis en ligne mardi 23 février 2010[/bleu]

================

Lias : 4 personnes intoxiquées au monoxyde de carbone
Samedi soir, peu après 22h, une adolescente de 14 ans a été retrouvée inconsciente par son frère dans la salle de bains d’une maison sise dans le hameau de Lias. L’hélicoptère du SMUR 65 a procédé à son évacuation vers l’hôpital Purpan à Toulouse. Sa mère et son frère également intoxiqués au CO2 ont été transportés au centre hospitalier de Tarbes. Une quatrième personne a été évacuée vers l’hôpital de Lourdes. Les dernières nouvelles de la jeune fille hospitalisée à Toulouse sont rassurantes. Les autres personnes ont pu regagner leur domicile. Le dysfonctionnement d’un chauffe-eau pourrait être à l’origine de cette intoxication. Une enquête a été ouverte.
[bleu]Mis en ligne lundi 22 février 2010[/bleu]

Gavarnie : trois pyrénéistes dévissent
Hier matin, une cordée de trois pyrénéistes qui effectuaient l’ascension de la cascade de glace a été emportée par une coulée de neige. Fort heureusement, il n’y a pas eu de victime. Dans la chute, un seul membre de la cordée s’est fait une entorse à la cheville.
[bleu]Mis en ligne lundi 22 février 2010[/bleu]

Hautacam : fracture du fémur pour une skieuse tarbaise
Samedi après-midi, une Tarbaise de 51 ans s’est fracturé le fémur alors qu’elle skiait sur les pistes de la station. Elle a été évacuée par hélicoptère vers l’hôpital de Tarbes.
[bleu]Mis en ligne lundi 22 février 2010[/bleu]

================

Tarbes - Incendie criminel : l’auteur présumé interpellé
Mercredi 17 février 2010, Roger Mezunga, un locataire de la résidence Blanche Odin, sise 19 Quai Estevenet à Tarbes, trouvait la mort dans l’incendie criminel de la cage d’ascenseur, victime d’un retour de gaz chauds (voir notre info du jeudi 18 février 2010). L’enquête confiée au SRPJ de Pau et à la Brigade de Sûreté Urbaine de Tarbes a conduit à l’interpellation d’un suspect, Jean-Claude Guilloteaux, 29 ans, opérateur télécom, célibataire, demeurant chez ses parents à Tarbes. Le 19 janvier 2010, Jean-Claude Guillauteaux avait été interpellé en flagrant délit par la BAC, à 3h10, après avoir mis le feu à trois poubelles rue Brauhauban, rue Foch et Marcadieu. Il était sous l’emprise de l’alcool. Au cours de sa garde à vue du 19 janvier 2010, il avait aussi reconnu être l’auteur d’une dizaine de feux de containers en septembre 2009. Il devait d’ailleurs comparaitre pour ces faits en correctionnelle le 6 avril prochain. Son casier judiciaire est vide", a fait observer Gérard Aldigé, procureur de la République du Parquet de Tarbes.

Appréhendé jeudi matin, le suspect aurait rapidement reconnu être l’auteur de l’incendie de la cage d’ascenseur de la résidence Blanche-Odin. Il a déclaré s’être fait refouler d’une boîte de nuit, place de Verdun à Tarbes, en raison de son état d’ivresse. Et c’est par vengeance qu’il aurait mis le feu à une poubelle. Il aurait paniqué au passage d’une voiture qu’il croyait être celle de la police. Il s’est alors réfugié dans le hall d’entrée de la résidence Blanche-Odin. Là, il aurait mis le feu à des vêtements qu’il avait trouvé dans la poubelle de la rue Arago, puis aurait mis le sac en feu dans l’ascenseur, avant de rentrer chez lui. Comment l’ascenseur est-il monté au 4e étage ? Pas de réponse pour l’instant.

Jean-Claude Guilloteaux a été mis en examen pour destruction, dégradation d’un bien immobilier appartenant à autrui par l’effet d’un incendie. Cet incendie ayant entraîné la mort d’autrui, il encourt la réclusion criminelle à perpétuité. Un mandat de dépôt a été requis. Jean-Claude Guilloteaux a déclaré avoir agi au hasard, sans connaître personne dans cet immeuble.
[bleu]Mis en ligne samedi 20 février 2010[/bleu]

================

Elles avaient tiré sur deux gendarmes : des etarras lourdement condamnées
Alaitz Areitio Azpiri a été condamnée hier par la cour d’assises spéciale de Paris à 17 ans de réclusion criminelle pour son appartenance à ETA et avoir tiré, sans les blesser, sur deux gendarmes en 2004 à Orignac (65) à l’issue d’une course poursuite en voiture.
Maité Juarros Ruiz de Gordejuela, qui conduisait le véhicule, a été condamnée à 13 ans de réclusion criminelle, tandis que le compagnon d’Alaitz Areitio Azpiri, Igor Igartua Etxeberria, a écopé de 8 ans d’emprisonnement.
Tous trois étaient accusés d’association de malfaiteurs à visée terroriste, d’usage de fausses plaques et de faux documents. Mais seules les deux femmes étaient poursuivies pour "tentative d’homicide".
Le parquet général avait requis 20 ans contre Alaitz Areitio Azpiri, 13 à 15 ans contre Maité Juarros Ruiz de Gordejuela et 6 à 8 ans contre Igor Igartua Etxeberria.
La cour d’assises n’a pas prononcé d’interdiction de territoire contre les trois accusés, contrairement à ce qu’avait demandé le ministère public.
[bleu]Mis en ligne vendredi 19 février 2010[/bleu]

L’autoroute A64 fermée durant 4 heures
Hier jeudi, l’autoroute Toulouse-Bayonne a été fermée durant quatre heures entre Tournay et la sortie de Tarbes-Est à Séméac afin de permettre l’enlèvement d’un poids-lourd qui avait été accidenté mercredi soir, vers 19h. La circulation a été fortement perturbée. Un bras de la rivière l’Alaric a été pollué par cet accident, suite au déversement du gas-oil du poids-lourd. La pollution a été constatée chez Daniel Lashéras, domicilié 19 rue Aubert Salles et président du Syndicat l’Alaric. Les pompiers ont procédé à l’absorption du gas-oil qui a été versé ensuite dans de grands sacs poubelles.
[bleu]Mis en ligne vendredi 19 février 2010[/bleu]

Trois mois requis contre Georges Abdallah pour refus de prélèvement d’ADN
Une peine de trois mois de prison a été requise, hier jeudi , devant le cour d’appel de Pau à l’encontre du Libanais Georges Ibrahim Abdallah, qui purge depuis 25 ans en France une peine de réclusion à perpétuité pour complicité d’assassinats, pour avoir refusé un prélèvement ADN.
Le procureur général a demandé la même peine que celle à laquelle M. Abdallah avait été condamné en première instance, le 1er décembre, par le tribunal de grande instance de Tarbes.
La décision sera rendue le 1er avril.
Une cinquantaine de personnes s’étaient rassemblées devant le tribunal pour manifester leur soutien à l’accusé qui, à l’audience, a affirmé avoir déjà donné son ADN en 2003.
Georges Ibrahim Abdallah, 58 ans, ancien chef des Fractions armées révolutionnaires libanaises, a été arrêté le 24 octobre 1984 et condamné à la réclusion à perpétuité en février 1987 pour complicité dans les assassinats en 1982 à Paris de deux diplomates, l’Américain Charles Robert Day et l’Israélien Yacov Barsimantov.
Il est détenu à la prison de Lannemezan.
Le 5 mai 2009, la cour d’appel de Paris avait rejeté la demande de libération conditionnelle du détenu, qualifié d’"activiste résolu et implacable" risquant de reprendre son combat révolutionnaire en cas d’expulsion vers le Liban.
[bleu]Mis en ligne vendredi 19 février 2010[/bleu]

================

Tarbes : Poubelle enflammée dans la cage de l’ascenseur d’un immeuble, un homme de 30 ans meurt, victime d’un retour de gaz brûlants
Dans la nuit de mardi à mercredi, vers 1h du matin, une poubelle enflammée placée dans la cage de l’ascenseur de la résidence Blanche-Odin, sise 19 quai Estevenet à Tarbes, a causé la mort de Roger Mazinga, âgé d’une trentaine d’années, un locataire du 4e étage de cet immeuble. Il avait ouvert la porte d’entrée de son appartement après avoir senti des odeurs de fumée. Il a été victime d’un retour de gaz chauds qui ont provoqué sa mort. Ce phénomène est redouté par les pompiers lors de ce genre d’intervention. Neuf personnes ont été évacuées et transportées au centre hospitalier pour observation. Une enquête est en cours, elle a été confiée au SRPJ. La police judiciaire a procédé aux relevés d’usage. Ce drame a provoqué un très vif émoi dans la résidence et le quartier où la victime était très estimée. S’il s’agit d’un incendie criminel, le ou les auteurs encourent la réclusion criminelle à perpétuité. A noter que cette nuit-là, d’autres feux de poubelles ont entraîné l’intervention des sapeurs-pompiers boulevard Kennedy et rue Arago.
[bleu]Mis en ligne jeudi 18 février 2010[/bleu]

A64 fermée durant 4 heures
Ce jeudi, l’autoroute Toulouse-Bayonne a été fermée durant quatre heures entre Tournay et la sortie de Tarbes-Est à Séméac afin de permettre l’enlèvement d’un poids-lourd qui avait été accidenté hier soir. La circulation a été fortement perturbée. Un bras de la rivière l’Alaric a été pollué par cet accident, suite au déversement du gas-oil du poids-lourd. La pollution a été constatée chez Daniel Lashéras, domicilié 19 rue Aubert Salles et président du Syndicat l’Alaric. Les pompiers ont procédé à l’absorption du gas-oil qui a été versé ensuite dans de grands sacs poubelles.
[bleu]Mis en ligne jeudi 18 février 2010[/bleu]

Orleix : une collision fait 5 blessés légers
Hier, à 15h21, sur la RN 21, entre Rabastens et Orleix, une collision entre deux voitures a fait 5 blessés légers qui ont été évacués par les sapeurs-pompiers sur le centre hospitalier de Tarbes.
[bleu]Mis en ligne jeudi 18 février 2010[/bleu]

================

Barèges : Un skieur se tue sur une piste bleue
Un skieur de 29 ans s’est tué accidentellement ce mercredi vers 12 heures à la station de ski de Barèges alors qu’il dévalait une piste bleue. La vitesse serait à l’origine de l’accident. "Sur une piste bleue, le jeune homme a perdu le contrôle de ses skis, sauté une cassure, est passé par dessus filets de protection et a terminé sa course 25 mètres en contrebas", ont précisé les gendarmes. Ce vacancier, venu d’Anglet (64) avec un ami, a été tué sur le coup. Cet accident survient quatre jours après la mort d’un enfant de 10 ans qui avait percuté samedi un canon à neige dans la station de Peyragudes où un autre skieur a été victime d’un traumatisme crânien dimanche.
[bleu]Mis en ligne mercredi 17 février 2010 - 18h55[/bleu]

================

Sarriac-Bigorre : deux instructeurs du club ULM blessés dans le crash d’un autogyre
Hier, vers 18h, un accident d’ULM autogyre est survenu sur la base ULM de Sarriac-Bigorre. L’engin piloté par Jean-Luc Artero et où se trouvait à l’arrière Michel Babou, tous deux instructeurs expérimentés de l’aéro-club, s’est écrasé dans un champ, après une chute d’une centaine de mètres, proche du hangar de l’aéro-club, près de la route reliant Sarriac-Bigorre à Vic-en-Bigorre. Le pilote a été grièvement blessé et évacué par l’hélicoptère de la gendarmerie vers l’hôpital Purpan à Toulouse. Michel Babou a été, quant à lui, hospitalisé à Tarbes. On ignore les causes de cet accident. L’enquête a été confiée à la brigade de gendarmerie des transports aériens.
[bleu]Mis en ligne mardi 16 février 2010[/bleu]

================

Un garçon de dix ans se tue dans la station de Peyragudes
Un skieur de dix ans s’est tué samedi après avoir heurté un canon à neige dans la station de Peyragudes où un autre skieur a été victime d’un traumatisme crânien dimanche. L’enfant, originaire d’Orgueil (Tarn-et-Garonne), a violemment heurté un canon à neige, vers 12H30, alors qu’il skiait sans casque sur une piste bleue en compagnie de son frère. Il est décédé sur place. Une enquête a été ouverte par la brigade de gendarmerie d’Arreau. Un autre accident a eu lieu dimanche en début d’après-midi dans la même station de Peyragudes, où un jeune homme d’une vingtaine d’années est tombé sur la tête en effectuant un saut périlleux. Victime d’un traumatisme crânien, il a été évacué vers le CHU de Rangueil à Toulouse, a indiqué la gendarmerie.
[bleu]Mis en ligne lundi 15 février 2010[/bleu]

================

Vidouze - Violente collision frontale : deux blessés
Hier, vers 14h30, deux véhicules circulant sur la RD 943, entre Maubourguet et Pau, sont entrés en collision. Les pompiers de Lembeye (64) et de Maubourguet et une équipe du Samu 65 se sont rendus sur les lieux. Il a fallu procéder à la désincarcération des deux conducteurs. Un des deux automobilistes a été transporté vers l’hôpital de Pau, l’autre a été évacué vers l’hôpital de Tarbes.
[bleu]Mis en ligne samedi 13 février 2010[/bleu]

Castelnau-Magnoac : un agriculteur blessé par une vache
Hier matin, vers 10h, un agriculteur âgé de 54 ans, demeurant à Castelnau-Magnoac, a été sérieusement blessé au genou par un violent coup de pied de l’une de ses vaches. Il a été transporté au centre hospitalier de Tarbes.
[bleu]Mis en ligne samedi 13 février 2010[/bleu]

================

Prudence sur les routes
Il a neigé cette nuit sur le département et la région. Les chaussées sont souvent verglacées ce matin, notamment sur le réseau secondaire. La prudence est de mise.
[bleu]Mis en ligne vendredi 12 février 2010[/bleu]

Tarbes - un couple fonce en voiture sur des policiers : 6 mois de prison ferme pour le jeune homme
Hier, Marc D. et sa compagne Laetitia ont comparu devant le tribunal correctionnel dans le cadre de la procédure de comparution immédiate. Âgés de 27 et 25 ans, les deux jeunes gens étaient poursuivis pour violences aggravées. Marc D. est bien connu des services de police et de la justice. Son casier judiciaire est très chargé. Lors d’un contrôle cours Gambetta, la jeune femme qui est au volant percute le policier appuyé sur le capot après avoir obéi à son compagnon qui lui ordonne de foncer. Il s’ensuit en plein centre-ville, une course-poursuite. Avenue Bertrand Barère, Marc parvient prend la fuite en courant et se retourne brusquement pour frapper un policier qui était à ses trousses. Laetitia, reconnue coupable, a été condamnée à 6 mois de prison avec sursis et à 70h de travail d’intérêt général. Marc a été condamné à 6 mois de prison ferme avec mandat de dépôt à l’audience.
[bleu]Mis en ligne vendredi 12 février 2010[/bleu]

Chis : une maison détruite par un incendie
Hier, vers 15h45, un incendie a détruit une grande partie d’une maison d’habitation située au centre de Chis. Lors du sinistre, les occupants, M. et Mme Bauman, étaient absents. Les sapeurs-pompiers des centres de secours de Tarbes et de Rivadour sous les ordres du major Clément ont lutté durant deux heures contre l’incendie. Le maire Bernard Lacoste s’est déplacé sur les lieux. Le couple a été relogé provisoirement à la ferme de Saint-Ferréol. Une enquête permettra de déterminer les causes du sinistre.
[bleu]Mis en ligne vendredi 12 février 2010[/bleu]

================

Coulée de neige au Pic du Midi : un skieur tué
Un skieur* qui descendait ce mercredi la face sud-est du Pic du Midi de Bigorre a été retrouvé mort, enseveli par une avalanche, a-t-on appris auprès des gendarmes du PGHM. La victime et un autre skieur qui l’accompagnait dans cette zone ni balisée ni damée ont déclenché l’avalanche peu avant 14h00 alors qu’ils se trouvaient en contrebas de l’observatoire du Pic du Midi, situé à 2.877 mètres d’altitude. Ils s’étaient élancés peu avant du sommet où ils étaient arrivés en téléphérique. Le premier skieur a été emporté par l’avalanche et tué sur le coup, le second a réussi à sortir de la coulée et à se mettre à l’abri, a noté le Peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM) de Pierrefitte-Nestalas. Lire l’article de Louis Dollo actualisé
* La victime est Stéphane Cazaban, 36 ans, demeurait Sainte-Marie de Campan (La Séoube)

Séméac : piéton blessé
Hier matin, vers 7h50, un automobiliste a heurté un piéton. Légèrement blessé, ce dernier a été transporté au centre hospitalier de Tarbes par les sapeurs-pompiers.
[bleu]Mis en ligne mercredi 10 février 2010[/bleu]

Odos : un blessé léger dans une collision
Hier, vers 18h20, plusieurs véhicules sont entrés en collision avenue de la Fauvette à Odos. Un blessé léger a été transporté au centre hospitalier de Tarbes par l’ambulance des sapeurs-pompiers.
[bleu]Mis en ligne mercredi 10 février 2010[/bleu]

================

Coulée de neige à Gavarnie
Hier matin, une coulée de neige d’une longueur de 150m et de 100m de large s’est produite sous le pic de la Pahule, sur le domaine skiable de Gavarnie. Une vingtaine de secouristes (PGHM, hélicoptère de la gendarmerie, pisteurs, maîtres-chiens) sont rapidement intervenus pour constater que personne ne se trouvait dessous. Dimanche, le risque d’avalanche était de 3/5. La vigilance s’impose aujourd’hui aussi pour tous les pratiquants de la montagne.
[bleu]Mis en ligne lundi 8 février 2010[/bleu]

Hautacam : une voiture chute d’une dizaine de mètres, pas de blessé
Hier matin, un automobiliste a perdu le contrôle de sa voiture dans la montée du Hautacam. Le véhicule est tombé dans le fossé après une chute d’une dizaine de mètres. Personne n’a été blessé. La circulation a été quelque peu perturbée.
[bleu]Mis en ligne lundi 8 février 2010[/bleu]

================

Tarbes : 4 cas de gale au lycée Reffye
Il y a une semaine, des cas de gale sont apparus au lycée professionnel Reffye à Tarbes. Hier, quatre élèves étaient contaminés. Des mesures adaptées ont été prises. Les enfants ont été récupérés par leurs familles. L’ensemble des locaux de l’internat ont été désinfectés. Les ateliers de coiffure et d’esthétique vont être désinfectés car des élèves de ces sections sont touchées.
[bleu]Mis en ligne vendredi 5 février 2010[/bleu]

================

Tarbes : le plafond s’effondre dans un restaurant
Mardi soir, vers 22h30, des morceaux de plâtre provenant du plafond sont tombés sur les clients du restaurant "Le Radis Noir", sis 6 rue Abbé Torné à Tarbes. C’est le cumulus du locataire de l’appartement situé au-dessus qui est la cause de cet accident qui n’a fait, heureusement, aucune victime. Une fuite d’eau n’avait pas été repérée et ce depuis longtemps sans doute. Le restaurant est évidemment fermé. Son patron Michel Nogué s’est excusé auprès de ses clients pour ce désagrément. Il compte effectuer rapidement les travaux pour rouvrir son établissement bien connu et apprécié de sa fidèle clientèle.
[bleu]Mis en ligne jeudi 4 février 2010[/bleu]

================

Caserne de gendarmerie de Tarbes : 17 personnes intoxiquées au monoxyde de carbone
Dix-sept personnes, dont des gendarmes du groupement des Hautes-Pyrénées de Tarbes, ont été hospitalisées mardi soir après avoir été intoxiquées par des émanations de monoxyde de carbone dans leurs logements, a-t-on appris mercredi auprès des pompiers.
"Dix-sept personnes dont le colonel du groupement, le commandant de la compagnie, leurs épouses et leurs enfants, et d’autres gendarmes ont été hospitalisés mardi soir mais ont pu regagner leur domicile ce matin", a précisé un porte-parole des pompiers.
Mercredi, seule l’épouse d’un gendarme était encore hospitalisée mais son état de santé n’inspirait pas d’inquiétude. Elle a été transférée dans un hôpital de Toulouse.
D’après les pompiers, la fumée a envahi un bâtiment de la caserne Charraz du fait d’un tuyau d’évacuation de fumée mal replacé après des travaux sur une chaudière effectués quelques heures plus tôt.
[bleu]Mis en ligne mercredi 3 février 2010[/bleu]

Tribunal correctionnel : un voleur de cuivre condamné à 6 mois de prison ferme
Deux hommes surpris en flagrant délit de vol de cuivre, dimanche après-midi, sur l’ancien site de SPRIA, ont comparu devant le tribunal correctionnel dans le cadre d’une procédure de comparution immédiate. L’un des deux, récidiviste, s’est vu infliger 6 mois de prison ferme, l’autre a été condamné à 3 mois de prison avec sursis et mise à l’épreuve.
[bleu]Mis en ligne mercredi 3 février 2010[/bleu]

5 mois de prison pour un automobiliste roumain qui conduisait en état d’ivresse
Un automobiliste roumain a comparu devant le tribunal dans le cadre de la comparution immédiate. Conduisant en état d’ivresse, il avait été pris en chasse par la police, commettant trois infractions supplémentaires dans les rues de Tarbes. Le tribunal l’a condamné à 5 mois de prison. Sa peine sera aménagée pour lui permettre de conserver son emploi.
[bleu]Mis en ligne mercredi 3 février 2010[/bleu]

================

Avalanches en série dans les Pyrénées
Les chutes de neige de vendredi à dimanche matin ont permis au manteau neigeux de se reconstituer et de se conforter pour les vacances de février. Mais elles ont eu pour conséquence de le fragiliser et d’accroître les risques d’avalanches puisque dimanche nous en étions à un risque 4 sur une échelle de 5.
Les organisateurs de la course de ski alpinisme Altitoy à Luz-Saint-Sauveur, dans les Hautes-Pyrénées, ont pris la sage précaution de modifier les itinéraires des deux jours de compétitions alors que dans les stations certains prenaient quelques libertés avec le hors piste pour profiter de la bonne poudre.
Dimanche matin des coulées, sans gravité et sans conséquence, se sont produites à La Mongie et Barèges (secteur de Caoubère) sur le Domaine du Tourmalet (Hautes-Pyrénées) nécessitant l’intervention du chien du PGHM de Pierrefitte-Nestalas pour s’assurer que personne n’était enseveli.
Par contre, dans le secteur des Mourtis, au-dessus de Saint-Béat (Haute-Garonne), et hors domaine de la station, un skieur qui faisait du ski de randonnée est mort malgré l’intervention rapide du chien Alan, un berger allemand, sous la conduite de son maître, le gendarme Patrick Lecomte du peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM) de Bagnères-de-Luchon.
Le skieur de randonnée, âgé de 64 ans, est un connaisseur du secteur. Originaire du Comminges, il pratiquait régulièrement son loisir préféré dans ces montagnes. Ce dimanche vers midi, les deux autres personnes qui l’accompagnaient ont pu donner l’alerte. Malheureusement, les secouristes du PGHM de Luchon et du groupe montagne de la gendarmerie de Saint-Gaudens n’ont pu que dégager le corps sans vie du pyrénéiste.

Louis Dollo
[bleu]Mis en ligne lundi 1er février 2010[/bleu]

Un automobiliste tarbais de 24 ans trouve la mort sur l’A64 à Capens (31)
Vendredi soir, vers 22h, un automobiliste de 24 ans, demeurant à Tarbes, a perdu le contrôle de son véhicule, au niveau de la commune de Capens (31). La voiture a percuté un grillage de séparation et a effectué plusieurs tonneaux. Le malheureux conducteur, Sikri L’Maadou, n’a pu être sauvé malgré l’intervention des pompiers et des médecins du Samu.
[bleu]Mis en ligne lundi 1er février 2010[/bleu]

Luz-Ardiden : un skieur espagnol victime d’un traumatisme crânien
Hier après-smidi, un skieur espagnol de 16 ans qui participait à la course l’Open Altitoy a chuté dans une descente. Souffrant d’un traumatisme crânien, il a été évacué vers le centre hospitalier de Tarbes par les secouristes du PGHM et l’hélicoptère de la gendarmerie.
[bleu]Mis en ligne lundi 1er février 2010[/bleu]

================

Cour d’assises : 5 ans de prison avec sursis pour l’auteur des coups mortels
La cour d’assises des Hautes-Pyrénées a reconnu Mehdi Jean coupable des violences volontaires sur Boris Fontalirand, violences qui ont entraîné la mort sans intention de la donner (voir ci-dessous info du jeudi 28 janvier 2010). Celui-ci a été condamné à 5 ans de prison avec sursis et mise à l’épreuve pendant 3 ans.
[bleu]Mis en ligne samedi 30 janvier 2010[/bleu]

Comparution immédiate
Deux jeunes de 18 et 20 ans ont comparu devant le tribunal correctionnel dans le cadre d’une comparution immédiate pour le cambriolage commis à l’école Guérissa à Lannemezan et pour des vols dans des voitures. Le plus jeune a écopé de sis mois de prison avec sursis. Son complice qui se trouvait en état de récidive légale a été condamné à 2 ans de prison dont un an avec sursis, mise à l’épreuve durant deux ans, obligation de soins et mandat de dépôt. Il a été incarcéré à l’issue de l’audience.
[bleu]Mis en ligne samedi 30 janvier 2010[/bleu]